12 janvier 2014

Les cadeaux des ptites mains...

En me voyant préparer mes petits cadeaux de Noël, les enfants ont eu des idées...!

Quand ils étaient plus petits, ils avaient tendance à offrir des choses qui leur plaisaient à eux... maintenant, ils commencent à réfléchir à ce qui plairait aux destinataires de leurs cadeaux!

Du coup, ils se sont inspirés des personnalisations de mes boîtes à mouchoirs... Et pour leur Papé, ils ont fabriqué eux aussi leurs champignons...!

DSC08708 

Tableaux champignons aux craies grasses et aquarelle par le plus grand, selon  la méthode magique de Léon, pas sur les murs...

DSC08706 

Champignons en perles à repasser par le plus petit, modèle trouvé ici

Pour Mamette et ses confitures, des galets décorés quasiment sans aide au feutre Posca et marqués du nom de la maison familiale...

DSC08698

Enfin, pour décorer la maison de Grand-Père et Mayette, des petites déco réalisées avec la pâte à sel nouvelle génération, qu'on voit partout ces temps-ci... et que j'avais hâte d'essayer avec eux!

DSC08712

 Suspensions de Noël en pâte au bicarbonate, décors réalisés en pressant des napperons sur les formes (l'idée n'est pas de nous, je précise...)

Plusieurs bloggeuses ont parlé de cette super pâte à modeler ces derniers temps, comme ici et ici... 

Vous trouverez la recette sur les liens donnés ci-dessous... Et je vous donne notre avis pour apporter notre petite contribution à l'édifice...

Alors tout d'abord, la recette se fait à partir d'ingrédients de base (maïzena et bicarbonate de sodium), mais qu'on possède en général en petite quantité (pas comme la farine ou le sel), donc on ne peut pas forcément improviser ça un mercredi après-midi de pluie sans l'avoir un peu anticipé, ou alors on ne pourra faire qu'une très petite quantité de pâte... (A propos, j'ai vu l'autre jour dans un magasin bio qu'ils vendaient du bicarbonate de soude au kilo, alors que jusqu'à présent je n'en avais trouvé qu'en 250g.)

Ensuite, la recette est un tout petit peu plus compliquée que la pâte à sel, puisqu'il faut la faire chauffer, mais franchement ce n'est pas difficile et ça va très vite. Par contre, pour l'utiliser, il faut attendre que ça soit bien refroidi, et la grande blonde m'avait dit que c'était mieux de la faire reposer une journée au frigo, donc c'est ce qu'on a fait) 

Premier contact avec la pâte, c'est beaucoup plus agréable à toucher que la pâte à sel... C'est très doux et lisse, un vrai plaisir... Et puis c'est très blanc, donc plus joli que la pâte à sel qui fait parfois un peu jaunâtre... Par contre, on a trouvé que ça s'effritait quand même pas mal, c'est pas évident de la travailler en volume à cause de ça. J'ai rajouté de l'huile dans la pâte comme je l'avais vu sur certains blogs, mais même comme ça c'était pas évident. Pour faire des formes avec des emportes-pièces, ça allait, mais au départ on n'arrivait pas à les décoller du plan de travail pour les mettre à sécher. On a trouvé la technique de travailler sur des feuilles de papier brouillon, comme ça ça se décollait beaucoup plus facilement! C'est donc à mon avis pas l'idéal pour des tous-petits, donc, à cause de la texture friable... Il faut un peu de patience et de minutie. 

Un super bon point par contre, c'est qu'en séchant (à l'air libre, près d'un radiateur, ça prend environ 24 à 48h ou bien au four à basse température), ça garde exactement le même aspect (c'est très joli, blanc et légèrement brillant), contrairement à la pâte à sel. Par contre ça a l'air assez fragile quand même, mais je n'ai pas beaucoup de recul encore...

Voilà, on retentera sûrement l'expérience, ça nous a bien plu!

*******

Noël paraît déjà loin maintenant, même si j'ai encore quelques petites choses à vous montrer, mais je voulais partager avec vous encore une réflexion liée à Noël... : Noël est le moment de l'année où l'on parle le plus de Jésus... Mais du coup, il reste associé dans beaucoup d'esprits à un petit bébé couché dans une crèche... Un bébé très particulier, certes... Mais la crèche et le terme de "Petit Jésus" occultent souvent dans les esprits la vie et l'oeuvre de Celui qui a quitté le ciel pour naître parmi nous comme un petit enfant...

Alors j'ai envie de continuer à vous parler ici de Celui dont j'aime contempler la vie dans les Evangiles, Celui auquel je pense et à qui je parle chaque jour, et non pas seulement le jour de Noël...

Non, le petit bébé dont on rappelle la naissance le 25 décembre n'est pas resté couché dans la crèche... Il a grandi, servi, aimé, enseigné... avant de mourir pour nous... 

Voilà comment un de ses disciples parlait de lui, quelques années après sa mort et sa résurrection...

Jésus qui était de Nazareth, Dieu l’a rempli du Saint Esprit et de puissance, lui qui a passé de lieu en lieu, faisant du bien, et guérissant tous ceux que le diable avait asservis à sa puissance ; car Dieu était avec lui. Actes 10,38

Et comment Jésus lui-même, l'envoyé de Dieu, se présentait dans l'Ancien Testament, des siècles avant de naître sur la terre. 

L’Esprit du Seigneur Dieu est sur moi, parce qu'il m'a consacré pour apporter de bonnes nouvelles aux pauvres : il m’a envoyé pour panser ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers l’ouverture de la prison,(...) pour consoler tous ceux qui sont dans le deuil. Esaïe 61, 1-2

Je souhaite que la lecture des évangiles, ou d'extraits des évangiles ici sur mon blog, vous amènent à connaître et à aimer Celui qui vous a tant aimé...

Bonne semaine à toutes!