16 février 2017

coutures de janvier...

Bon et bien voilà le mois de janvier est passé sans que je revienne faire un petit tour par ici...! Pourtant j'ai retrouvé un peu plus de temps, notre petit bonhomme s'étant mis quasiment du jour au lendemain à faire de vraies siestes en 2017...

Mais le retour dans mon atelier a commencé par l'accomplissement des tâches les plus urgentes, à savoir la "slimification" des pantalons de mes 2 collégiens...! Chez vous aussi, j'imagine, les bas de pantalons sont soudain devenus beaucoup troooop laaaaaarges ces derniers temps... Vive la machine à coudre qui m'a permis de passer encore un peu pour une Supermaman...

Bref, 2 bonnes piles de pantalons plus tard j'ai pu m'attaquer aux traditionnels cadeaux mummade pour les 12 ans de ma grande fille...

Sans surprises, et même si le temps où elle passait sa vie en robe de princesse ne me paraît pas si lointain, elle commence à se lasser des fleurettes et du rose... Elle a actuellement des envies de style ranch et western... (après la période princesse, la période chevaux... ça fait pas un peu clichés...!!!?)

Alors vite vite 2 jours avant son anniversaire, j'ai commencé à lui coudre une paire de chaussons qu'elle avait remarqué dans le livre "Petits souliers et grands chaussons" d'Anne de Sweet Anything...

IMG_2849

IMG_2852Cousus dans des chutes de cuir retourné, trouvés dans cette caverne d'Ali Baba à Brignais (69) (si vous habitez dans le coin, ça vaut le détour...!) J'ai rajouté des petites plumes à l'arrière, et doublé entièrement les chaussons, semelle comprise, avec de la fausse fourrure... 

Et puis j'ai filé à Ikéa pour lui acheter une fausse peau de mouton, et rapidement improvisé un petit cactus en tricotin, d'après ce tuto. (Je dis rapidement mais ça m'a pris quand même beaucoup plus de temps que prévu, grosse galère pour trouver un morceau de fil de fer adequat dans le garage, il était bien trop tard pour aller en acheter... J'ai fini par raccorder 2 morceaux, ce qui fait une grosseur au milieu du cactus et m'a coûté une bonne dose de patience pour réussir à enfiler le fil dans le tricotin!)

IMG_2827

Enfin ouf tout était finalement prêt pour la soirée! Cadeaux mis en scène devant le poêle, avant de rejoindre la chambre de la demoiselle... 

IMG_2830

Une grande question subsistait... Les chaussons étaient-ils condamnés à demeurer un élément de déco ou bien allaient-ils vraiment être portés par mon éternelle va-nu-pieds...??? Deux semaines après je respire : oui, ils sont chaussés dès le saut du lit...! Promis, maman, tu ne t'enrhumeras plus en voyant les pieds nus de ta petite fille sur le carrelage glacé le matin!!! 

IMG_2952

IMG_2938

Par contre, il reste encore le problème des chevilles à l'air dehors même quand il fait -10° (je pense que si vous avez des collégiens dans votre entourage vous voyez de quoi je parle, il faut s'y faire, apparemment, les ados de nos jours n'ont pas froid aux chevilles) mais j'ai renoncé à me battre pour ça, j'ai d'autres petits pieds à croquer...!

IMG_2967

Vous l'avez compris, ici on navigue entre 2 eaux... On aborde les rivages encore inconnus de l'adolescence avec ses marées hautes et basses, tout en redécouvrant avec émerveillement les côtes familières mais qui tendaient à s'estomper, de la toute petite enfance... L'émotion d'assister à toutes les "premières fois" est intacte, et multipliée par 5...! (Fort heureusement, aucune personne extérieure à la famille n'était là l'autre soir pour nous voir tous rire et pleurer à la fois en voyant une petite menotte hésitante esquisser pour la première fois un geste d'au revoir avant d'aller au lit...! Impossible de dire lequel de nous 5 était le plus ému et enthousiaste, je pense que ce bébé n'aura pas trop de problèmes de manque de confiance en lui... Hmmm...!) On en oublierait presque la fatigue des nuits hachées de ces derniers temps...

Bref, un joyeux coktail qui tour à tour nous enchante et nous dépasse, nous vivifie et nous fatigue, nous comble et nous vide, nous conforte et nous remet en question... mais par dessus tout nous remplit d'un immense sentiment de gratitude devant tous les bonheurs dont Dieu nous comble... Nous avons conscience d'être particulièrement privilégiés...

*******

Je change de sujet mais les vacances arrivent enfin pour notre zone et j'en profite pour vous parler d'une super appli gratuite : la Bible App pour les Enfants 

Idéale pour faire découvrir la Bible aux plus petits (je dirais de 4 à 10 ans), elle contient les principales histoires bibliques racontées et illustrées, ainsi que des petits jeux.

Si vous êtes croyants, vous apprécierez que vos enfants, même sans savoir lire, puissent approfondir leur connaissance du message biblique... Et si vous ne connaissez pas la Bible personnellement, peut-être serez vous content que vos enfants puissent la découvrir, et pourquoi pas, la découvrir avec eux...?

Voici quelques photos d'écran pour vous donner une idée :

IMG_2990

IMG_2993

IMG_2994

IMG_2995

IMG_2996

J'essaie de limiter autant que possible les écrans chez nous... mais pour cette appli exceptionnellement les enfants ont carte blanche...! Les aînés sont un peu trop grands mais notre troisième, à 9 ans, y revient régulièrement...

Je n'ai pas tout regardé et écouté mais il me semble qu'elle respecte bien le texte biblique et est bien faite pour les enfants... N'hésitez pas à venir me le dire si cela vous a plu ou au contraire déçu!

Posté par mowin à 23:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


18 mars 2015

Un air de fête sur le frigo

Il y a quelque temps dans un magasin de déco je suis tombée en arrêt sur ces jolis magnets... ça m'a donné très envie d'essayer d'en faire moi-même et j'ai profité d'une petite journée tranquille pour m'y mettre...

Le plus long a été de sélectionner, copier, puis mettre en forme une page de motifs à imprimer... Liberty, pois, motifs géométriques... tout y est passé! Ensuite, passage dans la plastifieuse, découpage du papier et de la bande aimantée autocollante... Et voilà le résultat...!

DSC02393

DSC02397

DSC02386

Terminés un soir tard, et offerts le lendemain... (du coup j'ai pris les photos à la lumière du flash et la qualité n'est pas terrible...)

DSC02407

DSC02400

Mais pour rentabiliser le travail j'ai imprimé 4 triangles avec chaque motifs... Du coup je vais vite racheter des bandes aimantées autocollantes et pour pouvoir faire 3 autres séries! 

ça vous dit un petit tuto?

******* 

Jésus et les foules (2)

On a vu la dernière fois que les foules se pressaient sans relache autour de Jésus... Dès qu'il arrivait dans un village les habitants accouraient de toute part... Une fois même un homme de petite taille a du grimper sur un arbre pour avoir une chance de l'apercevoir...

Et voici, un homme, appelé du nom de Zachée (...) et il cherchait à voir Jésus, qui il était ; et il ne pouvait, à cause de la foule, car il était de petite taille. Et, courant en avant, il monta sur un sycomore pour le voir ; car il allait passer là. Luc 19, 2-4

Souvent, quand Jésus changeait de lieu avec ses disciples, traversant par exemple le lac de Galilée pour visiter d'autres régions, les gens se passaient le mot et se précipitaient pour arriver avant lui au lieu où il se rendait... 

Mais pourquoi ses contemporains étaient-ils à ce point attirés par cet homme d'origine apparemment humble et venant d'une région méprisée...? (En effet, on disait à cette époque de la ville où Jésus avait grandi "Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth?" Jean 1, 47)

Les gens accouraient vers lui parce qu'ils entendaient dire que Jésus avait la puissance de guérir les maladies et les handicaps... Et en effet, il guérissait tous ceux qui avaient besoin de lui...

Et une grande foule le suivit, parce qu'ils voyaient les miracles qu'il faisait sur ceux qui étaient malades. Jean 6, 2

Jésus se retira de là ; et de grandes foules le suivirent, et il les guérit tous. Matthieu 12, 5

Et de grandes foules vinrent à lui, ayant avec elles des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d'autres ; et elles les jetèrent à ses pieds, et il les guérit. Matthieu 15, 30

Et toute la foule cherchait à le toucher, car il sortait de lui de la puissance, et elle les guérissait tous. Luc 6, 19

Il a aussi plusieurs fois donné à manger à des foules de plusieurs milliers de personnes... et cela se savait... Mais ce n'était pas seulement ces miracles qui attiraient les foules... Beaucoup venaient aussi pour l'écouter parler, et profiter de son enseignement... 

Et il sortit encore et longea la mer ; et toute la foule venait à lui, et il les enseignait. Marc 2, 13

Et de là, se levant, il vient vers les confins de la Judée, et au delà du Jourdain ; et des foules se rassemblent encore auprès de lui ; et il les enseignait encore, comme il avait accoutumé. Marc 10, 1

Ses miracles, sa compassion, sa puissance et sa sagesse attiraient tous ceux qu'il rencontrait... Et les foules s'étonnaient, se posaient des questions... Qui était cet homme? Un prophète? Plus qu'un prophète? Etait-il le Messie, le Sauveur, annoncé par les textes anciens? La plupart des gens s'accordaient pour dire que sa puissance ne pouvait venir que de Dieu... et louaient Dieu pour cela...

Et les foules, ayant vu cela, furent saisies de crainte, et elles glorifièrent Dieu qui donnait un tel pouvoir aux hommes. Matthieu 9, 8

Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Et les foules s'en étonnèrent, disant : Il ne s'est jamais rien vu de pareil en Israël. Matthieu 9, 33

Frappées de stupeur, toutes les foules disaient : Celui-ci serait-il le fils de David ? Matthieu 12, 23

Les foules s'étonnèrent en voyant les muets parler, les estropiés guérir, les boiteux marcher, et les aveugles voir ; et elles glorifièrent le Dieu d'Israël. Matthieu 15, 31

Et les foules, ayant entendu cela, furent frappées de son enseignement. Matthieu 22, 33

Sa notoriété se répandait de plus en plus, et même une fois la foule, enthouasiasmée par l'un de ses miracles, aurait voulut faire de lui leur roi...

Les hommes, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète qui vient dans le monde. Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir et l’enlever afin de le faire roi, se retira encore sur la montagne, lui tout seul. Jean 6, 14-15

Pourquoi Jésus ne s'est-il pas laissé faire? La gloire et les honneurs étaient à portée de main... N'était-ce pas un juste retour des choses pour lui qui avait fait tant de bien...? N'aurait-il pas pu aider encore davantage son peuple en devenant leur roi?

On cherchera dans les évangiles la prochaine fois la réponse à ces questions... En attendant, j'aimerais que vous sachiez que Jésus est toujours vivant dans le ciel, et qu'il a toujours la même puissance et la même sagesse qu'autrefois lorsque les gens se pressaient autour de lui pour l'entendre et être guéris... Il vous voit et vous aime, vous qui vous sentez peut-être parfois anonyme dans la foule, et veut répondre à vos besoins... Il ne veut pas s'imposer à vous et ne va pas forcer votre porte... mais vous pouvez venir à lui avec vos blessures et vos questions comme les foules autrefois...

Vous pouvez apprendre à le connaître et l'entendre en lisant les évangiles... Et vous pouvez lui parler tout simplement et lui présenter tous vos besoins... Il vous entend et vous répondra...

Et moi, comme ceux qui à l'époque rentraient chez eux en racontant ce que Jésus avait fait pour eux, je ne peux que témoigner auprès de vous de ce que Jésus a fait pour moi, espérant vous donner envie d'aller à lui et de le connaître : Je suis heureuse parce que je sais que Jésus m'aime. J'avais des questions sans réponse et il m'a éclairée, j'étais malade et il m'a guérie...

Ma maladie? C'était la plus grave qui soit... la maladie que nous contractons tous à notre naissance, la maladie du péché, qui me condamnait comme tous mes semblables à la mort et au jugement de Dieu. Malgré toutes mes tentatives de me soigner par moi-même, je n'arrivais pas à guérir... J'essayais de faire le bien, de m'améliorer... mais tous mes efforts ne pouvaient me rendre parfaite et digne d'entrer au ciel. Jésus ne m'a pas rejetée, il ne m'a pas condamnée... Mais il m'a dit : j'ai souffert sur la croix et je suis mort pour subir à ta place la punition que tu mérites à cause de tes péchés.  

Certainement il a porté nos maladies, c'est de notre souffrance qu'il s'est chargé. Et nous, nous pensions : c'est Dieu qui le punit de cette façon, c'est Dieu qui le frappe et l'abaisse. Mais il était blessé à cause de nos fautes, il était écrasé à cause de nos péchés. La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et c'est par ses blessures que nous sommes guéris.

Nous étions tous comme des moutons perdus, chacun suivait son propre chemin. Et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. On l'a fait souffrir, mais lui, il a accepté cela, il a gardé le silence. Esaïe 53, 4-7

Voilà à quel point il m'a aimée, voilà comment il m'a guérie... et je vis désormais heureuse et en paix parce que je sais qu'après ma mort Dieu ne me jugera pas mais m'accueillera dans le ciel avec tous ceux qui comme moi ont reconnu qu'ils avaient besoin d'être sauvés, guéris, par la mort de Jésus. Avec, je l'espère, chacun d'entre vous...?

31 janvier 2014

Une chambre So British...

Quand on a emménagé dans notre nouvelle maison, notre aîné avait 9 ans. Pour la première fois, il avait une chambre pour lui tout seul et avait des idées de déco bien arrêtées...! Il voulait du papier peint avec des motifs anglais, qu'on voit partout dans les catalogues en ce moment... J'ai prudemment choisi d'aller faire un premier repérage sans lui, et bien m'en a pris...! Car bien sûr, les papiers peints de ce genre sont légion, et certains sont même assez jolis, mais de là à recouvrir tous les murs de sa chambre, c'était peut-être pousser le bouchon un peu trop loin...! (et risquer de devoir tout retapisser dans quelques années, quand la mode serait passée et que ses goûts auraient évolué, comme me l'a très gentiment fait remarquer la vendeuse...)

On a donc opté pour des murs blancs (sauf un, tapissé avec des briques en trompe l'oeil) tout en promettant au fiston des éléments de déco dans ses goûts! Il avait déjà la housse de couette, et vous aviez déjà vu ici quelques éléments...

Avec les chutes de tapisseries rapportées quand même du magasin, on a fait ensemble une corbeille à papier en papier mâché...

DSC09127

Mais ce qu'il réclamait aussi c'était un rideau...  Un rideau bien sombre, pour cacher les rayons du soleil du matin qui ont l'audace venir le réveiller quand il essaie de faire la grasse matinée! Il l'avait mis sur sa liste de Noël, avec la mention "fait par maman"...! Alors bien sûr je me suis mise au travail, d'autant que j'avais déjà dans mon stock un coupon de tissu bien épais bleu marine qu'on m'avait donné, exactement à la bonne taille, et des chutes de tissus blanches et rouges... Total récup donc pour ce rideau Union Jack...

DSC09124

Son papa a même eu l'idée de tendre le fil qui sert de tringle sur toute la longueur du mur, pour que le rideau serve aussi de déco pendant la journée, quand il est tiré...

DSC09129

Notre grand garçon est ravi... mais part maintenant à la recherche d'un tapis assorti... Tandis que j'essaie prudemment de lui faire comprendre que ça serait peut-être un peu TOO MUCH...!!!

*******

Et maintenant, je continue de partager avec vous ce que l'on peut apprendre dans les évangiles sur la vie de Jésus... Après sa naissance et sa toute petite enfance, un seul épisode de son enfance, survenu à l'âge de 12 ans, nous est rapporté.

Marie, la mère de Jésus, et Joseph son mari n’étaient pas riches. Joseph était charpentier. C’est donc dans l’humble demeure d’un ouvrier que Jésus a été élevé. Il a connu ce que c’est d’être pauvre... et pourtant il était 1e Fils de Dieu, le Créateur de tout.

Joseph et Marie étaient pieux ; ils désiraient servir Dieu et faire ce que sa loi demande. Chaque année ils allaient donc à Jérusalem pour la fête de Pâque (qui rappelait la merveilleuse délivrance du peuple d'Israël dans le pays d'Egypte, avec Moïse) pour adorer l’Éternel. C'était un long voyage, et pour y aller les gens d'un même village se groupaient pour former des caravanes.

Tant que l’enfant Jésus était petit, Joseph et Marie ne pouvaient pas l’emmener avec eux, mais à douze ans, il a pu les accompagner. C'est cet épisode qui nous est raconté dans l'évangile selon Luc au chapitre 2.

Ses parents allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, comme ils étaient montés à Jérusalem, selon la coutume de la fête, et s'en retournaient, une fois les jours accomplis, l'enfant Jésus demeura dans Jérusalem ; mais ses parents ne le savaient pas. Croyant qu'il était dans la troupe des voyageurs, ils firent une journée de chemin et le cherchèrent parmi leur parenté et leurs connaissances ; ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem à sa recherche. 
Et il arriva, après trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des maîtres, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent frappés d'étonnement, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Tu vois, ton père et moi nous te cherchions, très inquiets.
Il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu'il me faut être aux affaires de mon Père ? Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il leur disait. Il descendit avec eux et vint à Nazareth ; et il leur était soumis. Sa mère conservait toutes ces paroles dans son coeur. Et Jésus avançait en sagesse et en stature, et en faveur auprès de Dieu et des hommes. Luc 2,41-52

En lisant cet épisode, je me dis que probablement les parents de Jésus avaient tellement l'habitude d'avoir un enfant "raisonnable" et obéissant, en qui ils pouvaient avoir une entière confiance, qu'ils étaient sûrs, sans avoir besoin de le lui dire ou de le vérifier, qu'il s'était mis en chemin avec eux pour le voyage du retour... Ils ne lui avaient donc certainement pas dit de venir, et quand ils se sont rendus compte qu'il n'était pas avec eux, ils l'ont cherché, de plus en plus affolés, pendant trois longs jours dans l'immense ville de Jérusalem. On peut se dire que s'ils avaient pensé à ce moment là à ce que l'ange avait dit à Marie, que l'enfant était le "Fils du Très-Haut" (Luc 1,32), ils n'auraient pas eu besoin de le chercher, ils seraient tout de suite allés au temple et l'auraient trouvé... En effet, le temple de Jérusalem était en ce temps-là la maison de Dieu sur la terre, et l'enfant Jésus, conscient dès son plus jeune âge qu'il était le fils de Dieu, était naturellement allé dans la maison de son Père. C'est pour ça qu'il dit à Joseph et Marie "pourquoi me cherchiez-vous?". J'ai longtemps mal compris cette phrase... Jésus ne reproche pas à ses parents de vouloir le retrouver, mais ils n'auraient pas du avoir besoin de le chercher pendant 3 jours, car ils auraient du savoir qu'il ne pouvait être nulle part ailleurs que dans le temple. Par cette phrase aussi "ne saviez-vous pas que je dois m'occuper de ce qui concerne mon Père", il leur rappelle que bien qu'il soit obéissant et soumis à ses parents sur la terre, il sait que son vrai Père est dans le ciel.

Dans le temple, Jésus était assis au milieu des maîtres. Des hommes qui avaient beaucoup étudié et qui expliquaient les saintes Écritures, la loi de Moïse... Pas très attirant pour un enfant de 12 ans...! Mais Jésus, même quand il était enfant, aimait la parole de son Dieu et Père... Et encore une fois, ce qui est dit montre que ce n'était pas un enfant comme les autres : alors qu'il avait grandi dans une famille humble et sans grande instruction, sa sagesse et son intelligence impressionnaient tous ceux qui l'entendaient. Mais il restait à sa place, celle d'un jeune garçon de 12 ans... Il écoutait et interrogeait, et ne cherchait pas à enseigner les maîtres...

Après cet épisode Jésus quitta avec ses parents le temple, les érudits, Jérusalem, et retourna dans la pauvre petite ville de Nazareth. Et là, pendant dix-huit ans, il vécut dans la soumission à ses parents, "avançant en sagesse et en taille", dans le travail et l’humilité, Lui qui était le Fils de Dieu. Ainsi, on peut voir que Jésus, tout en étant parfait à chaque instant de sa vie, et possédant une sagesse et une connaissance sans égale, ainsi que la conscience de sa relation unique avec Dieu, a traversé toutes les étapes d'une croissance humaine normale. C'est très important pour chacun de nous de savoir ça... Même un enfant peut savoir que Jésus le comprend, parce qu'il a connu ce que c'est que d'être un enfant, d'obéir à ses parents, d'apprendre un métier, de vivre entouré de frères et soeurs, de voisins...

Ensuite, jusqu'à ce qu'il ait 30 ans, plus rien ne nous est raconté... On aimerait bien en savoir plus, avoir des récits, des détails... Mais si Dieu a choisi de ne pas nous en dire plus dans la Bible, c'est que nous n'avons pas besoin d'en savoir davantage... Car le but des évangiles n'est pas de faire une biographie détaillée de Jésus, mais de montrer pour quoi il est venu sur la terre, quelle était sa mission, et comment il l'a réalisée.

C'est ce que nous pourrons continuer à (re)découvrir ensemble au cours des prochains articles... En attendant, excellent WE à tous!

12 novembre 2013

Notre chambre #1 : damier en trompe l'oeil

Le temps a filé à toute allure depuis mon dernier message, et ce n'est qu'aujourd'hui que je prends un moment pour publier ces photos qui datent du printemps dernier... 

Quelques clichés donc pour partager avec vous des idées réalisées chez nous, et souvent inspirées par mes vagabondages sur le net : aujourd'hui, le sol peint façon damier dans notre salle de bain.

DSC06505

Voilà à quoi ressemblait notre chambre au tout début de nos travaux... : elle n'était pas grande au départ, mais sur une bonne idée de mon papa, on a cassé la cloison qui masquait les combles pour pouvoir y aménager une salle de bain et un dressing.

DSC04021

Pour créer le sol de la salle de bain, nous avons fait poser des plaques d'osb (panneaux de particules de bois) sur les chevrons existants. Mais comme on ne peut pas poser du carrelage sur du bois, que de plus tout revêtement de sol aurait créé une différence de niveau avec le parquet de la chambre, ET par souci d'économies (quand on fait des travaux les budgets explosent très rapidement, ceux qui sont passés par là le savent), nous avons décidé de peindre tout simplement les plaques d'osb, pour réaliser un damier, d'après une idée trouvée ici.

J'ai d'abord passé 2 couches de blanc, puis tracé les lignes au sol pour former des carrés de 30 cm de côté (ma grande règle de couture pour patchwork m'a été d'un grand secours!)

DSC05475

Ensuite, il a fallu délimiter tous les carrés à peindre avec du ruban de masquage... Etape trèèèès longue mais indispensable! (Pour que les angles soient bien droits, je commençais par poser un morceau de scotch plus long que nécessaire, puis je traçais un trait au bon endroit avec une règle, avant de décoller le bout du scotch, de le découper le long du trait et de le recoller.)

DSC05480

L'étape suivante, plus rapide et agréable : peindre au petit rouleau les carrés gris... C'est important à mon avis de prendre une peinture monocouche, pour pouvoir enlever le ruban de masquage avant que ça ne soit complètement sec et obtenir ainsi des bords parfaitement nets. (je ne me voyais pas recommencer l'étape pose du scotch!)

DSC05482

Enfin, l'étape la plus sympa : enlever le scotch et voir apparaître le résultat...

DSC05585

Et voilà la jonction entre le sol en damier de la salle de bain et le parquet de la chambre, débarrassé de ses 2 couches de moquettes, et traité comme l'escalier...

DSC06514

Pour cacher les caisses de rangements au fond des combles, un simple rideau, réalisé avec un drap ancien teint en gris sur lequel j'ai cousu des napperons teints en noir... 

DSC06492

Et pour finir, une petite vue de l'autre côté... avec l'aperçu d'un autre bricolage à vous montrer très bientôt!

DSC05593

Pour info, j'ai utilisé de la peinture acrylique satinée lessivable que nous avions déjà, et non pas de la peinture spéciale sol, puisque ce n'est pas un lieu de fort passage et que le but était aussi de ne pas faire de dépenses supplémentaires... 6 mois après, rien n'a bougé, et nous verrons bien combien de temps cela durera!

Pour info 2, le dressing est le modèle Elfa de Leroy Merlin. Ideal pour installer un dressing dans des combles, modulables à souhait, léger et costaud à la fois, nous en sommes vraiment contents...  

*******

Mais aujourd'hui, j'ai aussi, et encore une fois, envie de vous parler de Jésus, car les paroles du chant du message précédent m'ont fait réfléchir... Jésus y est présenté comme un Ami, et en y réfléchissant un peu plus, en me basant à la fois sur ce qu'on trouve dans la bible et sur ce que j'ai vécu, j'ai réalisé à quel point Jésus répond parfaitement à tout ce que nous attendons d'un véritable ami... :

*Jésus est l'ami qui m'aime inconditionnellement, alors même qu'il connait tout de moi, y compris le pire, les choses dont je n'oserais parler à personne...

Tu connais quand je m’assied et quand je me lève, tu discernes de loin ma pensée ; Tu connais mon sentier et mon coucher, et tu es au fait de toutes mes voies. Car la parole n’est pas encore sur ma langue, que voilà, ô Seigneur ! tu la connais tout entière. Psaume 139:2-4

*Jésus est l'ami que je ne dérange jamais, qui est toujours disponible...

*Jésus est l'ami qui ne cesse pas de m'aimer dans les moments où je m'éloigne de lui et le délaisse...

*Jésus est l'ami qui m'aime suffisamment pour oser me dire franchement ce qui ne va pas dans ma vie... 

*Jésus est l'ami qui m'aime suffisamment pour me confier ses secrets les plus profonds...

Je ne vous appelle plus esclaves, car l'esclave ne sait pas ce que son maître fait ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai entendu de mon Père. Jean 15:15

*Et par dessus tout, Jésus est l'ami qui a donné sa vie pour moi, en mourant sur la croix...

Personne n'a un plus grand amour que celui-ci, qui donne sa vie pour ses amis. Jean 15:13

*Jésus est le seul ami qui ne m'a jamais déçue et qui ne me décevra jamais.

Ceux d'entre vous qui Le connaissent pourront certainement allonger la liste... et les autres penseront peut-être que j'ai bien de la chance de L'avoir pour ami!

Comment se faire aimer de lui? Que faut-il faire pour mériter son amitié...? En fait, il y a encore une chose que je ne vous ai pas dite... Jésus vous aime déjà... vous n'avez rien à faire qu'à accepter son amour... 

Jésus dit : Voici, je me tiens devant la porte et je frappe : si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi. Apocalypse 3:20

Est-ce que vous n'avez pas envie d'accepter de le laisser entrer dans votre vie? 

Posté par mowin à 22:26 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2013

Histoire d' escalier... step by step

Quand je vous ai présenté il y a quelque temps notre caisse à bois à roulettes, certaines d'entre vous ont commenté l'escalier qu'on apercevait sur le côté... Je leur avais promis de leur expliquer son histoire...

A vrai dire c'est à priori jusqu'à maintenant l'élément de notre nouvelle maison qui a demandé le plus d'heures de travail... (vous allez comprendre pourquoi!)

Des heures de travail, oui, mais un coût quasi nul... pour une transformation spectaculaire!

Alors voilà une petite rétrospective qui donnera, peut-être, des idées et des envies de transformations à certain(e)s!

Donc, au départ, l'escalier se cachait derrière des cloisons, à droite de la photo... 

DSC01786

Ici vous reconnaissez le poêle vu à côté de la caisse à bois... l'escalier se cache cette fois-ci à gauche de la photo...

DSC01794

L'escalier vu d'en-haut... avec du lambris peint en bleu foncé et... de la moquette collée dessus!!!

DSC01805

Et voilà, les choses sérieuses commencent... on ne sait pas trop où on va (un menuisier nous a quand même assuré que l'escalier allait tenir) mais on s'en donne à coeur joie pour casser les cloisons...

DSC04000

Le soir venu, l'escalier apparaît, il a tenu le choc!... vu par en dessous, il est comme neuf, en bois brut...

DSC04015

Mais de l'autre côté, on ne peut pas en dire autant... la moquette est collée, et bien collée, et les côtés intérieurs vernis bien brillants... Des heures de travail en perspective!

DSC04016

D'abord arracher la moquette... ça, c'est facile...!

DSC04056

Puis, enlever les contremarches... Déjà un peu plus galère car elles sont bien fixées, et glissées de chaque côté dans des rainures ce qui oblige à les casser pour pouvoir les enlever...

DSC04058

Etape la plus pénible : après avoir gratté la mousse de moquette à la spatule, les restes de colle, durs comme de la pierre, resistent à tout... sauf au décapeur thermique, heureusement!

DSC04135

Et après avoir décapé, il faut encore poncer pour enlever les résidus de colle et le vernis sur les côtés...! DSC04152

Et voilà l'escalier à peu près revenu à l'état brut... (et la pièce a déjà bien changé!)

DSC04304

Entre temps, beaucoup de recherches sur internet pour tenter de répondre à cette question : comment vieillir le bois de l'escalier? On voulait donner un aspect vieilli, pâtiné à notre escalier, mais en même temps un aspect un peu brut, usé... Pas évident à expliquer... et donc à trouver!

Et puis on a emménagé, et quelque semaines ont passé avant d'oser entamer les finitions! mais après avoir testé différentes méthodes sur le plancher de notre chambre (découvert lui aussi brut sous la moquette), la stratégie était mise au point...

Première étape (sans photos) : "abîmer" un peu le bois pour lui donner un air un peu moins neuf... Il fallait oser donner des coups de marteaux, faire des rayures avec un tournevis ou percer de petits trous avec des clous... mais cette astuce était revenue plusieurs fois sur les sites consultés... (par exemple ici ou ici)

Deuxième étape : passer 2 teintes différents pour bois à la brosse (pinceau plat) de manière un peu aléatoire, pour éviter que ce soit trop uniforme...(teinte "effet grisé" et "effet vieilli" de chez Libéron)

DSC04584

Troisième étape : passer un peu de peinture blanche (acrylique mate) par endroit mais en essuyant au maximum la brosse avant de peindre pour déposer le moins de peinture possible et donner un effet cérusé... Sur la photo, la marche du haut a déjà été passée au blanc, et pas les autres... La différence n'est pas flagrante mais ça éclaircit et uniformise un peu le tout...

DSC04592

Là on le voit un peu mieux : à gauche sans le blanc / à droite avec le blanc...

DSC04596

Et voilà, enfin, l'escalier terminé et la pièce... transformée!!!

DSC04702

La caisse à bois en est toujours au même point... mais elle est trop utile en ce moment pour passer à l'atelier... on va attendre le vrai printemps voire l'été! 

J'espère que la tournure "brico-déco" que prend ce blog momentanément ne vous déplait pas...! Au moment où je me lançais dans l'aventure de l'escalier j'ai beaucoup cherché sur Internet comment faire pour donner un aspect vieilli au bois... J'ai trouvé quelques réponses et essayé quelques techniques... et transmets à mon tour la méthode employée dans l'espoir que ça serve à quelqu'un un jour!

Sinon, ça y est, la newsletter a atteint le seuil de 300 abonnés...! Pour fêter ça, et vous remercier, très bientôt un petit message avec des cadeaux dedans... De l'accessoire... et de l'essentiel, bien sûr!

Et petite nouveauté, vous pouvez maintenant retrouver De l'accessoire à l'essentiel sur Facebook...

Posté par mowin à 08:47 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 mars 2011

Ranger ses bobines de fil...

Il y a quelques temps, j'ai découvert chez Trois fois rien de superbes porte-bobines... Ils me faisaient vraiment envie, tant pour leur côté pratique que pour décorer mon coin couture...!

Après une tentative de commande auprès de leur créatrice, j'ai mis mon bricoleur de mari sur le coup...! A la recherche des matériaux adéquats pour fabriquer un porte-bobine dans le même style, il a soudain pensé à quelque chose que nous avions déjà, et qui ferait parfaitement l'affaire...!

DSCF5233

Et voilà ce que j'ai découvert samedi dernier, pour mon anniversaire...

DSCF5326

DSCF5324DSCF5325DSCF5329

Inutile de vous dire que j'étais plus que ravie de mon cadeau...!!! (J'espère ne pas faire trop d'envieuses...! ;-))

Maintenant, je réfléchis à une bonne idée pour ranger/organiser mes rubans, biais... de façon pratique ET décorative...! En avez-vous...!?

Posté par mowin à 15:15 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2010

A table !

Vu chez ma soeur...

Une toile cirée pimpante et drôle autour de laquelle chacun viendra se mettre à table dans la bonne humeur...

DSC09457

align: center;">DSC09459

DSC09462

Réalisation : toile cirée unie coloris taupe La Redoute, pochoirs lettres chinés dans une brocante, marqueurs uniPAINT marker. (résistent au nettoyage à l'éponge et à l'eau savonneuse, mais attention à ne pas poser un plat chaud dessus...!) 

Posté par mowin à 10:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2010

D'après une idée vue ici...

Une de mes sœurs a utilisé l'idée donnée ici pour mettre un peu d'ordre dans les tiroirs à jouets de sa fille...

DSC09468

...ça donne à la chambre de Lune un petit coté école ou ludothèque et je trouve ça très chouette !

DSC09465

DSC09466

DSC09467

La grande question est : est-ce qu'en plus d'être très joli ça l'aide à ranger toute seule...?
Chez nous en tout cas la réponse est oui...!

Une autre idée vue chez elle... :

DSC09441

Fleurir les lacets des chaussures d'hiver pour leur donner un petit air de printemps avant de pouvoir mettre les petits orteils à l'air...!!! (biais liberty La droguerie)

 

 

 

Posté par mowin à 14:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2009

Déco de Noël... au salon

Côté salon, je me suis amusée à faire quelques petits trucs pendant que les enfants bricolaient...

DSCF0120

Une guirlande à pois dorés et argentés et un triptyque de silhouettes de sapin inspirées par les jolis dessins réalisées sur les fenêtre de la classe de César par sa maîtresse...

DSCF0121

DSCF0122  DSCF0123

DSCF0116 DSCF0117  DSCF0118

DSCF0034

Posté par mowin à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 décembre 2009

Déco de Noël...

Pour occuper mes petits malades...

Guirlandes réalisées avec du carton ondulé et des petits motifs à coller...

DSCF0047                                    DSCF0046

... venues compléter leurs décorations réalisées à l'école les années précédentes...

DSCF0044

Et avant de me retrouver avec tout ça dans le salon, je leur ai proposé de faire une super déco de Noël... dans leur chambre...!!!

Ils sont RAVIS et nous aussi !

On a aussi fait 2 bonshommes de neige pour le sapin, d'après une idée trouvée sur un site que je ne retrouve plus...

DSCF0039 DSCF0041

Vous reconnaîtrez sans peine celui de Flore... ; parce que c'est bien joli, Noël, tout ça, les paillettes, les lumières, les trucs qui brillent et tout mais ... ça manque de rose...!!!

 

 

Posté par mowin à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,