02 décembre 2016

Décembre...

Presque deux mois de nouveau depuis mon dernier message... Malgré mon envie les rares instants de tranquillité grappillés ici ou là ne me laissent pas suffisamment de temps pour venir par ici...! 

Notre petit trésor est toujours un minisiesteur, pas plus de 30 minutes d'affilée... Autant vous dire que pendant ces moments là je ne chôme pas! Parce que le reste du temps il est très souvent grognon à cause du manque de sommeil... et réclame du coup beaucoup d'attention! Heureusement qu'il a 3 grands frères et soeur toujours prêts à prendre le relais... et je peux vous dire que désormais je me réjouis toujours quand il y a des profs absents et que mes baby sitters préférés sont libérés...! ;-) Bref, si jamais vous avez des tuyaux pour aider à dormir -le jour- un bébé qui par ailleurs dort très bien la nuit (ce dont je suis infiniment reconnaissante), je suis preneuse! 

Notre maison commence à prendre des allures de Noël...

FullSizeRender

Grâce à une idée déjà repérée plusieurs fois sur Pinterest et revue il y a deux jours chez Sophie... Et là je peux vous dire que c'est trop bien d'avoir maintenant une grande fille ravie de réaliser les idées déco que je n'ai pas le temps de faire...

IMG_2288

Je ne suis pas sûre d'avoir le temps de revenir vous montrer le résultat final mais c'est déjà super joli!

Pour réaliser la couronne on a cherché un modèle de couronne à la craie sur tableau noir sur google, fait une copie d'écran, puis agrandi sur un logiciel de traitement de texte... L'astuce pour ne pas vider sa cartouche d'encre noire c'est d'inverser les couleurs de l'image en cliquant sur le petit symbole en noir et blanc qui s'appelle "invertir" dans les réglages de l'image (sur open office)

Capture d’écran 2016-12-02 à 17

IMG_2285

Ensuite il suffit de scotcher la feuille derrière la vitre et de suivre le dessin par transparence avec un feutre Posca blanc! Les petites ratures s'effacent très facilement avant séchage avec un chiffon, et, j'ai cru sur parole celles qui ont déjà testé, apparemment cela se nettoie sans difficultés par la suite.

Sinon en ce moment (et après avoir renoncé non sans un pincement au coeur à faire un calendrier de l'avent home made pour mes loulous cette année!) lors de mes rares petits moments de liberté dans l'atelier je me suis penchée sur le cas délicat des chaussons de bébé... Et après de nombreux prototypes plus ou moins réussis (en partant de patrons existants, piochés chez Petit Citron, my little bag et le livre de Sweet anything) je suis enfin arrivée au résultat que je recherchais, grandement inspirés des modèles trop mignons de la marque easy peasy.

FullSizeRender_1

IMG_2276

IMG_2235

IMG_2227

Assortis à sa petite combi nuage... ils résistent vaillamment aux mouvements frénétiques des petits pieds...! 

ça m'a donné envie d'en faire plein d'autres... mais chaque chose en son temps! 

Cette année je regrette de n'avoir pas pu fêter avec vous mon anniblog... 7 ans déjà...! Mais par contre comme d'habitude je propose à toutes celles qui ne l'ont encore jamais eu de recevoir en cadeau de Noël un calendrier biblique qui vous accompagnera tout au long de l'année 2017...! 

Capture d’écran 2016-12-02 à 18

 

un clic sur l'image pour accéder au site si vous voulez en savoir plus...

Chaque jour, vous pourrez arracher une petite feuille comportant la date du jour, ainsi qu'un extrait de la Bible et un petit commentaire explicatif ou encourageant... Je sais qu'il est devenu un compagnon quotidien pour plusieurs d'entre vous et cela me fait très plaisir!

Ce calendrier biblique existe aussi en application smartphone, pour ceux qui veulent pouvoir le lire partout...

Capture d’écran 2016-12-02 à 18

un clic sur l'image pour accéder au site si vous voulez en savoir plus...

J'offre avec plaisir la version papier ou la version numérique à toutes celles qui ne l'ont jamais lu et qui me le demandent, il suffit de me laisser un commentaire sous cet article ou de m'envoyer un message via "contacter l'auteur". 

Si vous suivez mon blog depuis peu de temps vous vous demandez peut-être pourquoi j'ai envie d'offrir ce cadeau à des personnes que je ne connais pas forcément...? 

J'ai l'immense privilège grâce à la Bible de connaître Dieu comme mon Père et Jésus comme mon Sauveur... et ce trésor que j'ai reçu gratuitement j'ai envie de le partager avec d'autres parce que j'expérimente chaque jour le bonheur que cela apporte... Ce calendrier est un moyen parmi d'autres de vous transmettre le message de Dieu qui s'adresse à chacun de vous personnellement. Alors acceptez sans hésiter ce cadeau que je vous propose...!

J'attends vos messages, et je vous souhaite un très beau mois de décembre et un très heureux Noël si je ne reviens pas d'ici là... !


01 septembre 2015

Entre vacances et rentrée... (emploi du temps à télécharger!)

Avant de parler de la rentrée, un dernier petit message au bon goût de vacances...!

Est-ce que vous connaissez le jeu Mölkky (ou quilles finlandaises)? On a découvert ce jeu d'extérieur l'été dernier, et depuis j'avais très envie d'en acheter un, ou d'en fabriquer un... Mais le temps a passé... jusqu'à ce post d'Annch@ découvert en rentrant de vacances et la motivation est revenue en flèche! On a profité du dernier jour des vacances, hier, pour s'y mettre avec ma petite troupe de bricoleurs...

On a suivi à la lettre le tuto d'Anne-Charlotte, et après avoir trouvé un piquet de jardin de 2m de long (pile ce qu'il fallait!) et 6 cm de diamètre à la jardinerie toute proche de chez nous on s'est mis au travail, trouvant dans l'atelier de Superpapa tous les outils nécessaires...

Quand j'ai vu le temps qu'on a mis, à 4 à tour de rôle, pour scier le premier morceau, je me suis dit qu'on allait devoir demander à Superpapa de finir le travail à la scie circulaire en rentrant...! Et puis finalement on a pris le coup de main et on a fini par obtenir nos 12 quilles avec leur lanceur, ainsi que quelques ampoules aux mains! (indispensables, les gants, la boîte à onglets et les serres joints!)

DSC04017Ensuite on a poncé chaque morceaux, pour supprimer les bavures et les échardes...

DSC04026 (1)A la fin de l'après midi, notre jeu n'attendait plus que la touche finale... mais on n'avait plus le temps de finir...

DSC04028

Alors comme on avait tous vraiment hâte d'y jouer on a fait une première partie le soir même en collant des petits bouts de papiers avec les numéros sur les quilles!

Ce n'est que cet après-midi, profitant du jour de répit supplémentaire pour notre grand qui rentre en 5e, qu'on a achevé notre oeuvre...

DSC04038On a utilisé des feutre Posca, mais aussi des feutres d'une autre marque que je trouve vraiment bien parce qu'ils sont beaucoup moins chers que les Posca, pour quasi la même utilisation : les Giotto déco materials. Ce n'est bien sûr pas la même qualité, il n'y a pas de bille  à l'intérieur et la pointe est fixe, mais les couleurs sont sympas et vraiment multisupport, on les trouve par pochettes comme les feutres classiques, ce qui permet d'avoir un assortiment de couleurs et leur prix raisonnable fait qu'on hésite beaucoup moins à les prêter aux enfants! 

DSC04041Il me reste à continuer à suivre l'exemple d'Anne-Charlotte en cousant une housse pour pouvoir trimballer notre molkky partout, et plastifier comme elle la règle du jeu pour s'en servir de l'autre côté comme ardoise effaçable pour noter les points (idée géniale!)

bande_pour article_blog-10

Et maintenant, on espère un bel été indien pour pouvoir faire de nombreuses parties le soir après l'école!

Et oui, car l'école a repris... et les emplois du temps plastifiés eux aussi pour pouvoir être réutilisés plusieurs années ne demandent qu'à être remplis... On attend encore quelques jours parce que notre collégienne en herbe nous a assuré que "le prof principal a dit que ça pouvait encore tout changer!"

DSC04011 (1)Je n'ai pas réussi à faire une belle photo à cause des reflets, mais vous les verrez mieux en dessous... S'ils vous plaisent, vous pouvez les télécharger! Ça me fait plaisir, petit cadeau de rentrée!!! ;-)

1, 2, ou 3...?

Baskets, moustaches, ou origami et masking tape?

à vous de choisir!

 

emploi du temps basketsLe même en format pdf emploi_du_temps_baskets

emploi du temps moustachesFormat pdf : emploi_du_temps_moustaches

emploi du temps origamiFormat pdf : emploi_du_temps_origami

*******

Je crains qu'on n'ait plus beaucoup le temps de contempler les étoiles ces prochaines semaines... Les vacances sont finies et le rythme va s'accélérer... Mais qu'on prenne le temps de les regarder ou pas, nous savons qu'elles seront toujours là... Et que Celui qui seul est capable de les compter et de leur donner un nom à toutes est aussi Celui qui compte même chaque cheveu de nos têtes...

Dieu compte le nombre des étoiles: à elles toutes il donne des noms. Psaume 147,4

Les cheveux même de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc pas. Luc 12,7

Dieu, le Créateur de tout ce qui existe, sait compter ce qui est très grand, mais aussi ce qui est très petit... Il n'y a pas de souci trop peu important pour qu'on ne puisse le lui confier, ni de problèmes trop compliqué pour qu'il ne puisse le résoudre...

Seigneur Eternel, c'est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance et ta force. Rien n'est trop difficile pour toi. Jérémie 32,17

C'est un encouragement pour cette nouvelle année scolaire qui commence, à nous confier à lui à tout âge, dans les petites comme dans les grandes choses...

Alors je souhaite à chacun une très bonne année scolaire, et je reviendrai dès que le rythme sera à peu près en place à la maison, pour d'autres bricolages mais aussi pour la suite des articles sur la vie de Jésus.

06 juin 2014

Avec des Posca #2 : sur du tissu...

Deuxième test pour les feutres posca, après les galets, le tissu! 

image

J'avais une paire de converses basses grises, héritées de ma nièce (plutôt cool d'avoir une nièce qui grandit!). Grises unies, elles m'ont semblé idéales pour tester la customisation aux feutres Posca, toujours dans le cadre de mon test pour Créavea.

J'ai utilisé le feutre argenté, et dessiné à main levée, sauf pour les étoiles pour lesquelles je me suis fait un petit pochoir...

DSC09804

Et puis, comme je ne voulais pas cacher les motifs des languettes avec les lacets, et surtout parce que comme mes enfants j'ai toujours la flemme de les nouer, j'ai cousu un gros élastique pour pouvoir enfiler mes baskets en deux secondes!

DSC09806

Et voilà, elles ne me quittent plus!

Cela fait presque deux mois maintenant qu'elles ont été "poscalisées", car d'autres occupations m'ont tenu éloignée du blog ces derniers temps, mais cela me permet du coup d'évaluer un peu la longévité de la chose...! Donc en 2 mois les motifs dessinés n'ont pas bougé, ça a très bien tenu. Mais par contre je n'ai pas encore tenté de les passer à la machine à laver!

Avant d'enchaîner sur l'essentiel, j'en profite pour faire un petit peu de pub pour la petite boutique en ligne toute neuve de ma belle-soeur...! Pochettes, accessoires pour femmes et bébés et pour la maison, colliers, chèches... Il y a du liberty, tout est gai, coloré, bien fini... Bref, allez-y les yeux fermés!

Une amie a aussi ouvert sa boutique récemment : elle utilise beaucoup le cuir et j'aime aussi beaucoup ce qu'elle fait!

*******

Malgré le temps qui s'allonge entre mes messages, j'espère que vous vous souvenez des derniers épisodes du récit de la vie de Jésus...

J'aimerais continuer à étudier avec vous les différentes relations qu'a eues Jésus avec ceux qui l'entouraient ou qu'il rencontrait. Si vous voulez relire pourquoi j'ai eu envie de partager cela avec vous, RDV dans la 2e partie de ce message, et puis dans celui-ci pour découvrir quelques éléments de la relation de Jésus-Christ avec son Dieu et Père.

Maintenant, on pourrait s'intéresser aux relations de Jésus avec ceux qui étaient certainement les plus proches de lui : ses douze disciples, appelés aussi apôtres. 

D'après le dictionnaire, un disciple est celui qui reçoit l'enseignement d'un maître. On apprend dans les évangiles que Jésus avait de nombreux disciples qui écoutaient son enseignement, mais que parmi eux, il en a choisi douze plus particulièrement pour être avec lui et les envoyer en mission de sa part.

Avant de s'intéresser la prochaine fois à la relation de Jésus avec ses disciples, aujourd'hui j'aimerais lire les récits qui relatent l'appel de deux d'entre eux : Simon (appelé plus tard Pierre), et Lévi (appelé aussi Matthieu)

Un jour, Jésus est au bord du lac de Génésareth. Une foule nombreuse est tout près de lui, pour écouter la parole de Dieu. Jésus voit deux barques au bord du lac. Les pêcheurs en sont descendus, et ils lavent leurs filets. Jésus monte dans l'une des barques, celle de Simon. Il demande à celui-ci : « Éloigne-toi un peu du bord. » Jésus s'assoit dans la barque et il se met à enseigner les foules.

Quand il a fini de parler, il dit à Simon : « Avance là-bas où l'eau est profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. » Ils jettent les filets et ils prennent un très grand nombre de poissons. Leurs filets commencent à se déchirer. Pour demander de l'aide, ils font signe à ceux qui les accompagnent dans l'autre barque. Ceux-ci arrivent. Ils remplissent les deux barques de poissons, et les barques pleines s'enfoncent dans l'eau ! En voyant cela, Simon-Pierre tombe à genoux devant Jésus et il dit : « Seigneur, éloigne-toi de moi ! Oui, je suis un homme pécheur ! » En effet, Simon et tous ceux qui sont avec lui sont effrayés, parce qu'ils ont pris beaucoup de poissons. Jacques et Jean, les fils de Zébédée, qui accompagnent Simon, sont effrayés aussi. Mais Jésus dit à Simon : « N'aie pas peur ! À partir de maintenant, ce sont des gens que tu prendras. » Alors ils ramènent les barques à terre, ils laissent tout et suivent Jésus.

Luc 5, 1-11 

Après cela, Jésus sort et il voit un employé des impôts. Cet homme s'appelle Lévi. Il est assis à son bureau. Jésus lui dit : « Suis-moi ! » L'homme se lève, il laisse tout et suit Jésus.

Luc 5, 27-28

Simon était un simple pêcheur, et Lévi était employé des impôts. Jésus n'a pas choisi ses disciples parmi les grands de ce monde... Il n'a pas choisi des médecins ou des professeurs, des gens instruits... ou des étudiants plein de promesses... Lévi était collecteur d'impôt, c'est à dire qu'il travaillait pour l'occupant romain... Ceux qui exerçaient cette profession étaient le plus souvent détestés par la population. Mais Jésus ne s'arrête pas à cela. Il lit au plus profond des coeurs des hommes, et sait que ces hommes sont disposés à le suivre. C'est une décision immédiate et radicale. Quand Jésus les appelle, ces hommes laissent tout et le suivent aussitôt. Ce qu'ils possèdent perd tout intérêt pour eux, ce qui compte désormais c'est de suivre leur maître, où qu'il aille. C'est un bel exemple pour ceux d'entre nous qui connaissent Jésus, qui l'aiment et désirent le suivre et le servir.

Qu'est-ce qui leur avait donné envie de suivre Jésus? Simon-Pierre avait certainement écouté ce que disait Jésus, étant aux premières loges pour l'entendre, dans sa barque. Il avait sûrement été impressionné par la sagesse de ses paroles, car quand il s'adresse à lui il l'appelle "Maître". Et, alors qu'il n'avait pas pêché un seul poisson pendant toute une nuit de travail, lui, le pêcheur professionnel, il écoute ce que dit le Maître, et jette à nouveau le filet dans l'eau. Aussitôt, la quantité de poisson recueillie est telle que Simon, effrayé, comprend qu'il se trouve face à la toute-puissance de Dieu. Et cela l'effraie car il sait que Dieu est parfaitement pur et saint, et que lui, comme tous les hommes, il est pécheur (pas dans le sens pêcheur de poissons mais dans le sens de quelqu'un qui pèche, c'est à dire qui fait des choses mauvaises, contraire à ce que Dieu veut). Mais Jésus le rassure aussitôt, il n'est pas venu à ce moment là pour juger les hommes (cela aura lieu plus tard), mais pour les "prendre", c'est à dire pour les attirer à lui, les rassembler et leur donner le bonheur. Et pour cette oeuvre, il invitait des hommes spécialement choisis pour l'aider... Simon, convaincu par cette pêche miraculeuse de la puissance de Jésus, n'a aucune hésitation. Et avec ses compagnons il quitte tout et le suit.

Je sais qu'il y a parmi vous des personnes qui ne connaissent pas Jésus, ou pas bien. Aujourd'hui nous n'avons plus la possibilité d'assister à ses discours, de l'entendre parler directement... Mais en lisant les évangiles, on apprend à le connaître, et à l'aimer. Et comme il y a 2000 ans, il veut encore manifester sa puissance et son amour à ceux qui le lui demandent sincèrement.

Si vous n'en possédez pas, n'hésitez pas à me demander un Nouveau Testament pour pouvoir lire ces récits en entier, et apprendre ainsi à mieux connaître Jésus. Je vous l'enverrai par la poste avec plaisir!

Posté par mowin à 15:58 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 avril 2014

Avec des Posca #1 : sur des galets...

image

IL y a quelques semaines, j'ai reçu un message de Florian qui travaille chez Creavea, boutique en ligne de fournitures pour loisirs créatifs. Il me proposait de m'envoyer gratuitement 5 produits de mon choix dans leur gamme de feutres Posca, pour que je puisse les essayer, à charge pour moi ensuite de partager avec vous mon avis et mon ressenti sur ces feutres et leur utilisation.

J'ai bien sûr accepté, d'autant plus que j'avais récemment acheté des marqueurs de ce genre, moins chers mais de moins bonne qualité, et constaté que ceux de la marque Posca étaient plus couvrants.

J'ai demandé des marqueurs dans des couleurs que je n'avais pas encore, et voici les 5 que j'ai reçu (c'est pas exactement les couleurs que je voulais au départ car le blanc et le gris clair n'étaient pas disponibles) : noir, argenté, ivoire, beige, gris ardoise.

DSC09781

J'ai choisi une mine de grosseur de 1,5 mm, car je voulais un compromis pour pouvoir dessiner des motifs assez fins mais aussi colorier.

DSC09784

Mon premier test a été pour un projet que je voulais faire depuis longtemps et qui devenait urgent avec l'apparition des premiers rayons de soleil : faire des poids avec des galets pour empêcher la nappe de s'envoler quand on mange dehors...

La première chose à faire, et la plus difficile, a été de percer les galets...

photo perceuse

J'ai pas mal galéré mais finalement j'ai réussi à avoir 4 petits trous dans 4 galets!

Ensuite, j'ai utilisé des pinces pour tringle à rideaux pour transformer mes petits galets en poids de nappe!

J'ai beaucoup hésité à les laisser brut ou à les décorer... et puis finalement j'avais trop envie de tester mes Posca alors je me suis lancée... Je n'ai utilisé que le noir pour ce projet là parce que je voulais qu'ils restent assez sobres. 

DSC09725Les pissenlits s'envolent... mais la nappe reste à sa place! 

DSC09733

DSC09746

DSC09749

Concernant l'utilisation du marqueur Posca, il est vraiment agréable à utiliser, même sur un support un peu particulier comme le galet. J'ai un peu regretté par contre (mais c'est de ma faute!)d'avoir pris l'épaisseur d'écriture 1,5 mm. Je cherchais un compromis qui me permette à la fois de dessiner et de colorier. Mais pour dessiner des motifs fins, même en le tenant très vertical, c'est assez difficile d'être précis! La couleur tient parfaitement et sèche très vite.

Et à l'usage ces petits poids se révèlent très utiles...! Alors si vous avez envie vous aussi d'utiliser des galets pour empêcher vos nappes de s'envoler, à vos perceuses...! Et au cas où percer des galets vous fait un peu peur, on peut trouver deci delà de très chouettes idées :

Avec du raphia...

20130822_103208

Photo Amandine et Compagnie

Avec du fil de fer...

843692950

Photo Isab'ailes

Et on pourrait aussi imaginer utiliser des galets habillés de crochet... à  l'image des merveilles découvertes sur ce joli blog... : une réalisation qui me tente bien pour les galets qui me restent!

6a00e54fc19bef88330154369abf57970c-800wi

Photo Resurrection fern

A très bientôt pour une autre utilisation sur du tissu, pour voir si les feutres Posca tiennent toutes leurs promesses!

*******

C'est à présent le moment du RDV "vers l'essentiel"... où je partage en ce moment avec vous le récit de la vie de Jésus...

Comme je l'ai dit la dernière fois, on va maintenant essayer de voir la manière dont Jésus a agi avec les différents types de personnes rencontrées alors qu'il accomplissait sa mission parmi les hommes : ses disciples, les foules qui l'écoutaient, les pauvres, les riches, les femmes, les enfants, les malades...

Mais avant de pouvoir parler de ses relations avec ses contemporains, j'ai réalisé qu'il fallait d'abord aborder la question de la relation de Jésus avec son Dieu et Père, qui donne la clé de tout le reste...

En effet, chacun de ses pas, chacune de ses paroles, chacun de ses actes était réalisé dans une parfaite obéissance à Dieu, car il était venu pour révéler Dieu aux hommes et désirait en toutes choses se conformer parfaitement à ce que Dieu est.

Personne n'a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique (Jésus), qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l'a fait connaître. Jean 1,18

Il passait chaque jour de nombreuses heures en prières, à dialoguer avec son Père...

Très tôt le lendemain, alors qu'il faisait encore nuit, Jésus se leva et sortit de la maison. Il s'en alla hors de la ville, dans un endroit isolé ; là, il se mit à prier. Marc 1, 35

Il y a de nombreux autres exemples, et on comprend que Jésus aimait passer chaque jour du temps à communiquer intimement avec son Père. Mais même en dehors de ces moments de prière solitaire, on voit que Jésus demeurait en permanence en lien avec Dieu, et que ses actes et ses paroles reflétaient en tout temps les pensées de Dieu.

Tout au long de l'évangile selon Jean, on entend Jésus qui répète à ses interlocuteurs que tout ce qu'il fait est fait en accord avec Dieu son Père... En voici quelques exemples : 

Jésus reprend la parole et dit : "Oui, je vous le dis, c'est la vérité, le Fils ne peut décider lui-même ce qu'il doit faire. Il voit ce que le Père fait et il fait seulement cela. Ce que le Père fait, le Fils le fait aussi." Jean 5, 19

Toute la perfection de Jésus, qu'on a pu déjà admirer dans les messages précédents, et qu'on pourra encore voir dans les prochains, découlait de ce qu'il ne cherchait pas son intérêt propre en tant qu'homme, mais toujours la volonté de Dieu.

(Jésus leur dit) "Je ne peux rien faire par moi-même.(...) je ne cherche pas à faire ce que je veux, mais à faire la volonté de celui qui m'a envoyé." Jean 5,30

"Car je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé (Dieu)." Jean 6,38

Ses paroles mêmes étaient le reflet exact des pensées de Dieu... Voilà pourquoi elles étaient La Vérité...

"Mais celui qui m'a envoyé (Dieu) dit la vérité, et ce que j'ai appris de lui, je le dis au monde." Jean 8, 26

Tous ces exemples le montrent : à chaque instant, Jésus accomplissait parfaitement la volonté de Dieu... Ce qui veut dire que pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, Dieu pouvait aimer toute la vie d'un homme sans rien trouver à y redire...

"Je fais toujours les choses qui lui plaisent." Jean 8, 38

Alors on peut se demander : quel était le moteur qui permettait à Jésus d'obéir en toutes choses à son Dieu et Père? Et bien c'était l'amour...

"Le monde doit savoir une chose : j'aime le Père et je fais tout ce que le Père m'a commandé." Jean 14,31

Et c'est dans cette intimité, cette dépendance et cet amour réciproque avec Dieu que Jésus abordait chacune des personnes qu'il rencontrait... C'est grâce à cette unité parfaite entre le Père et le Fils que Jésus a révélé aux hommes ce que Dieu est. On pourra le voir ensemble dans les prochains messages.

Posté par mowin à 09:03 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , ,