29 septembre 2015

Mon atelier tout neuf

Après quelques mois de travaux, et grâce à la contribution de toute la famille mais surtout de mon cher et tendre, j'ai maintenant le grand privilège de pouvoir profiter d'une pièce rien qu'à moi pour la couture et autres petits travaux...! Quelques images et explications...

Au départ, notre ancienne cuisine, qui ressemblait à ça... 

DSC04400Quand on a été installés dans la nouvelle cuisine, la phase de démolissage, a pu commencer... Les garçons s'en sont donnés à coeur joie vous pensez bien, pour une fois qu'on peut casser sans se faire gronder!!! (petite surprise après avoir démonté les meubles hauts, avec un petit aperçu de ce qu'avait pu être la cuisine à l'origine...)

photoAprès avoir tout enlevé l'état du mur n'était pas brillant brillant... très abîmé par endroits à cause d'un dégât des eaux, laissant même apparaître les briques parfois...

DSC01758Mais après tous les autres travaux effectués dans la maison on n'avait ni le budget ni le temps de reprendre correctement tous les murs... On savait que de toute façon une grande partie de la surface des murs seraient cachés par des meubles, et puis après tout ça reste un atelier, donc on a opté pour du cache misère... : du crépi 1er prix Leroy Merlin qu'on nous avait recommandé (beaucoup d'avis favorables sur le site, ça encourage) Effectivement, rapport qualité/prix imbattable, pas très évident à appliquer car très liquide mais ça a bien rempli son office. Bien sûr ça n'a pas masqué toutes les irrégularités du support car elles étaient bien trop importantes mais ça nous a permis d'avoir des murs propres sans y passer des jours et des jours.

DSC01808Pour le sol, j'avais eu un gros coup de coeur pour les dalles de sol Around The Wall, découvertes dans cet article de Vanessa Pouzet, et c'était idéal pour notre projet : pas besoin de gros travaux, elles sont auto adhésives, très faciles à poser et à entretenir... Et ça nous a permis de rattraper quasiment le niveau du sol de notre salle de séjour...

DSC04162

DSC01829

DSC01830Une fois le sol terminé, il nous restait le plus agréable à faire, l'aménagement...! Pour le bureau, on a opté pour un grand plan de travail en MDF fixé grâce à 3 équerres... (on voit en dessous les arrivées d'eau d'origine, qu'on a conservé au cas où pour plus tard... Pas très esthétique mais je ne vais pas chipoter!)

DSC04153Au-dessus, une barre de crédence de cuisine avec des crochets pour suspendre plein de petites choses, et deux étagères très étroites en planches de récup... Utilisation à découvrir sur la photo suivante...!

DSC04157

Et voilà mon coin atelier installé et prêt à fonctionner!!! Je sais que je vais faire des envieuses, je suis consciente que c'est un très grand privilège pour une maman bricoleuse d'avoir sa petite pièce à soi...!

DSC04145

DSC04146

Avec tout ça, vous vous étonnez sans doute de ne pas voir davantage de couture par ici, c'est vrai qu'actuellement mes séances coutures se résument surtout à des réparations et du raccomodage... mais ça viendra, ça viendra...!

*******

Je reprends enfin le fil des messages sur la vie de Jésus et ses relations avec ceux qui l'entouraient... Après avoir vu ses relations avec ses disciples et avec les foules, j'aimerais m'intéresser maintenant à la manière dont il a rencontré ou accueilli ceux qui étaient malades, handicapés... et bien souvent exclus ou mis en marge de la société à cause de ces graves problèmes de santé.

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (1)

Jésus ne se bornait pas à prêcher l'évangile et à instruire les foules qui venaient l'entendre... Il était descendu du ciel sur une terre où règnent, à cause du péché, la souffrance et la mort, et où le diable exerce sa puissance, et en voyant tant de larmes et de douleurs, son cœur était ému de compassion. On a déjà lu que les foules venaient à lui pour être guéries, et qu'il guérissait tous ceux qui en avaient besoin. Beaucoup de ces guérisons sont décrites plus en détails dans les évangiles, et on se rend compte qu'à chaque fois Jésus ne se contentait pas de guérir le corps, mais prenait le temps de rencontrer personnellement chaque personne. 

Il y aurait énormément de choses à dire sur ce thème, puisque les guérisons occupent une grande part des évangiles... Je ne ferai bien sûr qu'effleurer ce sujet en parlant de choses qui me tiennent à coeur... et j'aimerais commencer cette série par le récit de la guérison d'un homme aveugle de naissance, qui se trouve dans le chapitre 9 de l'évangile selon Jean. C'est un de mes chapitres préférés...

Aujourd'hui nous allons simplement lire le tout début du récit, qui pose une question fondamentale...

Comme Jésus passait, il vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l'interrogèrent : Maître, qui a péché : lui, ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle? Jésus répondit : Ni lui n'a péché, ni ses parents ; mais c'est afin qu'en lui les oeuvres de Dieu soient manifestées. Jean 9, 1-4 

A cette époque là, dans la société juive, c'était en effet la grande question qui se posait à chaque malheur qui frappait une personne ou une famille... Les maladies et les épreuves étaient vécues comme des punitions de la part de Dieu.

Encore aujourd'hui, on entend très souvent "Qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour avoir cette maladie, ou cette épreuve...???" Et cette question est même formulée, plus ou moins consciemment, par des personnes non croyantes...

Les disciples, imprégnés de la pensée de leur époque, se tournent vers Jésus pour avoir une réponse à cette question fondamentale. Pour eux, pas de doutes, la faute de la cécité de cet homme est forcément due à un péché, commis par l'aveugle lui-même ou bien par ses parents... Mais Jésus répond par une pensée entièrement nouvelle : la souffrance ou l'épreuve sont des moyens que Dieu emploie pour montrer sa puissance et sa grâce...! Dans la suite du récit, on verra que Jésus guérit l'homme aveugle et qu'ainsi sa puissance et son amour sont démontrés... Mais les guérisons ne sont pas seulement physiques, comme on le verra par la suite... Jésus s'occupe du coeur aussi bien que du corps...

Aujourd'hui, cette parole de Jésus est toujours autant d'actualité... Nous sommes souvent confrontés à de lourdes épreuves dans nos vies : maladies, handicaps, deuils, solitude... Jésus n'est plus sur la terre mais nous pouvons aller à lui par la prière, et il peut et veut intervenir dans nos vies pour nous montrer son amour et sa puissance... Peut-être qu'il ne fera pas un miracle pour nous rendre nos facultés perdues ou améliorer nos circonstances... mais il peut parfois faire beaucoup plus... Si vous ne le connaissez pas personnellement, vous en doutez peut-être... Mais je pense que vous serez touchés et émerveillés tout comme moi en regardant ce témoignage de Nick Vujicic, un homme né sans bras ni jambes... mais dans la vie duquel la puissance et l'amour de Dieu se manifestent de manière extraordinaire... Et c'est en lisant un jour, à l'âge de 15 ans, l'extrait de l'évangile cité plus haut qu'il a compris que sa vie n'était pas une erreur ou une punition de Dieu...

Témoignage Nick Vujicic

 


25 septembre 2015

Dinette ou hochet?

Depuis le temps que j'avais envie de réaliser des gourmandises au crochet, j'ai enfin pris le temps de le faire...!

Avant de les offrir, ma petite photographe s'est amusée à préparer une petite mise en scène...

DSC02866Glace modèle drops ici : très bien expliqué, et j'ai bien aimé la manière de crocheter le cornet, en prenant seulement le brin arrière de chaque maille, qui donne un aspect un peu gaufré, comme sur un cornet de glace! (ça se voit peut-être pas très bien sur la photo...)

DSC02871La religieuse est copiée sur le modèle de Comtesse création, que l'on retrouve sur plusieurs blogs mais malheureusement le tuto n'est plus disponible... Mais en observant bien et en regardant plusieurs tutos par ci par là pour la chantilly, pour le glaçage... je suis arrivée au bout!

DSC02875

Le modèle du Donut vient également du site Drops ici

DSC02872Mais ces petites pâtisseries ne sont pas forcément destinées à jouer à la dinette, du moins pas pour l'instant...! Car elles ont été réalisées pour une toute petite fille, en cadeau de naissance, pour servir de hochet... Pourquoi faudrait-il que les hochets ne ressemblent à rien, ou bien forcément à des nounours ou autres petits animaux...?

DSC02897Au départ j'avais commencé à les rembourrer comme d'habitude avec de la bourre pour coussins, mais j'ai eu peur que ça ressorte par les petits trous et que ça soit dangereux pour le bébé... Du coup j'ai trouvé sur un forum l'astuce de rembourrer les hochets avec des collants clairs usagés : c'est léger, ça permet de rembourrer les petits objets bien fermement et surtout aucun risque que ça ressorte! Et en plus c'est une bonne manière de réutiliser les collants, bas ou chaussettes en voile abîmés au lieu de les jeter! Je récupère maintenant tous ceux de mon entourage...! 

DSC04115Pour que ça soit vraiment des hochets, il faut que ça fasse du bruit quand on les secoue...! J'ai utilisé pour la glace un oeuf kinder en plastique en mettant des grains de blé dedans. Mais pour les autres hochets l'oeuf kinder était beaucoup trop gros donc j'ai fabriqué des petits grelots avec des bouchons en plastique.

DSC04116Deux bouchons identiques, quelques pois cassés (j'ai varié les graines dans chaque pour que les bruits soient différent), du scotch, et le tour est joué!

DSC04117Peut-être que finalement les parents ont préféré mettre ces hochets gourmands à l'abri des petites dents en attendant l'âge de jouer à la dinette... mais en tout cas, je me suis vraiment régalée à les faire...!

*******

Et aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous une vidéo qui m'a beaucoup touchée, le témoignage d'une petite fille Iraquienne de 10 ans, chassée par les islamistes de DAESH de sa maison et de sa ville au début de l'année 2015, et qui vit depuis dans un camp pour réfugiés... Elle est chrétienne et sa confiance en Dieu et en Jésus rayonne malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée... Un bel exemple... 

IraqilittlegirlteachesISISthepowerofforgiveness FR

01 septembre 2015

Entre vacances et rentrée... (emploi du temps à télécharger!)

Avant de parler de la rentrée, un dernier petit message au bon goût de vacances...!

Est-ce que vous connaissez le jeu Mölkky (ou quilles finlandaises)? On a découvert ce jeu d'extérieur l'été dernier, et depuis j'avais très envie d'en acheter un, ou d'en fabriquer un... Mais le temps a passé... jusqu'à ce post d'Annch@ découvert en rentrant de vacances et la motivation est revenue en flèche! On a profité du dernier jour des vacances, hier, pour s'y mettre avec ma petite troupe de bricoleurs...

On a suivi à la lettre le tuto d'Anne-Charlotte, et après avoir trouvé un piquet de jardin de 2m de long (pile ce qu'il fallait!) et 6 cm de diamètre à la jardinerie toute proche de chez nous on s'est mis au travail, trouvant dans l'atelier de Superpapa tous les outils nécessaires...

Quand j'ai vu le temps qu'on a mis, à 4 à tour de rôle, pour scier le premier morceau, je me suis dit qu'on allait devoir demander à Superpapa de finir le travail à la scie circulaire en rentrant...! Et puis finalement on a pris le coup de main et on a fini par obtenir nos 12 quilles avec leur lanceur, ainsi que quelques ampoules aux mains! (indispensables, les gants, la boîte à onglets et les serres joints!)

DSC04017Ensuite on a poncé chaque morceaux, pour supprimer les bavures et les échardes...

DSC04026 (1)A la fin de l'après midi, notre jeu n'attendait plus que la touche finale... mais on n'avait plus le temps de finir...

DSC04028

Alors comme on avait tous vraiment hâte d'y jouer on a fait une première partie le soir même en collant des petits bouts de papiers avec les numéros sur les quilles!

Ce n'est que cet après-midi, profitant du jour de répit supplémentaire pour notre grand qui rentre en 5e, qu'on a achevé notre oeuvre...

DSC04038On a utilisé des feutre Posca, mais aussi des feutres d'une autre marque que je trouve vraiment bien parce qu'ils sont beaucoup moins chers que les Posca, pour quasi la même utilisation : les Giotto déco materials. Ce n'est bien sûr pas la même qualité, il n'y a pas de bille  à l'intérieur et la pointe est fixe, mais les couleurs sont sympas et vraiment multisupport, on les trouve par pochettes comme les feutres classiques, ce qui permet d'avoir un assortiment de couleurs et leur prix raisonnable fait qu'on hésite beaucoup moins à les prêter aux enfants! 

DSC04041Il me reste à continuer à suivre l'exemple d'Anne-Charlotte en cousant une housse pour pouvoir trimballer notre molkky partout, et plastifier comme elle la règle du jeu pour s'en servir de l'autre côté comme ardoise effaçable pour noter les points (idée géniale!)

bande_pour article_blog-10

Et maintenant, on espère un bel été indien pour pouvoir faire de nombreuses parties le soir après l'école!

Et oui, car l'école a repris... et les emplois du temps plastifiés eux aussi pour pouvoir être réutilisés plusieurs années ne demandent qu'à être remplis... On attend encore quelques jours parce que notre collégienne en herbe nous a assuré que "le prof principal a dit que ça pouvait encore tout changer!"

DSC04011 (1)Je n'ai pas réussi à faire une belle photo à cause des reflets, mais vous les verrez mieux en dessous... S'ils vous plaisent, vous pouvez les télécharger! Ça me fait plaisir, petit cadeau de rentrée!!! ;-)

1, 2, ou 3...?

Baskets, moustaches, ou origami et masking tape?

à vous de choisir!

 

emploi du temps basketsLe même en format pdf emploi_du_temps_baskets

emploi du temps moustachesFormat pdf : emploi_du_temps_moustaches

emploi du temps origamiFormat pdf : emploi_du_temps_origami

*******

Je crains qu'on n'ait plus beaucoup le temps de contempler les étoiles ces prochaines semaines... Les vacances sont finies et le rythme va s'accélérer... Mais qu'on prenne le temps de les regarder ou pas, nous savons qu'elles seront toujours là... Et que Celui qui seul est capable de les compter et de leur donner un nom à toutes est aussi Celui qui compte même chaque cheveu de nos têtes...

Dieu compte le nombre des étoiles: à elles toutes il donne des noms. Psaume 147,4

Les cheveux même de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas. Luc 12,7

Dieu, le Créateur de tout ce qui existe, sait compter ce qui est très grand, mais aussi ce qui est très petit... Il n'y a pas de souci trop peu important pour qu'on ne puisse le lui confier, ni de problèmes trop compliqué pour qu'il ne puisse le résoudre...

Seigneur Eternel, c'est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance et ta force. Rien n'est trop difficile pour toi. Jérémie 32,17

C'est un encouragement pour cette nouvelle année scolaire qui commence, à nous confier à lui à tout âge, dans les petites comme dans les grandes choses...

Alors je souhaite à chacun une très bonne année scolaire, et je reviendrai dès que le rythme sera à peu près en place à la maison, pour d'autres bricolages mais aussi pour la suite des articles sur la vie de Jésus.