29 septembre 2015

Mon atelier tout neuf

Après quelques mois de travaux, et grâce à la contribution de toute la famille mais surtout de mon cher et tendre, j'ai maintenant le grand privilège de pouvoir profiter d'une pièce rien qu'à moi pour la couture et autres petits travaux...! Quelques images et explications...

Au départ, notre ancienne cuisine, qui ressemblait à ça... 

DSC04400Quand on a été installés dans la nouvelle cuisine, la phase de démolissage, a pu commencer... Les garçons s'en sont donnés à coeur joie vous pensez bien, pour une fois qu'on peut casser sans se faire gronder!!! (petite surprise après avoir démonté les meubles hauts, avec un petit aperçu de ce qu'avait pu être la cuisine à l'origine...)

photoAprès avoir tout enlevé l'état du mur n'était pas brillant brillant... très abîmé par endroits à cause d'un dégât des eaux, laissant même apparaître les briques parfois...

DSC01758Mais après tous les autres travaux effectués dans la maison on n'avait ni le budget ni le temps de reprendre correctement tous les murs... On savait que de toute façon une grande partie de la surface des murs seraient cachés par des meubles, et puis après tout ça reste un atelier, donc on a opté pour du cache misère... : du crépi 1er prix Leroy Merlin qu'on nous avait recommandé (beaucoup d'avis favorables sur le site, ça encourage) Effectivement, rapport qualité/prix imbattable, pas très évident à appliquer car très liquide mais ça a bien rempli son office. Bien sûr ça n'a pas masqué toutes les irrégularités du support car elles étaient bien trop importantes mais ça nous a permis d'avoir des murs propres sans y passer des jours et des jours.

DSC01808Pour le sol, j'avais eu un gros coup de coeur pour les dalles de sol Around The Wall, découvertes dans cet article de Vanessa Pouzet, et c'était idéal pour notre projet : pas besoin de gros travaux, elles sont auto adhésives, très faciles à poser et à entretenir... Et ça nous a permis de rattraper quasiment le niveau du sol de notre salle de séjour...

DSC04162

DSC01829

DSC01830Une fois le sol terminé, il nous restait le plus agréable à faire, l'aménagement...! Pour le bureau, on a opté pour un grand plan de travail en MDF fixé grâce à 3 équerres... (on voit en dessous les arrivées d'eau d'origine, qu'on a conservé au cas où pour plus tard... Pas très esthétique mais je ne vais pas chipoter!)

DSC04153Au-dessus, une barre de crédence de cuisine avec des crochets pour suspendre plein de petites choses, et deux étagères très étroites en planches de récup... Utilisation à découvrir sur la photo suivante...!

DSC04157

Et voilà mon coin atelier installé et prêt à fonctionner!!! Je sais que je vais faire des envieuses, je suis consciente que c'est un très grand privilège pour une maman bricoleuse d'avoir sa petite pièce à soi...!

DSC04145

DSC04146

Avec tout ça, vous vous étonnez sans doute de ne pas voir davantage de couture par ici, c'est vrai qu'actuellement mes séances coutures se résument surtout à des réparations et du raccomodage... mais ça viendra, ça viendra...!

*******

Je reprends enfin le fil des messages sur la vie de Jésus et ses relations avec ceux qui l'entouraient... Après avoir vu ses relations avec ses disciples et avec les foules, j'aimerais m'intéresser maintenant à la manière dont il a rencontré ou accueilli ceux qui étaient malades, handicapés... et bien souvent exclus ou mis en marge de la société à cause de ces graves problèmes de santé.

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (1)

Jésus ne se bornait pas à prêcher l'évangile et à instruire les foules qui venaient l'entendre... Il était descendu du ciel sur une terre où règnent, à cause du péché, la souffrance et la mort, et où le diable exerce sa puissance, et en voyant tant de larmes et de douleurs, son cœur était ému de compassion. On a déjà lu que les foules venaient à lui pour être guéries, et qu'il guérissait tous ceux qui en avaient besoin. Beaucoup de ces guérisons sont décrites plus en détails dans les évangiles, et on se rend compte qu'à chaque fois Jésus ne se contentait pas de guérir le corps, mais prenait le temps de rencontrer personnellement chaque personne. 

Il y aurait énormément de choses à dire sur ce thème, puisque les guérisons occupent une grande part des évangiles... Je ne ferai bien sûr qu'effleurer ce sujet en parlant de choses qui me tiennent à coeur... et j'aimerais commencer cette série par le récit de la guérison d'un homme aveugle de naissance, qui se trouve dans le chapitre 9 de l'évangile selon Jean. C'est un de mes chapitres préférés...

Aujourd'hui nous allons simplement lire le tout début du récit, qui pose une question fondamentale...

Comme Jésus passait, il vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples l'interrogèrent : Maître, qui a péché : lui, ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle? Jésus répondit : Ni lui n'a péché, ni ses parents ; mais c'est afin qu'en lui les oeuvres de Dieu soient manifestées. Jean 9, 1-4 

A cette époque là, dans la société juive, c'était en effet la grande question qui se posait à chaque malheur qui frappait une personne ou une famille... Les maladies et les épreuves étaient vécues comme des punitions de la part de Dieu.

Encore aujourd'hui, on entend très souvent "Qu'est-ce que j'ai fait au Bon Dieu pour avoir cette maladie, ou cette épreuve...???" Et cette question est même formulée, plus ou moins consciemment, par des personnes non croyantes...

Les disciples, imprégnés de la pensée de leur époque, se tournent vers Jésus pour avoir une réponse à cette question fondamentale. Pour eux, pas de doutes, la faute de la cécité de cet homme est forcément due à un péché, commis par l'aveugle lui-même ou bien par ses parents... Mais Jésus répond par une pensée entièrement nouvelle : la souffrance ou l'épreuve sont des moyens que Dieu emploie pour montrer sa puissance et sa grâce...! Dans la suite du récit, on verra que Jésus guérit l'homme aveugle et qu'ainsi sa puissance et son amour sont démontrés... Mais les guérisons ne sont pas seulement physiques, comme on le verra par la suite... Jésus s'occupe du coeur aussi bien que du corps...

Aujourd'hui, cette parole de Jésus est toujours autant d'actualité... Nous sommes souvent confrontés à de lourdes épreuves dans nos vies : maladies, handicaps, deuils, solitude... Jésus n'est plus sur la terre mais nous pouvons aller à lui par la prière, et il peut et veut intervenir dans nos vies pour nous montrer son amour et sa puissance... Peut-être qu'il ne fera pas un miracle pour nous rendre nos facultés perdues ou améliorer nos circonstances... mais il peut parfois faire beaucoup plus... Si vous ne le connaissez pas personnellement, vous en doutez peut-être... Mais je pense que vous serez touchés et émerveillés tout comme moi en regardant ce témoignage de Nick Vujicic, un homme né sans bras ni jambes... mais dans la vie duquel la puissance et l'amour de Dieu se manifestent de manière extraordinaire... Et c'est en lisant un jour, à l'âge de 15 ans, l'extrait de l'évangile cité plus haut qu'il a compris que sa vie n'était pas une erreur ou une punition de Dieu...

Témoignage Nick Vujicic