01 décembre 2015

6 ans, 6 cadeaux... et en avent...!

Six ans déjà que cette petite fenêtre s'est ouverte, et le temps passe si vite que j'ai failli rater le moment de fêter mon anniblog avec vous...! Pourtant cette petite tradition blogosphérique me tient encore à coeur, car elle est l'occasion une fois de plus de partager avec vous l'accessoire... et l'essentiel...!

Pour continuer la série, c'est donc 6 petits accessoires cadeaux que je vous ai préparé cette année... 

DSC04780

Pour commencer, et parce cette image que bat de loin tous les records d'épinglage depuis mon blog sur Pinterest, je me suis dit que ça vous ferai plaisir d'en avoir une... Alors j'ai cousu à nouveau mais en plus girly une pochette pour emporter partout avec soi son chargeur de téléphone portable...

DSC04777... et pouvoir le recharger sans que celui-ci traîne par terre! 

DSC04775

Ensuite il y a deux pochettes à mouchoirs (à gauche de la photo), pour être élégante même enrhumée... (tuto vu ici)

DSC04778Et enfin 3 petits porte-clés avec mini pochette pour ranger le jeton du caddy et l'avoir toujours sur soi...! (idée vue sur pinterest)

DSC04783

Le tout en simili cuir et imprimés de chez Mondial Tissus.

Pour participer au tirage au sort, comme d'habitude, il suffit de laisser un commentaire sous ce message! Eventuellement, dites-moi lequel des 3 cadeaux vous préférez si votre commentaire est tiré au sort... Et un partage sur votre blog ou sur FB vous donne droit à une participation de plus!

Merci pour votre fidélité, et pour vos abonnements toujours plus nombreux à la newsletter! Je suis toujours contente d'échanger avec vous quand vous me laissez des commentaires...

Le tirage au sort aura lieu le 15 décembre!

Mais comme chaque année, les cadeaux ne s'arrêtent pas là...! En plus du tirage au sort, je propose à toutes celles qui le désirent de recevoir un cadeau plus essentiel... Et cette année il y en a même deux : un calendrier biblique journalier à effeuiller (présenté ici sur mon blog ou ici sur le site de l'éditeur), ou un très beau livre qui rappelle la vraie histoire de Noël : "Noël, le plus beau cadeau"

photo calendrier

Ces cadeaux là, je vous les propose à toutes sans tirage au sort... Dites moi simplement dans un commentaire lequel vous souhaitez recevoir, ou pas...! Je me ferai un grand plaisir de préparer tout plein de petits paquets pour vous, pour partager avec vous le cadeau de Dieu...!

En attendant, c'est aujourd'hui le premier jour de l'avent, et mon calendrier pour les enfants n'est pas tout à fait prêt...! Mais j'espère leur faire la surprise pour quand ils rentreront de l'école ce soir...

Et pendant ce temps qui précède Noël, je vais interrompre momentanément le récit de la vie de Jésus pour faire avec vous un bond encore plus loin dans le temps, en survolant tout l'Ancien Testament (première partie de la Bible et livre saint des Juifs), pour voir comment Dieu avait annoncé bien longtemps à l'avance la venue de Jésus, le Messie ou Sauveur promis... Alors à très bientôt, bonne chance pour le tirage au sort et bon mois de décembre à toutes!


29 novembre 2015

Envie de cocooning...?

Un ptit coupon de laine bouillie et un sourire bien rouge...

DSC04166

DSC04169Un patron copié sur une bouillotte classique, mais remplie de grains de riz...

DSC04520Et voilà un duo de bouillottes bien chaudes et rigolotes pour des amoureux qui se sont dit oui tout récemment!

DSC04523

DSC04524Et pourquoi pas... une idée de cadeau de Noël fait maison...? 

*******

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (3)

Nous allons maintenant lire la suite de l'histoire de l'homme aveugle depuis sa naissance que Jésus a guéri... 

Les voisins, et ceux qui l'avaient vu auparavant, alors qu'il était mendiant, disaient : N'est-ce pas celui qui était assis et qui mendiait ? Les uns disaient : C'est lui. D'autres : Non, mais il lui ressemble.
Lui dit : C'est moi-même. Ils lui dirent alors : Comment tes yeux ont-ils été ouverts ? Il répondit : Un homme, appelé Jésus, a fait de la boue, l'a appliquée sur mes yeux et m'a dit : Va à Siloé et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé et j'ai vu. Ils lui dirent : Où est cet homme ? Il dit : Je ne sais pas.
Ils amènent aux pharisiens (les chefs religieux) celui qui auparavant avait été aveugle. Or c'était un jour de sabbat (samedi, jour où la loi juive interdisait tout travail) que Jésus avait fait la boue et qu'il lui avait ouvert les yeux. Les pharisiens, à leur tour, lui demandèrent comment il avait recouvré la vue. Et il leur dit : Il a appliqué de la boue sur mes yeux ; je me suis lavé et je vois. Certains des pharisiens dirent alors : Cet homme n'est pas de Dieu, car il ne garde pas le sabbat. D'autres disaient : Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles ? 
 Et il y avait de la division entre eux. Ils disent encore à l'aveugle : Toi, que dis-tu de celui-ci, puisqu'il t'a ouvert les yeux ? Il dit : C'est un prophète.
Mais les Juifs refusèrent de croire qu'il avait été aveugle et qu'il avait recouvré la vue, jusqu'à ce qu'ils aient appelé les parents de celui qui avait recouvré la vue. Ils les interrogèrent : Celui-ci est-il votre fils, dont vous dites qu'il est né aveugle? Comment se fait-il qu'il voie maintenant ? Ses parents répondirent : Nous savons que celui-ci est notre fils et qu'il est né aveugle. Mais comment il voit maintenant, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas, nous. Il est assez âgé, interrogez-le, il parlera lui-même de ce qui le concerne. Ses parents dirent cela parce qu'ils craignaient les Juifs ; car les Juifs étaient déjà convenus que si quelqu'un le reconnaissait comme le Christ (c'est à dire le Messie, le Sauveur envoyé de Dieu), il serait exclu de la synagogue. C'est pourquoi ses parents dirent : Il est assez âgé, interrogez-le.
Ils appelèrent, pour la seconde fois, l'homme qui avait été aveugle et lui dirent : Donne gloire à Dieu ; nous savons que cet homme est un pécheur. Il répondit : S'il est un pécheur, je ne sais pas ; mais je sais une chose, c'est que j'étais aveugle, et que maintenant je vois. Ils lui dirent de nouveau : Que t'a-t–il fait ? Comment a-t–il ouvert tes yeux ? Il leur répondit : Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous encore l'entendre ? Voudriez-vous aussi, vous, devenir ses disciples ? Ils l'injurièrent et dirent : Toi, tu es disciple de celui-là ! Nous, nous sommes disciples de Moïse. Pour nous, nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; quant à celui-ci, nous ne savons pas d'où il est. L'homme leur répondit : En ceci pourtant, il y a quelque chose d'étrange, c'est que vous ne sachiez pas, vous, d'où il est, alors qu'il m'a ouvert les yeux! Or nous savons que Dieu n'écoute pas les pécheurs ; mais si quelqu'un est pieux envers Dieu et fait sa volonté, celui-là, il l'écoute. Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle de naissance. Si celui-ci n'était pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. Ils lui répondirent : Tu es entièrement né dans le péché et tu nous enseignes!
Et ils le chassèrent dehors.
Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé dehors et, l'ayant trouvé, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu? Il répondit : Qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui ? Jésus lui dit : Et tu l'as vu, et celui qui parle avec toi, c'est lui. Il dit : Je crois, Seigneur! Et il lui rendit hommage.

Jésus dit alors : Moi, je suis venu dans ce monde pour le jugement, afin que ceux qui ne voient pas voient ; et que ceux qui voient deviennent aveugles. Evangile selon Jean chapitre 9 versets 6 à 39

Ce récit très vivant nous montre le contraste entre la foi simple d'un homme guéri par Jésus, et l'opposition des chefs religieux, ceux-là même qui auraient du reconnaître en Jésus le Messie promis dans les textes sacrés qu'ils connaissaient par coeur... En effet, l'un de ces textes disait, à propos du Messie : 

Ainsi dit Dieu, l'Éternel, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre, qui donne la respiration au peuple qui est sur elle, et un esprit à ceux qui y marchent: Moi, l'Éternel, (...) je te donnerai (...) pour être une lumière des nations, pour ouvrir les yeux aveugles... Esaïe 42,6-7

Cette histoire montre que l'on peut être aveugle tout en se croyant parfaitement clairvoyant... 

L'aveugle guéri constitue pour les pharisiens un témoin gênant de la puissance de Jésus. Ils cherchent donc d'abord à tirer de lui ou de ses parents un mot qui leur permette de contester ce miracle. Et quand il leur devient impossible de le nier, ils s'efforcent de rabaisser Celui qui l'a accompli et de jeter du déshonneur sur Lui.

Mais malgré tous leurs efforts, les pharisiens ne parviennent pas à enlever à l'ancien aveugle son humble confiance en Celui qui l'a guéri. Il est passé des ténèbres à la lumière; ce n'est pas pour lui une théorie ni une doctrine; c'est un fait, une évidence. «Je sais une chose — dit-il simplement — c'est que j'étais aveugle et que maintenant je vois» Cette phrase me touche à chaque fois que je la lis. Elle montre que la vraie foi n'a pas besoin de grands raisonnements théologiques mais d'une conviction simple et sincère... 

Ils poursuivent l’interrogatoire de l’homme, pas pour connaître la vérité, mais pour découvrir une raison valable, quelle qu’elle soit, pour condamner Jésus. Leurs questions successives ne servent qu'à renforcer les convictions de l'homme guéri... et à attiser leur colère... Ils finissent par le jeter en dehors du temple, ce qui équivalait à une excommunication et à un isolement total : terrible sentence qui avait suffit à faire taire ses parents... 

Mais quand on connaît Jésus on n'est jamais seul ; Jésus vient à sa rencontre et se révèle plus complètement à lui : il est le Fils de Dieu.

J'ai moi aussi cru en Celui qui a ouvert les yeux de mon coeur... Je peux dire comme cet homme autrefois : j'étais aveugle, et maintenant je vois. Peut-être êtes-vous encore aveugles sans le savoir...? Je souhaite de tout mon coeur qu'en découvrant Jésus, sur mon blog, ou en lisant les évangiles, vous ayez à votre tour les yeux ouverts pour voir en lui le Fils de Dieu, le Sauveur qui vous aime...

Posté par mowin à 23:07 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2015

Panier thaïlandais crocheté

Il y a bien longtemps que je ne suis pas revenue par ici...! Je prends enfin le temps de mettre un petit message et de continuer le récit entamé la dernière fois...

Mais juste avant de parler "accessoire", très touchée comme vous tous par les attentats de vendredi dernier, j'ai envie de partager à nouveau avec vous les pensées écrites suite aux attentats de Charlie Hebdo.(cliquez sur le lien si vous voulez les lire ou les relire) 

*******

Il y a quelque temps, au rayon bazar de mon supermarché, j'ai trouvé des grosses pelotes de ficelle pour presque rien, et j'ai eu envie de voir ce qu'elle ça donnait en la crochetant...
DSC04140J'imaginais un petit panier ou une corbeille, alors vite un petit tour sur pinterest pour trouver de l'inspiration et j'ai trouvé le super tuto du panier thailandais de Mamoizelle K. Le sien est réalisé avec du fil zpaghetti et un crochet n°10, j'ai donc du faire quelques adaptations pour obtenir un joli rendu avec ma ficelle et mon crochet n°4, mais je suis ravie de mon petit panier!

DSC04133J'ai découvert à cette occasion que les paniers thaïlandais, dont j'aimais beaucoup la forme, avaient la particularité de pouvoir se transformer en corbeille...! Un panier 2 en 1, quelle trouvaille...!

DSC04131J'ai un peu hésité avant de choisir à quoi j'allais employer mon nouveau panier... Au tout début je voulais en faire une corbeille à linge pour ma chambre mais j'ai vite renoncé devant l'ampleur de la tâche pour faire un modèle assez grand! 

Ensuite j'ai pensé à m'en servir comme cache pot pour mon basilic dans la cuisine...

DSC04138

Mais malheureusement il est un peu trop petit... Du coup, il me sert actuellement à ranger mon encours de tricot qui auparavant traînait invariablement sur la table basse du salon.

DSC04119

Depuis j'ai racheté de la ficelle et j'aimerais bien me lancer pour ma corbeille à linge en crochetant à double avec un crochet plus gros... A voir si je trouverai le courage et le temps!

*******

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (2)

C'est le moment de lire la suite du récit à peine entamé la dernière fois... : la rencontre de Jésus avec un homme aveugle. Jésus avait étonné ses disciples en révélant que la cécité de cette homme n'était pas une punition pour quelque faute de ses parents ou de lui-même, mais une occasion donnée à Dieu de montrer ses oeuvres, sa puissance et son amour... Nous allons voir aujourd'hui comment Jésus a guéri cet homme aveugle...

Ayant dit cela, il cracha par terre, fit de la boue avec sa salive et appliqua la boue sur les yeux de l'aveugle, puis il lui dit : Va, lave-toi au réservoir de Siloé (ce qui se traduit par : Envoyé). Il y alla, se lava, et il revint, voyant. 

Evangile selon Jean chapitre 9 versets 6

La méthode employée par Jésus pour guérir cet homme aveugle peut surprendre... et quand j'étais enfant, bien qu'on m'ait toujours appris à avoir un profond respect pour le Fils de Dieu, je trouvais quand même ça un peu dégoûtant... Mais en grandissant et en lisant ce que des lecteurs de la Bible plus éclairés que moi avaient compris, j'ai appris qu'il faut chercher le sens symbolique ou caché des choses qui à première vue paraissent bizarres.

L'onguent appliqué sur les yeux de l'aveugle, formé d'un mélange de salive et de terre, ne pouvait dans un premier temps qu'accentuer sa cécité... Cette boue représente l'humanité de Jésus-Christ. Cette humanité, sous sa forme la plus humble (on se rappelle que Jésus était considéré comme le fils d'un charpentier, né dans une étable, venant de la région la plus méprisée du pays, la Galilée) masquait aux yeux de ses contemporains, comme de la boue, sa personne véritable. En effet, la plupart d'entre eux attendaient la venue du Messie comme un Sauveur victorieux et conquérant, manifestant sa gloire et sa puissance de manière ostentatoire... Ils se croyaient intelligents et connaissant les pensées de Dieu, mais en réalité Jésus révèle qu'ils étaient "aveugles" (on le verra à la fin de l'histoire)... Et l'humanité et l'humilité de Jésus, au lieu de leur éclaircir la vue, les aveuglait encore davantage...

En contraste, l'homme né aveugle va avoir les yeux ouverts... Les yeux de son corps autant que ceux de son coeur... Qu'est-ce qui fait la différence entre cet homme et ceux qui l'entouraient? C'est la foi. Il écoute simplement ce que Jésus lui dit. Jésus lui dit d'aller se laver à un endroit précis et il ne discute pas, il y va. Il n'avait pas vu Jésus mais il avait su bien mieux que la plupart de ses contemporains discerner l'autorité de celui qui s'était penché vers lui.

Le nom du réservoir où l'homme devait se laver est lui aussi symbolique : Siloé veut dire "envoyé". Pour que l'aveugle soit guéri, il fallait à la fois la boue mise sur ses yeux, qui montre l'humanité et l'humilité de Jésus, mais aussi l'eau de ce réservoir dont le nom montre que le Christ était l'envoyé de Dieu. La boue seule ne pouvait ouvrir les yeux de l'aveugle, de même que les yeux de nos coeurs ne peuvent pas s'ouvrir si nous ne voyons en Jésus qu'un homme et pas l'envoyé de Dieu.  

Cet homme né aveugle est une image de notre vie. Le péché nous rend incapables de percevoir la lumière de Dieu. Notre vision morale et spirituelle est obscurcie depuis notre naissance. Dieu doit nous ouvrir les yeux, sur notre état, sur les exigences de sa sainteté, sur le monde. En lisant les évangiles, si nous ne voyons en Jésus qu'un simple homme, cela ne fait que nous aveugler davantage... Comment, ce Jésus de la crèche de Bethléhem, ce Jésus pauvre qui s’est laissé clouer sur la croix, sans puissance, sans force, c’est Dieu !? Pour avoir les yeux ouverts il faut croire : croire que Jésus est l'envoyé de Dieu, qu'il est Dieu, croire que nous avons besoin d'être lavés, de nos péchés et qu'il est mort sur la croix pour être puni à notre place et que nous soyons pardonnés de nos fautes, d'avoir laissé jusqu'ici notre Créateur de côté.

A nous maintenant de nous poser la question... Sommes nous encore aveugles ou bien voyants?

Le récit de la rencontre de Jésus avec cet homme aveugle pourrait s'arrêter là... Bien souvent dans les évangiles des guérisons sont rapportées sans que la suite de l'histoire nous soit révélée... Mais ici nous avons le privilège de savoir ce qui s'est passé ensuite, de connaître les réactions de l'entourage de l'homme guéri... Et vous verrez, c'est passionnant et très instructif...! La suite au prochain épisode...

Posté par mowin à 16:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2015

Mon atelier tout neuf

Après quelques mois de travaux, et grâce à la contribution de toute la famille mais surtout de mon cher et tendre, j'ai maintenant le grand privilège de pouvoir profiter d'une pièce rien qu'à moi pour la couture et autres petits travaux...! Quelques images et explications...

Au départ, notre ancienne cuisine, qui ressemblait à ça... 

DSC04400Quand on a été installés dans la nouvelle cuisine, la phase de démolissage, a pu commencer... Les garçons s'en sont donnés à coeur joie vous pensez bien, pour une fois qu'on peut casser sans se faire gronder!!! (petite surprise après avoir démonté les meubles hauts, avec un petit aperçu de ce qu'avait pu être la cuisine à l'origine...)

photoAprès avoir tout enlevé l'état du mur n'était pas brillant brillant... très abîmé par endroits à cause d'un dégât des eaux, laissant même apparaître les briques parfois...

DSC01758Mais après tous les autres travaux effectués dans la maison on n'avait ni le budget ni le temps de reprendre correctement tous les murs... On savait que de toute façon une grande partie de la surface des murs seraient cachés par des meubles, et puis après tout ça reste un atelier, donc on a opté pour du cache misère... : du crépi 1er prix Leroy Merlin qu'on nous avait recommandé (beaucoup d'avis favorables sur le site, ça encourage) Effectivement, rapport qualité/prix imbattable, pas très évident à appliquer car très liquide mais ça a bien rempli son office. Bien sûr ça n'a pas masqué toutes les irrégularités du support car elles étaient bien trop importantes mais ça nous a permis d'avoir des murs propres sans y passer des jours et des jours.

DSC01808Pour le sol, j'avais eu un gros coup de coeur pour les dalles de sol Around The Wall, découvertes dans cet article de Vanessa Pouzet, et c'était idéal pour notre projet : pas besoin de gros travaux, elles sont auto adhésives, très faciles à poser et à entretenir... Et ça nous a permis de rattraper quasiment le niveau du sol de notre salle de séjour...

DSC04162

DSC01829

DSC01830Une fois le sol terminé, il nous restait le plus agréable à faire, l'aménagement...! Pour le bureau, on a opté pour un grand plan de travail en MDF fixé grâce à 3 équerres... (on voit en dessous les arrivées d'eau d'origine, qu'on a conservé au cas où pour plus tard... Pas très esthétique mais je ne vais pas chipoter!)

DSC04153Au-dessus, une barre de crédence de cuisine avec des crochets pour suspendre plein de petites choses, et deux étagères très étroites en planches de récup... Utilisation à découvrir sur la photo suivante...!

DSC04157

Et voilà mon coin atelier installé et prêt à fonctionner!!! Je sais que je vais faire des envieuses, je suis consciente que c'est un très grand privilège pour une maman bricoleuse d'avoir sa petite pièce à soi...!

DSC04145

DSC04146

Avec tout ça, vous vous étonnez sans doute de ne pas voir davantage de couture par ici, c'est vrai qu'actuellement mes séances coutures se résument surtout à des réparations et du raccomodage... mais ça viendra, ça viendra...!

*******

Je reprends enfin le fil des messages sur la vie de Jésus et ses relations avec ceux qui l'entouraient... Après avoir vu ses relations avec ses disciples et avec les foules, j'aimerais m'intéresser maintenant à la manière dont il a rencontré ou accueilli ceux qui étaient malades, handicapés... et bien souvent exclus ou mis en marge de la société à cause de ces graves problèmes de santé.

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (1)

Jésus ne se bornait pas à prêcher l'évangile et à instruire les foules qui venaient l'entendre... Il était descendu du ciel sur une terre où règnent, à cause du péché, la souffrance et la mort, et où le diable exerce sa puissance, et en voyant tant de larmes et de douleurs, son cœur était ému de compassion. On a déjà lu que les foules venaient à lui pour être guéries, et qu'il guérissait tous ceux qui en avaient besoin. Beaucoup de ces guérisons sont décrites plus en détails dans les évangiles, et on se rend compte qu'à chaque fois Jésus ne se contentait pas de guérir le corps, mais prenait le temps de rencontrer personnellement chaque personne. 

Il y aurait énormément de choses à dire sur ce thème, puisque les guérisons occupent une grande part des évangiles... Je ne ferai bien sûr qu'effleurer ce sujet en parlant de choses qui me tiennent à coeur... et j'aimerais commencer cette série par le récit de la guérison d'un homme aveugle de naissance, qui se trouve dans le chapitre 9 de l'évangile selon Jean. C'est un de mes chapitres préférés...

Aujourd'hui nous allons simplement lire le tout début du récit, qui pose une question fondamentale...

Comme Jésus passait, il vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l'interrogèrent : Maître, qui a péché : lui, ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle? Jésus répondit : Ni lui n'a péché, ni ses parents ; mais c'est afin qu'en lui les oeuvres de Dieu soient manifestées. Jean 9, 1-4 

A cette époque là, dans la société juive, c'était en effet la grande question qui se posait à chaque malheur qui frappait une personne ou une famille... Les maladies et les épreuves étaient vécues comme des punitions de la part de Dieu.

Encore aujourd'hui, on entend très souvent "Qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour avoir cette maladie, ou cette épreuve...???" Et cette question est même formulée, plus ou moins consciemment, par des personnes non croyantes...

Les disciples, imprégnés de la pensée de leur époque, se tournent vers Jésus pour avoir une réponse à cette question fondamentale. Pour eux, pas de doutes, la faute de la cécité de cet homme est forcément due à un péché, commis par l'aveugle lui-même ou bien par ses parents... Mais Jésus répond par une pensée entièrement nouvelle : la souffrance ou l'épreuve sont des moyens que Dieu emploie pour montrer sa puissance et sa grâce...! Dans la suite du récit, on verra que Jésus guérit l'homme aveugle et qu'ainsi sa puissance et son amour sont démontrés... Mais les guérisons ne sont pas seulement physiques, comme on le verra par la suite... Jésus s'occupe du coeur aussi bien que du corps...

Aujourd'hui, cette parole de Jésus est toujours autant d'actualité... Nous sommes souvent confrontés à de lourdes épreuves dans nos vies : maladies, handicaps, deuils, solitude... Jésus n'est plus sur la terre mais nous pouvons aller à lui par la prière, et il peut et veut intervenir dans nos vies pour nous montrer son amour et sa puissance... Peut-être qu'il ne fera pas un miracle pour nous rendre nos facultés perdues ou améliorer nos circonstances... mais il peut parfois faire beaucoup plus... Si vous ne le connaissez pas personnellement, vous en doutez peut-être... Mais je pense que vous serez touchés et émerveillés tout comme moi en regardant ce témoignage de Nick Vujicic, un homme né sans bras ni jambes... mais dans la vie duquel la puissance et l'amour de Dieu se manifestent de manière extraordinaire... Et c'est en lisant un jour, à l'âge de 15 ans, l'extrait de l'évangile cité plus haut qu'il a compris que sa vie n'était pas une erreur ou une punition de Dieu...

Témoignage Nick Vujicic

 

25 septembre 2015

Dinette ou hochet?

Depuis le temps que j'avais envie de réaliser des gourmandises au crochet, j'ai enfin pris le temps de le faire...!

Avant de les offrir, ma petite photographe s'est amusée à préparer une petite mise en scène...

DSC02866Glace modèle drops ici : très bien expliqué, et j'ai bien aimé la manière de crocheter le cornet, en prenant seulement le brin arrière de chaque maille, qui donne un aspect un peu gaufré, comme sur un cornet de glace! (ça se voit peut-être pas très bien sur la photo...)

DSC02871La religieuse est copiée sur le modèle de Comtesse création, que l'on retrouve sur plusieurs blogs mais malheureusement le tuto n'est plus disponible... Mais en observant bien et en regardant plusieurs tutos par ci par là pour la chantilly, pour le glaçage... je suis arrivée au bout!

DSC02875

Le modèle du Donut vient également du site Drops ici

DSC02872Mais ces petites pâtisseries ne sont pas forcément destinées à jouer à la dinette, du moins pas pour l'instant...! Car elles ont été réalisées pour une toute petite fille, en cadeau de naissance, pour servir de hochet... Pourquoi faudrait-il que les hochets ne ressemblent à rien, ou bien forcément à des nounours ou autres petits animaux...?

DSC02897Au départ j'avais commencé à les rembourrer comme d'habitude avec de la bourre pour coussins, mais j'ai eu peur que ça ressorte par les petits trous et que ça soit dangereux pour le bébé... Du coup j'ai trouvé sur un forum l'astuce de rembourrer les hochets avec des collants clairs usagés : c'est léger, ça permet de rembourrer les petits objets bien fermement et surtout aucun risque que ça ressorte! Et en plus c'est une bonne manière de réutiliser les collants, bas ou chaussettes en voile abîmés au lieu de les jeter! Je récupère maintenant tous ceux de mon entourage...! 

DSC04115Pour que ça soit vraiment des hochets, il faut que ça fasse du bruit quand on les secoue...! J'ai utilisé pour la glace un oeuf kinder en plastique en mettant des grains de blé dedans. Mais pour les autres hochets l'oeuf kinder était beaucoup trop gros donc j'ai fabriqué des petits grelots avec des bouchons en plastique.

DSC04116Deux bouchons identiques, quelques pois cassés (j'ai varié les graines dans chaque pour que les bruits soient différent), du scotch, et le tour est joué!

DSC04117Peut-être que finalement les parents ont préféré mettre ces hochets gourmands à l'abri des petites dents en attendant l'âge de jouer à la dinette... mais en tout cas, je me suis vraiment régalée à les faire...!

*******

Et aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous une vidéo qui m'a beaucoup touchée, le témoignage d'une petite fille Iraquienne de 10 ans, chassée par les islamistes de DAESH de sa maison et de sa ville au début de l'année 2015, et qui vit depuis dans un camp pour réfugiés... Elle est chrétienne et sa confiance en Dieu et en Jésus rayonne malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée... Un bel exemple... 

IraqilittlegirlteachesISISthepowerofforgiveness FR


01 septembre 2015

Entre vacances et rentrée... (emploi du temps à télécharger!)

Avant de parler de la rentrée, un dernier petit message au bon goût de vacances...!

Est-ce que vous connaissez le jeu Mölkky (ou quilles finlandaises)? On a découvert ce jeu d'extérieur l'été dernier, et depuis j'avais très envie d'en acheter un, ou d'en fabriquer un... Mais le temps a passé... jusqu'à ce post d'Annch@ découvert en rentrant de vacances et la motivation est revenue en flèche! On a profité du dernier jour des vacances, hier, pour s'y mettre avec ma petite troupe de bricoleurs...

On a suivi à la lettre le tuto d'Anne-Charlotte, et après avoir trouvé un piquet de jardin de 2m de long (pile ce qu'il fallait!) et 6 cm de diamètre à la jardinerie toute proche de chez nous on s'est mis au travail, trouvant dans l'atelier de Superpapa tous les outils nécessaires...

Quand j'ai vu le temps qu'on a mis, à 4 à tour de rôle, pour scier le premier morceau, je me suis dit qu'on allait devoir demander à Superpapa de finir le travail à la scie circulaire en rentrant...! Et puis finalement on a pris le coup de main et on a fini par obtenir nos 12 quilles avec leur lanceur, ainsi que quelques ampoules aux mains! (indispensables, les gants, la boîte à onglets et les serres joints!)

DSC04017Ensuite on a poncé chaque morceaux, pour supprimer les bavures et les échardes...

DSC04026 (1)A la fin de l'après midi, notre jeu n'attendait plus que la touche finale... mais on n'avait plus le temps de finir...

DSC04028

Alors comme on avait tous vraiment hâte d'y jouer on a fait une première partie le soir même en collant des petits bouts de papiers avec les numéros sur les quilles!

Ce n'est que cet après-midi, profitant du jour de répit supplémentaire pour notre grand qui rentre en 5e, qu'on a achevé notre oeuvre...

DSC04038On a utilisé des feutre Posca, mais aussi des feutres d'une autre marque que je trouve vraiment bien parce qu'ils sont beaucoup moins chers que les Posca, pour quasi la même utilisation : les Giotto déco materials. Ce n'est bien sûr pas la même qualité, il n'y a pas de bille  à l'intérieur et la pointe est fixe, mais les couleurs sont sympas et vraiment multisupport, on les trouve par pochettes comme les feutres classiques, ce qui permet d'avoir un assortiment de couleurs et leur prix raisonnable fait qu'on hésite beaucoup moins à les prêter aux enfants! 

DSC04041Il me reste à continuer à suivre l'exemple d'Anne-Charlotte en cousant une housse pour pouvoir trimballer notre molkky partout, et plastifier comme elle la règle du jeu pour s'en servir de l'autre côté comme ardoise effaçable pour noter les points (idée géniale!)

bande_pour article_blog-10

Et maintenant, on espère un bel été indien pour pouvoir faire de nombreuses parties le soir après l'école!

Et oui, car l'école a repris... et les emplois du temps plastifiés eux aussi pour pouvoir être réutilisés plusieurs années ne demandent qu'à être remplis... On attend encore quelques jours parce que notre collégienne en herbe nous a assuré que "le prof principal a dit que ça pouvait encore tout changer!"

DSC04011 (1)Je n'ai pas réussi à faire une belle photo à cause des reflets, mais vous les verrez mieux en dessous... S'ils vous plaisent, vous pouvez les télécharger! Ça me fait plaisir, petit cadeau de rentrée!!! ;-)

1, 2, ou 3...?

Baskets, moustaches, ou origami et masking tape?

à vous de choisir!

 

emploi du temps basketsLe même en format pdf emploi_du_temps_baskets

emploi du temps moustachesFormat pdf : emploi_du_temps_moustaches

emploi du temps origamiFormat pdf : emploi_du_temps_origami

*******

Je crains qu'on n'ait plus beaucoup le temps de contempler les étoiles ces prochaines semaines... Les vacances sont finies et le rythme va s'accélérer... Mais qu'on prenne le temps de les regarder ou pas, nous savons qu'elles seront toujours là... Et que Celui qui seul est capable de les compter et de leur donner un nom à toutes est aussi Celui qui compte même chaque cheveu de nos têtes...

Dieu compte le nombre des étoiles: à elles toutes il donne des noms. Psaume 147,4

Les cheveux même de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas. Luc 12,7

Dieu, le Créateur de tout ce qui existe, sait compter ce qui est très grand, mais aussi ce qui est très petit... Il n'y a pas de souci trop peu important pour qu'on ne puisse le lui confier, ni de problèmes trop compliqué pour qu'il ne puisse le résoudre...

Seigneur Eternel, c'est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance et ta force. Rien n'est trop difficile pour toi. Jérémie 32,17

C'est un encouragement pour cette nouvelle année scolaire qui commence, à nous confier à lui à tout âge, dans les petites comme dans les grandes choses...

Alors je souhaite à chacun une très bonne année scolaire, et je reviendrai dès que le rythme sera à peu près en place à la maison, pour d'autres bricolages mais aussi pour la suite des articles sur la vie de Jésus.

21 août 2015

Souvenirs de vacances...

Me revoilà après une bonne bonne pause...!

Très peu d'ouvrages pendant les vacances,à part ces minis ballerines réalisées pour souhaiter la bienvenue à un trésor de petite cousine née au tout début de l'été...

DSC03878

DSC03880Simili cuir argenté et tissus coordonnés à motif argenté et rose fluo de chez Mondial Tissus... je crois savoir que je ne suis pas la seule à avoir craqué sur ces motifs...!

Les petits chaussons pour bébé c'est toujours hyper mignon, mais la grande question à chaque fois est : est-ce qu'ils seront mettables? Est-ce qu'ils tiendront bien aux pieds gigoteurs du bébé? Est-ce que la taille sera adaptée...? Le suspens n'a pas duré bien longtemps, et j'ai reçu quelques jours après de jolies photos des petits petons en action, et la validation sans réserve de sa maman!

IMG_3569Au cas où certaines d'entre vous auraient envie de s'y mettre aussitôt ou presque, voilà quelques explications :

La méthode pour coudre les chaussons me vient de chez Edwige, la reine sans conteste des petits chaussons...! Elle a fait plusieurs tutos, mais ce n'est qu'avec sa dernière marche à suivre que je suis arrivée à un résultat tout à fait acceptable... Retrouvez tout en image ici.

Pour le patron, cette fois je n'ai pas utilisé celui proposé par Edwige, mais en suivant un lien qu'elle donnait j'ai découvert plein de nouveaux patrons de chaussons. J'ai utilisé le modèle n°11 (il faut agrandir le patron pour l'imprimer en taille réelle, je l'ai agrandi à 210%, la semelle doit faire entre 10 et 11 cm de long pour une taille naissance)Le modèle prévoit une couture visible pour le bord de la semelle, mais j'ai choisi de suivre la conception d'Edwige, du coup il faut couper le tissu sans rajouter de marges de couture, sauf à l'endroit du patron où elle n'est pas déjà rajoutée (ce n'est pas très clair comme ça mais ça se voit sur le dessin...) Voilà vous savez tout!

*******

Et maintenant, avant de commencer à penser à la rentrée, j'ai envie de partager avec vous l'un de mes très bons souvenirs de vacances... : un soir où l'air était très doux malgré les 1000m d'altitude, on a improvisé ma soeur et moi sur un coup de tête une nuit à la belle étoile sur le trampoline avec les enfants... Quel bonheur de contempler la voûte étoilée, avec nos petits poussins endormis contre nous, une fois l'excitation passée et les craintes apaisées... Je n'avais pas dormi à la belle étoile depuis au moins 15 ans, et j'avais oublié combien le ciel est beau la nuit quand on est loin des lumières des villes... Je n'ai pas très bien dormi cette nuit là, un peu trop serrée entre ma fille et ma nièce, mais j'en garde un souvenir ému... Les paroles d'un chant que nous chantions souvent le soir quand j'étais enfant me sont revenues à la mémoire, tout à fait en accord avec les sentiments que j'éprouvais à ce moment là envers le Créateur.

Seigneur, lorsque je contemple

Les ouvrages de tes mains,

Le ciel, voûte de ton temple,

Qui couvre tous les humains,

 

Quand je vois l’armée immense

Des astres brillant aux cieux,

Soutenus par ta puissance

Dans leurs orbes radieux,

 

Je comprends ma petitesse,

Mon néant et ta grandeur,

Je sens toute ma faiblesse,

Ô Dieu, puissant Créateur !

 

Je ne suis devant ta face

Qu’un être infirme et pécheur ;

Puis-je espérer que ta grâce

Me regarde avec faveur ?

 

Ah ! je sais que ta tendresse

Daigna s’abaisser vers moi,

Me prit dans ma petitesse

Pour m’élever jusqu’à toi.

 

Oui, le pécheur misérable

A plus de prix à tes yeux

Que le cortège innombrable

Des étoiles dans les cieux ;

 

Car, dans ton amour suprême,

Tu m’as donné pour Sauveur

Ô mon Dieu, ton Fils lui-même,

Les délices de ton cœur ! 

IMG_3574Vue du campement au petit matin...

19 juin 2015

Un ptit apéro, papa?

Deux jours un peu malade à la maison, mais pas trop quand même, c'est idéal pour avoir le temps de préparer un cadeau pour son papa chéri!!!

Je lui ai proposé cette idée trouvé sur Pinterest, idéale pour utiliser les bouchons de bouteille en liège que je garde depuis fort longtemps...! 

DSC02905

On s'est mises au travail toutes les deux...: il a d'abord fallu couper les bouchons en deux à l'aide d'un couteau. Je ne pensais pas que ça serait si facile, un simple couteau de cuisine en vient à bout... Mais quand même pas évident de couper bien droit à 10 ans alors je me suis chargée de cette opération...

DSC02839

Puis on a cherché comment les grouper par 4 en fonction des tailles, en recoupant éventuellement certains qui étaient trop longs...

DSC02840

Ensuite, pour faire les fonds sur lesquels coller les bouchons de liège, on a fait avec ce qu'on avait sous la main, à savoir les fonds de petites cagettes à mandarines...

DSC02841

On a découpé des carrés de 9 cm de côté environ, avec mon nouveau joujou, gagné lors d'un concours sur le site le coin des bricoleurs une visseuse IXO Bosch couplée à une tête de découpage. Conçue pour découper du carton ou du tissus épais je n'étais pas sûre que ça marche pour de l'aggloméré fin mais si, ça a marché! (enfin ça a un peu chauffé quand même, et j'ai du finir à la scie sauteuse, la visseuse s'étant mise hors service... J'ai eu un peu peur mais heureusement après avoir refroidi elle a redémarré!)

Ma petite demoiselle en action... : ce qui est bien c'est que cet outil est utilisable par des enfants (sous un oeil attentif cela va de soi...)
DSC02856

Ensuite on a collé les bouchons sur les plaques avec l'autre joujou gagné grâce au concours : le pistolet ou plutôt stylo à colle sans fil Gluepen de Bosch. Ils ne m'ont pas demandé de faire de la pub mais j'aime bien partager les bons trucs et je dois dire que ce petit outil est super pratique...

Le gluepen chauffe en 15 secondes, s'éteint tout seul quand on oublie de l'éteindre, est sans fil et est beaucoup plus précis que le gros pistolet à colle de bricolage que j'avais jusqu'à présent. Très facile à utiliser, même pour les petites mains.

DSC02845

DSC02846

A peine les sous verres terminés (que c'est pratique cette colle qui sèche si vite!), je n'ai rien eu besoin de demander, toute fière, elle s'est précipitée pour préparer une jolie mise en scène et faire des photos! On dirait que la relève est assurée ! Rassurez-vous, elle n'a quand même pas débouché une bouteille mais elle était bien contente d'en trouver une dans la cuisine, entamée le WE dernier...

Que diriez-vous d'un petit apéro sur la terrasse...? A consommer avec modération comme il se doit...!

DSC02916

DSC02927

DSC02931

Puis on a tout rangé bien sagement sans goûter à rien en attendant dimanche... Seul un petit détail nous a échappé: en rentrant hier soir le futur fêté a remarqué les verres à vin qui séchaient sur l'égouttoir! On a répondu l'air de rien qu'on en a eu besoin pour "faire un truc", mais il doit bien se douter de quelque chose... ça nous apprendra à ne pas sécher et ranger la vaisselle tout de suite!

Bref, si comme moi vous gardez tout, vous aurez peut-être de quoi réaliser ces sous-verres avec vos enfants ou pour vos papas avant dimanche... Et puis sinon, vous pouvez garder l'idée pour l'année prochaine! J'ai lu quelque part qu'on pouvez aussi récupérer des bouchons de bouteille dans les restaurants... Une bonne idée pour les projets qui en demandent beaucoup, il y en a plein d'autres ici...! D'ailleurs au départ je voulais faire un dessous de plat mais on a trouvé finalement que des sous-verres sont plus adaptés pour un papa...! Et moi je me réjouis de ne plus avoir de taches de vin sur les nappes ou la table basse du salon (la caisse en bois, elle, se passe volontiers de dessous de verre... mais ma petite photographe trouvait que ça serait plus joli pour les photos et j'étais bien d'accord avec elle!)

Je suis bien contente d'avoir pu l'aider à gâter son papa chéri (les garçons, eux, ont préféré aller choisir des tablettes de chocolat au Supermarché...)

Il y a d'autres chouettes idées sur le blog d'Annch@... Et un porte clé à gagner pour fêter l'été!!!

Je souhaite une bonne fête à tous les papas, gâtons-les bien tant qu'on les a avec nous (j'ai une petite idée pour mon papa à moi...!), mais je pense aussi très fort à celles qui n'ont plus la possibilité d'entourer leur papa cette année...

Que nous ayons encore notre papa auprès de nous ou pas, la Bible nous rappelle que nous avons dans le ciel un Dieu au coeur de Père... toujours prêt à répondre aux besoins de ses enfants...

Dieu, dans sa demeure sainte, est le père des orphelins. Psaume 68,5

Voyez : le Père nous aime tellement qu'il nous appelle ses enfants. 1 Jean 3,1

Toi, Seigneur, tu es notre Père ; ton nom est "Notre Rédempteur" (Libérateur), depuis toujours. Esaïe 63,16

Je serai pour vous un pèreet vous, vous serez pour moi des fils et des fillesdit le Seigneur tout-puissant. 2 Corinthiens 6,18

Comment faire pour devenir un enfant de Dieu? La Bible répond, il faut croire, croire en Jésus, le Fils de Dieu, celui dont parle l'extrait du début de l'évangile de Jean ci-dessous :

Il était dans le monde, et le monde fut fait par lui, et le monde ne l'a pas connu. Il vint chez lui, et les siens ne l'ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu, c'est-à–dire à ceux qui croient en son nom. Jean 1,10-12

Jésus lui dit : Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie ; personne ne peut venir au Père si ce n'est par moi. Jean 14,6

Dieu ne va pas prendre la place de nos pères terrestres, mais il a pris cette image pour nous faire comprendre à quel point il nous aime et désire prendre soin de nous, et avoir une relation proche et simple avec nous. 

Votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. Matthieu 6,8

J'ai cru en Jésus et je sais que je suis une enfant de Dieu... Je sais qu'à chaque instant mon Père céleste me voit et veille sur moi, et que je peux m'adresser à lui à tout moment... Comme un papa Il m'avertit et me sermonne parfois, m'encourage souvent... et encore mieux qu'un papa Il sait toujours quel est le meilleur chemin pour moi, même si ce n'est pas toujours celui que j'aurais choisi... Je lui fais une entière confiance, Il ne m'a jamais déçue... 

Est-ce qu'il est aussi votre Père?

18 mai 2015

Quand écolo rime avec rigolo!

Bien sûr, il serait sans doute encore plus écolo de ne jamais acheter de compotes en gourdes... mais c'est parfois bien pratique! Et grâce à Céline et à ses belles trousses de toilettes, je garde précieusement depuis quelque temps les gourdes de compotes vides!

Motivée par un départ en classe découverte pour mon ptit dernier, qui n'avait pas encore de trousse de toilette, je m'y suis enfin mise, en suivant le tuto de Mam'zelle Jeannette sur Pure Loisirs.

DSC02347

DSC02359A l'intérieur, 2 poches plaquées et 2 pochettes...

DSC02350Une pour la brossette de brosse à dent... (Modèle porte monnaie zippé vu ici)

DSC02355L'autre pour les disques à débarbouiller... (Modèle porte monnaie à rabat vu ici)

DSC02357

Offert pour ses 8 ans, quelques jours avant de partir en classe découverte... Apparemment mon grand garçon était tout fier de montrer sa trousse de toilette à ses copains!

Je craignais un peu de coudre cette drôle de matière, mais finalement ça passe tout seul. Poser le biais sur les coins est un peu plus difficile, car mon biais était très épais... La prochaine fois j'arrondirai les angles, et utiliserai 2 gourdes de plus pour chaque face parce que là la trousse est un peu petite...

Alors, qui c'est qui va maintenant garder les gourdes de compotes vides...? 

Bien sûr, on ne peut pas toutes les coudres, et certaines sont moins jolies que d'autres... Mais je viens de découvrir une initiative intéressante pour recycler les gourdes de compotes, qu'on ne peut actuellement pas mettre dans les bacs de recyclage... Toutes les infos sur le site Terracycle!

*******

Le temps s'allonge entre mes billets, et je vous invite à retrouver dans la rubriques pages la liste de tous les articles consacrés à la vie de Jésus...

Jésus et les foules (4)

Dans les billets précédents, on a vu que tout au long de sa vie sur la terre, les foules se pressaient autour de Jésus pour l'entendre, pour voir ses miracles et être nourris et guéris par lui... On a vu qu'il était toujours disponible et compatissant pour répondre à chacun individuellement... Mais contrairement à nos hommes politiques aujourd'hui qui prennent des bains de foule pour espérer arracher quelques votes supplémentaires, Jésus n'attendait rien des foules qui l'entouraient, car il était sur la terre pour servir Dieu son Père, et attendait tout de Lui et non pas des hommes... Dans ce quatrième et dernier billet consacré aux relations de Jésus avec la foule on va voir à quel point Jésus avait raison de ne pas se fier aux foules, elles qui l'ont acclamé comme un prince quand il est arrivé pour la dernière fois à Jérusalem... et à peine quelques jours après, dans la même ville, l'ont hué et réclamé sa mort...

La première scène a lieu alors que Jésus entrait à Jérusalem avec ses disciples, après avoir parcouru le pays pendant 3 ans en faisant du bien à tous ceux qu'il rencontrait et en annonçant la Parole de Dieu.

Une immense foule étendit ses vêtements sur le chemin, d'autres coupaient des rameaux des arbres et les répandaient sur le chemin ; les foules qui allaient devant lui et celles qui suivaient criaient : Gloire au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Gloire à Dieu dans les cieux! Quand il entra dans Jérusalem, toute la ville fut en émoi ; on disait : Qui est celui-ci ? Mais les foules disaient : C'est le prophète Jésus, de Nazareth de Galilée. Matthieu 21,8-11

Cependant, les chefs religieux supportaient très mal la popularité de Jésus et son enseignement si différent de ce qu'ils enseignaient eux-mêmes... Refusant d'admettre que Jésus venait de la part de Dieu, qu'il était le Messie, le Sauveur promis dans les textes anciens, ils l'ont arrêté quelques jours après, de nuit, et l'ont condamné à mort. Mais comme Jérusalem était à ce moment là sous occupation romaine, ils ne pouvaient mettre à mort eux même un condamné. Ils ont donc accusé Jésus auprès de Pilate, le gouverneur romain... L'extrait ci-dessous montre que la foule s'est laissé bien facilement convaincre de réclamer la mort de celui qu'elle acclamait quelques jours plus tôt...

Aussitôt, au matin, les principaux sacrificateurs avec les anciens, les scribes et tout le tribunal religieux, ayant tenu conseil, lièrent Jésus et l'emmenèrent et le livrèrent à Pilate.
Pilate l'interrogea : Toi, tu es le roi des Juifs ? Il lui répondit : Tu le dis.
Les principaux sacrificateurs l'accusaient de beaucoup de choses. Pilate l'interrogea encore : Tu ne réponds rien ? Vois combien d'accusations ils portent contre toi. 
Mais Jésus ne répondit plus rien, si bien que Pilate s'en étonnait.
Or il leur relâchait à la fête de Pâque un prisonnier, celui qu'ils demandaient. Et le nommé Barabbas était détenu avec les autres émeutiers qui, au cours de l'émeute, avaient commis un meurtre. La foule, poussant des cris, se mit à demander à Pilate de faire comme il leur avait toujours fait. Pilate leur répondit : Voulez-vous que je vous relâche Jésus, le roi des Juifs ?
Car il savait que les principaux sacrificateurs l'avaient livré par jalousie. Mais les principaux sacrificateurs excitèrent la foule à demander qu'il leur relâche plutôt Barabbas. Pilate, répondant de nouveau, leur dit : Que voulez-vous donc que je fasse de celui que vous appelez roi des Juifs ? Ils s'écrièrent encore : Crucifie-le! Pilate leur dit : Mais quel mal a-t–il fait ? Et ils s'écrièrent encore plus fort : Crucifie-le !
Alors Pilate, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas ; puis, ayant fait fouetter Jésus, il le livra pour être crucifié. Evangile selon Marc 15, 1-15 

Je ne peux lire ces lignes sans être profondément émue en pensant à ce que Jésus, mon Sauveur, a du ressentir en entendant cette foule pour laquelle il s'était dépensé sans compter pendant 3 ans réclamer sa crucifixion en criant, préférant qu'un meurtrier soit relâché à sa place... Et je ne peux m'empêcher de penser que si j'avais vécu à cette époque, j'aurais peut-être été parmi ces anonymes dans la foule qui s'étaient laissé convaincre si facilement par quelques hommes de pouvoir...

Le danger est grand de suivre la foule, de se laisser entraîner dans un sens ou dans un autre par le grand nombre, par des chefs politiques ou religieux, de suivre comme des moutons...

Quelques heures après le récit que nous avons lu, Jésus est mort, cloué sur une croix... Mais son histoire ne s'est pas arrêtée là : trois jours après il est ressuscité, car la mort ne pouvait pas retenir Celui qui n'avait jamais rien fait de mal. Aujourd'hui il est vivant dans le ciel et veut avoir une relation personnelle avec chacun d'entre nous. Pas en suivant telle ou telle religion par habitude, parce qu'on a toujours fait comme ça et qu'on suit le mouvement, mais en entrant directement en contact avec Lui. 

Pour communiquer avec Lui, il suffit de lire la Bible, qui est la Parole de Dieu, et de prier, c'est à dire Lui parler tout simplement, Lui dire tout ce qu'on a sur le coeur... Il entend et répond toujours... Ne restez pas anonymes dans la foule, approchez-vous de Jésus avec confiance...

Posté par mowin à 15:35 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2015

Du tricot comme j'aime...

Je ne tricote plus pour mes loulous depuis belle lurette (à part des bonnets ou des snoods), pas assez patiente pour oser dépasser la taille layette...! Du coup j'ai attendu avec impatience l'arrivée d'un ptit gars dans mon entourage pour pouvoir tricoter en tout petit le modèle Gaspard qui m'avait tapé dans l'oeil dès sa parution... Je n'ai encore pas tricoté assez vite pour que mon avant dernier neveu en profite... mais je l'ai terminé in extremis pour le ptit dernier qui grandit plus vite que son ombre...!

Dès le départ j'ai craqué pour le joli col et la grande poche... 

DSC02300

Il se tricote tout d'une pièce et les manches sont montées directement sur le corps ce qui évite la pénible couture des épaules!

DSC02302

Je l'ai tricoté en Cabotine de chez Phildar coloris hevea (coton et acrylique), je suis très satisfaite de ce fil, très agréable à tricoter, souple et doux, il n'a pas bougé après plusieurs lavages.

Seul petit bémol du modèle, il est un peu trop court, si je le refais un jour je rajouterai quelques rangs en longueur (il me semble que je l'ai lu aussi dans quelques commentaires...)

Et les explications pour le col ne sont pas très claires, il faut bien faire attention à ce qu'il soit tourné vers l'extérieur avant de monter les mailles pour l'arrière du col. (ce n'est pas évident du tout au premier abord, et je me suis aperçue de mon erreur grâce à ma belle-soeur qui avait déjà testé ce modèle...) 

Tricoté en taille 6 mois, il est parfait pour le petit chou de 3 mois qui porte du 6 mois du commerce...

P1110584

Difficile encore une fois de choisir les photos, je craque!!!

P1110591

P1110608

 *******

Jésus et les foules 3

La dernière fois, nous avions vu que les foules, attirées irrésistiblement par les paroles et les miracles de Jésus, se pressaient autour de lui sans relâche... Une fois, elles ont même voulu le proclamer Roi! Mais Jésus ne s'est pas laissé faire, pourquoi?

Jésus connaissait toutes choses, il savait que la foule peut être versatile, changeante... Il avait un amour infini pour tous les hommes, mais en même temps il savait qu'il ne pouvait pas leur faire confiance... : il savait que ce n'était pas d'un Roi dont ses contemporains avaient besoin, mais d'un Sauveur... Ils avaient besoin d'être délivrés non pas de l'occupant romain, comme ils l'espéraient, mais de la maladie du péché qui était en eux. Et pour cela, il fallait qu'il aille jusqu'au bout de son chemin sur terre...

Comme il était à Jérusalem, lors de la Pâque, pendant la fête, beaucoup crurent en son nom, contemplant les miracles qu'il faisait. Mais Jésus lui-même ne se fiait pas à eux, parce qu'il connaissait tous les hommes, et qu'il n'avait pas besoin que quelqu'un rende témoignage au sujet de l'homme ; car lui-même connaissait ce qui était dans l'homme. Jean 2, 23-25

Jésus dit à ses frères : Le monde ne peut pas vous haïr ; mais il me hait, parce que moi je témoigne à son sujet que ses oeuvres sont mauvaises. Jean 7, 7

Plus le temps passait, plus les avis au sujet de Jésus étaient partagés...

Et il y avait une grande rumeur à son sujet parmi les foules. Les uns disaient : Il est homme de bien. D'autres disaient : Non, mais il séduit la foule.

Des gens de la foule donc, ayant entendu cette parole, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète.

Il y eut donc de la division dans la foule à cause de lui. Jean 7:12,40,43

Aujourd'hui encore, cette question divise nos contemporains... Et comme les foules autrefois, il est important de se poser cette question essentielle : Qui est vraiment Jésus?  

De la réponse à cette question dépendra toute votre vie terrestre et éternelle... Mon seul souhait c'est qu'en lisant la vie de Jésus sur mon blog ou dans les évangiles, vous puissiez dire à votre tour à propos de Jésus :

"Nous savons que celui-ci est véritablement le Sauveur du monde." Jean 4, 42

Posté par mowin à 15:18 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,