Ces photos sont prises depuis bien longtemps... et vous avez déjà aperçu ça et là par ici des bribes de cette déco de chambre... Mais voilà maintenant quelques détails supplémentaires et, si ça vous dit, des idées à prendre...!

Depuis 8 ans, elle partageait la chambre d'un de ses frères ou même parfois des deux, et notre amoureuse des fleurs et du rose était parfois un peu frustrée de ne pas pouvoir décorer sa chambre à son goût! Alors quand on a emménagé dans notre nouvelle maison, j'avoue, je me suis un peu lâchée pour la déco de la chambre de ma fifille!

image

Pour la meubler, presque que de la récup'... et ce qui me plait énormément dans cette chambre c'est que chaque objet ou presque a une histoire...

Petit tour d'horizon des meubles avant relooking... :

     * Un bureau secrétaire très années 50...

 DSC03284

 qui était celui de ma maman quand elle était jeune fille...

DSC02866

     * Une chaise... sauvée des encombrants il y a plus de 15 ans (une de mes premières récup'!) et qui attendait  une nouvelle jeunesse... 

DSC03432

     * Une armoire parisienne et des petites armoires à pharmacie... chinées et relookées une première fois il y a 10 ans pour meubler la chambre de notre premier bébé...  

DSC08402 

Et maintenant, voilà les meubles après relooking!

DSC05283 

DSC06563

DSC06535

La miss est ravie et sa maman aussi...! Que demander de plus?

Quelques infos pour celles qui seraient tentées par le relooking de meubles en utilisant ses tissus préférés...!

image1

D'abord, gros travail de ponçage, sous-couche, puis 2 couches de peinture mate pour les parties peintes... 

Au départ, j'avais l'intention décorer les meubles en collant des chutes de papier peint vintage provenant de chez ma grand-mère, mais je ne disposais pas de morceaux assez grand. Je me suis donc dirigée vers des feuilles de papier japonais, mais les dimensions des feuilles ne correspondaient pas à ce que je voulais, alors je me suis dit, pourquoi ne pas essayer avec du tissu? 

J'ai passé un trèèèèès long moment à choisir les motifs pour l'armoire, puis commandé des coupons de 25 cm, pour des panneaux faisant 23 cm de large. (Grande pivoine rose de Petit Pan, et les 3 autres sont du designer américain Kaffe Fassett)

Prise dans mon élan, je n'ai pas à l'époque pensé à prendre en photo les différentes étapes, mais je vous fais un petit pas à pas, comme ça si vous êtes tentée, vous ne ferez en tout cas pas les même erreurs que moi! 

- si vous voulez coller du tissu sur un meuble un peu ancien, qui a des bosses à cause de nombreuses couches de peinture successives, ou des trous à cause du l'usure du temps, ne croyez pas que la technique du collage du tissu va vous permettre de cacher la misère facilement et sans effort, je l'ai appris à mes dépens! En réalité, comme le tissu est fin, cela révèle toutes les imperfections qu'il y a en dessous, et le premier morceau de tissu collé a du être redécollé aussi sec, avant de poncer soigneusement les 4 ou 5 couches de peinture qu'il y avait en dessous, et reboucher les trous pour obtenir une surface bien lisse...

- une fois que la surface sur laquelle on veut coller le tissu est bien préparée, on l'enduit de vernis colle (ou colle decopatch), puis on applique le tissu petit à petit en partant du haut et en l'étirant bien, pour éviter que ça fasse des plis (c'est assez délicat sur une grande surface). Le tissu s'étire quand on le colle, ce n'est donc pas la peine de le découper auparavant aux dimensions exactes, on coupe le surplus délicatement au cutter une fois qu'on a fini.

- quand le tissus est bien positionné et lissé, on passe une deuxième couche de colle par dessus, pour que la colle pénètre bien dans les fibres, permettant à la fois qu'il soit bien collé, et de le protéger des taches par la suite

- quand on a fini, on découpe au cutter les morceaux qui dépassent

- enfin, si on veut finir avec une petite touche de déco en plus, on peut coller tout autour des panneaux un ruban de fabric tape thermocollant en dentelle assorti (à fixer au fer à repasser)

ça, c'était pour l'armoire. Pour l'assise de la chaise et le plateau du bureau, j'ai découpé des carrés de 10 cm sur 10 dans les chutes des tissus de l'armoire, et dans mes propres chutes dans les tons roses et/ou à fleurs et les ai appliqués les uns après les autres selon la même technique. De même que pour le fond de l'étagère et des petites armoires à pharmacie.

Ce que je trouve super avec cette technique, c'est que ça permet d'acheter juste le métrage dont on a besoin (beaucoup de sites de vente en ligne permettent de commander le tissu par tranches de 10 cm), ce qui revient finalement beaucoup moins cher que d'acheter un rouleau entier de joli papier peint dont on aurait beaucoup de restes, et de varier les motifs aussi souvent que l'on veut. En plus je ne sais pas si ça transparaît bien sur les photos mais le rendu est vraiment très joli.

Par contre, ça fait plus d'un an que tout ça a été fait, du coup je ne suis pas sûre de vous avoir bien donné toutes les infos, donc n'hésitez pas à me poser des questions si vous voulez en savoir plus!

Je ne suis pas sûre que les taches de stylo ou autre se nettoient facilement, donc j'ai protégé le plateau du bureau avec du plastique transparent maintenu par du masking tape. Quand il sera abimé ou taché, je pourrai le remplacer facilement sans pester sur ma petite écolière artiste! 

DSC06569

Pour compléter la déco, j'avais bien envie de lampes baladeuses et j'avais repéré celles en liberty de Mimosette, mais c'était vraiment hors budget... Heureusement, les grands magasins de bricolages surfent eux aussi sur la vague baladeuse et j'ai trouvé chez Leroy Merlin des jolies suspensions avec douilles en porcelaine et fil électrique tissé rose neon ou gris de 2m de long pour 9,90€. Il m'a suffit ensuite de coudre au point invisible 2 m de biais petit pan fleur des îles sur la 3e suspension pour obtenir l'effet que je souhaitais! (Evidemment, ça n'a pas la qualité du travail d'un professionnel, et je suis très admirative de ce que fais Mimosette et d'autres créatrices... Mais on fait ce qu'on peut avec le budget qu'on a, et la satisfaction de l'avoir fait soi-même, c'est sympa aussi!) 

85144115_p

DSC06537

*******

J'interromps maintenant un moment mes activités pour continuer à parcourir avec vous la vie de Jésus…(pour lire les épisodes précédents, cliquer sur le lien et remonter jusqu'au message le plus ancien) On a parlé de son enfance les deux dernière fois... Après de nombreuses années passées sous silence, le récit de l'histoire de Jésus dans la Bible reprend au moment où, à l’âge de 30 ans, il quitte l’anonymat et la vie simple de charpentier dans le village de Nazareth pour commencer à accomplir la mission que Dieu, son Père, lui avait confiée.

Il se rend tout d’abord dans le désert près du fleuve du Jourdain. A cet endroit, un homme nommé Jean, parlait à ses concitoyens de la part de Dieu pour les préparer à recevoir le message de Jésus...

 

En ces jours-là arrive Jean le Baptiseur, qui prêchait dans le désert de la Judée et disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux s'est approché. (...) Alors Jérusalem, toute la Judée et tout le pays des environs du Jourdain sortaient vers lui ;  ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, confessant leurs péchés. (...)

Alors Jésus vient de Galilée au Jourdain, auprès de Jean, pour être baptisé par lui ; mais Jean lui résistait en disant : C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et c'est toi qui viens à moi !  Mais Jésus lui répondit : “Accepte qu'il en soit ainsi pour le moment. Car c'est ainsi que nous devons accomplir tout ce que Dieu demande.” Alors il le laisse faire. Matthieu 3, 1-14

Jean était un messager de Dieu, qui incitait les hommes à se repentir, c’est à dire de reconnaître ce qu’ils faisaient de mal. Il baptisait ceux qui se repentaient ainsien les plongeant dans l’eau du fleuve, pour que leur désir de changement de vie soit visible par tous. Ceux qui se faisaient baptiser montraient qu'ils étaient tristes de leurs désobéissances envers Dieu, qu'ils comprenaient qu'ils méritaient une punition de Sa part (se plonger dans l'eau du fleuve était un signe de mort). Le baptême de Jean, différent du baptême pratiqué ensuite par les chrétiens, préparait les contemporains de Jésus à écouter son message, à être dans l’état d’esprit qui convenait pour faire partie du Royaume des Cieux qui allait être présenté par Jésus.

On peut être vraiment étonné, comme Jean l’a été, de voir que Jésus lui-même s’approche à ce moment là pour être baptisé lui aussi. Avait-il comme les autres hommes des péchés à confesser? Certainement pas, puisque en le voyant arriver pour se faire baptiser, Jean avait annoncé à ceux qui l’entouraient que Jésus était celui qui enlèverait le péché.

Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : « Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.” Jean 1,29

Et la Bible affirme de nombreuses fois que Jésus était parfait, et qu'il est le seul homme qui n’a jamais rien fait de mal.

Il n'a pas commis le péché. 1 Pierre 2, 22

Il n'y a point de péché en lui 1 Jean 3, 5

 

Il n’avait donc pas non plus besoin de montrer qu’il voulait changer de vie. Pourquoi donc alors Jésus se faisait-il baptiser ? Pour montrer à ceux qui s’humiliaient devant Dieu qu’il les approuvait, et que son coeur était avec eux. Ainsi Jésus ne prenait pas sa place avec les grands de la terre, mais, comme il l’avait fait dès sa naissance, avec les petits, les pauvres et les humbles. Il s’abaissait lui-même.

 

Mais Dieu élève ceux qui s’abaissent, et à ce moment là une chose merveilleuse est arrivée :

Après avoir été baptisé, Jésus remonta aussitôt de l'eau. Et voici, les cieux lui furent ouverts, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe, et venir sur lui. Et une voix qui venait du ciel déclara : “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai trouvé toute ma joie.” Matthieu 3, 16-17

Depuis la création de l’homme jusqu’à ce jour, Dieu, en observant les hommes du haut du ciel, n’avait jamais pu trouver un homme parfait, qui puisse lui plaire en tous points. Mais Jésus correspondait exactement à ce que Dieu attendait..., chaque seconde de son existence terrestre avait déjà rempli de joie le coeur de son Père. C’est pour cela que le ciel s’ouvrait pour Lui, que Dieu le reconnaissait pour son Fils, déclarait son amour pour Lui et le remplissait du Saint Esprit.

Comme à chaque récit des évangiles, je suis émerveillée de voir à quel point Jésus était à la fois parfaitement semblable à nous, car il était vraiment un homme, et en même temps fondamentalement différent, car il était Dieu. Ce sont ces deux aspects en particulier que j'aimerais continuer à partager avec vous au cours des prochains messages...

La prochaine fois, on verra que quelqu'un était terriblement opposé à ce que Jésus entame sa mission en faveur des hommes... et qu'il a tout fait pour l'empêcher d'agir...