Deuxième test pour les feutres posca, après les galets, le tissu! 

image

J'avais une paire de converses basses grises, héritées de ma nièce (plutôt cool d'avoir une nièce qui grandit!). Grises unies, elles m'ont semblé idéales pour tester la customisation aux feutres Posca, toujours dans le cadre de mon test pour Créavea.

J'ai utilisé le feutre argenté, et dessiné à main levée, sauf pour les étoiles pour lesquelles je me suis fait un petit pochoir...

DSC09804

Et puis, comme je ne voulais pas cacher les motifs des languettes avec les lacets, et surtout parce que comme mes enfants j'ai toujours la flemme de les nouer, j'ai cousu un gros élastique pour pouvoir enfiler mes baskets en deux secondes!

DSC09806

Et voilà, elles ne me quittent plus!

Cela fait presque deux mois maintenant qu'elles ont été "poscalisées", car d'autres occupations m'ont tenu éloignée du blog ces derniers temps, mais cela me permet du coup d'évaluer un peu la longévité de la chose...! Donc en 2 mois les motifs dessinés n'ont pas bougé, ça a très bien tenu. Mais par contre je n'ai pas encore tenté de les passer à la machine à laver!

Avant d'enchaîner sur l'essentiel, j'en profite pour faire un petit peu de pub pour la petite boutique en ligne toute neuve de ma belle-soeur...! Pochettes, accessoires pour femmes et bébés et pour la maison, colliers, chèches... Il y a du liberty, tout est gai, coloré, bien fini... Bref, allez-y les yeux fermés!

Une amie a aussi ouvert sa boutique récemment : elle utilise beaucoup le cuir et j'aime aussi beaucoup ce qu'elle fait!

*******

Malgré le temps qui s'allonge entre mes messages, j'espère que vous vous souvenez des derniers épisodes du récit de la vie de Jésus...

J'aimerais continuer à étudier avec vous les différentes relations qu'a eues Jésus avec ceux qui l'entouraient ou qu'il rencontrait. Si vous voulez relire pourquoi j'ai eu envie de partager cela avec vous, RDV dans la 2e partie de ce message, et puis dans celui-ci pour découvrir quelques éléments de la relation de Jésus-Christ avec son Dieu et Père.

Maintenant, on pourrait s'intéresser aux relations de Jésus avec ceux qui étaient certainement les plus proches de lui : ses douze disciples, appelés aussi apôtres. 

D'après le dictionnaire, un disciple est celui qui reçoit l'enseignement d'un maître. On apprend dans les évangiles que Jésus avait de nombreux disciples qui écoutaient son enseignement, mais que parmi eux, il en a choisi douze plus particulièrement pour être avec lui et les envoyer en mission de sa part.

Avant de s'intéresser la prochaine fois à la relation de Jésus avec ses disciples, aujourd'hui j'aimerais lire les récits qui relatent l'appel de deux d'entre eux : Simon (appelé plus tard Pierre), et Lévi (appelé aussi Matthieu)

Un jour, Jésus est au bord du lac de Génésareth. Une foule nombreuse est tout près de lui, pour écouter la parole de Dieu. Jésus voit deux barques au bord du lac. Les pêcheurs en sont descendus, et ils lavent leurs filets. Jésus monte dans l'une des barques, celle de Simon. Il demande à celui-ci : « Éloigne-toi un peu du bord. » Jésus s'assoit dans la barque et il se met à enseigner les foules.

Quand il a fini de parler, il dit à Simon : « Avance là-bas où l'eau est profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. » Ils jettent les filets et ils prennent un très grand nombre de poissons. Leurs filets commencent à se déchirer. Pour demander de l'aide, ils font signe à ceux qui les accompagnent dans l'autre barque. Ceux-ci arrivent. Ils remplissent les deux barques de poissons, et les barques pleines s'enfoncent dans l'eau ! En voyant cela, Simon-Pierre tombe à genoux devant Jésus et il dit : « Seigneur, éloigne-toi de moi ! Oui, je suis un homme pécheur ! » En effet, Simon et tous ceux qui sont avec lui sont effrayés, parce qu'ils ont pris beaucoup de poissons. Jacques et Jean, les fils de Zébédée, qui accompagnent Simon, sont effrayés aussi. Mais Jésus dit à Simon : « N'aie pas peur ! À partir de maintenant, ce sont des gens que tu prendras. » Alors ils ramènent les barques à terre, ils laissent tout et suivent Jésus.

Luc 5, 1-11 

Après cela, Jésus sort et il voit un employé des impôts. Cet homme s'appelle Lévi. Il est assis à son bureau. Jésus lui dit : « Suis-moi ! » L'homme se lève, il laisse tout et suit Jésus.

Luc 5, 27-28

Simon était un simple pêcheur, et Lévi était employé des impôts. Jésus n'a pas choisi ses disciples parmi les grands de ce monde... Il n'a pas choisi des médecins ou des professeurs, des gens instruits... ou des étudiants plein de promesses... Lévi était collecteur d'impôt, c'est à dire qu'il travaillait pour l'occupant romain... Ceux qui exerçaient cette profession étaient le plus souvent détestés par la population. Mais Jésus ne s'arrête pas à cela. Il lit au plus profond des coeurs des hommes, et sait que ces hommes sont disposés à le suivre. C'est une décision immédiate et radicale. Quand Jésus les appelle, ces hommes laissent tout et le suivent aussitôt. Ce qu'ils possèdent perd tout intérêt pour eux, ce qui compte désormais c'est de suivre leur maître, où qu'il aille. C'est un bel exemple pour ceux d'entre nous qui connaissent Jésus, qui l'aiment et désirent le suivre et le servir.

Qu'est-ce qui leur avait donné envie de suivre Jésus? Simon-Pierre avait certainement écouté ce que disait Jésus, étant aux premières loges pour l'entendre, dans sa barque. Il avait sûrement été impressionné par la sagesse de ses paroles, car quand il s'adresse à lui il l'appelle "Maître". Et, alors qu'il n'avait pas pêché un seul poisson pendant toute une nuit de travail, lui, le pêcheur professionnel, il écoute ce que dit le Maître, et jette à nouveau le filet dans l'eau. Aussitôt, la quantité de poisson recueillie est telle que Simon, effrayé, comprend qu'il se trouve face à la toute-puissance de Dieu. Et cela l'effraie car il sait que Dieu est parfaitement pur et saint, et que lui, comme tous les hommes, il est pécheur (pas dans le sens pêcheur de poissons mais dans le sens de quelqu'un qui pèche, c'est à dire qui fait des choses mauvaises, contraire à ce que Dieu veut). Mais Jésus le rassure aussitôt, il n'est pas venu à ce moment là pour juger les hommes (cela aura lieu plus tard), mais pour les "prendre", c'est à dire pour les attirer à lui, les rassembler et leur donner le bonheur. Et pour cette oeuvre, il invitait des hommes spécialement choisis pour l'aider... Simon, convaincu par cette pêche miraculeuse de la puissance de Jésus, n'a aucune hésitation. Et avec ses compagnons il quitte tout et le suit.

Je sais qu'il y a parmi vous des personnes qui ne connaissent pas Jésus, ou pas bien. Aujourd'hui nous n'avons plus la possibilité d'assister à ses discours, de l'entendre parler directement... Mais en lisant les évangiles, on apprend à le connaître, et à l'aimer. Et comme il y a 2000 ans, il veut encore manifester sa puissance et son amour à ceux qui le lui demandent sincèrement.

Si vous n'en possédez pas, n'hésitez pas à me demander un Nouveau Testament pour pouvoir lire ces récits en entier, et apprendre ainsi à mieux connaître Jésus. Je vous l'enverrai par la poste avec plaisir!