13 octobre 2016

Envolée de ballons

Notre bel été semble loin maintenant mais nous avons bien profité de l'été indien... qui a pris chez nous une couleur africaine! ;-)

IMG_1554

Le poêle a repris son service et il a fallu trouver d'autres astuces pour endormir notre minisiesteur sans se balader dans le jardin!

IMG_1765

Pas facile de trouver du temps pour bloguer, c'est un peu compliqué en ce moment de tout caser dans les mini plages horaires de tranquillité... Mais je voulais quand même vous montrer le mobile commencé avant son arrivée et enfin terminé!

FullSizeRender_2

FullSizeRender_1

FullSizeRender_3

FullSizeRender_5

A bientôt j'espère pour un petit tuto si ça vous dit...!

En attendant je partage avec vous une découverte shopping :

FullSizeRender

Deux jolis petits cahiers achetés chez Cache-cache... portant un message que je ne m'attendais pas à trouver à cet endroit...! 

FullSizeRender_2

Jésus dit : "Je vous ai dit cela afin qu'en moi vous ayez la paix. Vous avez de la tribulation dans le monde ; mais ayez bon courage, moi j'ai vaincu le monde." Evangile selon Jean 16,33

FullSizeRender_1

"Confie-toi en l'Éternel et pratique le bien ; Demeure dans le pays et prends la fidélité pour pâture. Fais de l'Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire." Psaume 37, 3-4

Une belle surprise et une bien jolie manière de joindre l'essentiel à l'accessoire...!

Posté par mowin à 23:39 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 avril 2016

Petites coutures pour bébé #1 : le matelas à langer nomade

L'impatience grandit chez nous au fur et à mesure que les jours passent... et je sais que certaines d'entre vous viennent régulièrement guêter un nouveau message par ici... Mais pas de grande nouvelle à vous annoncer pour l'instant, juste un gros manque d'énergie pour venir vous montrer les préparatifs qui avancent...

J'ai quand même profité hier d'un beau rayon de soleil pour faire quelques photos de mon petit matelas à langer nomade... dont j'ai tellement hâte de me servir pour de vrai...!  

DSC_0451J'ai prévu d'utiliser comme sac à langer un sac polochon de chez Papa Pique et Maman Coud, et j'avais commandé de la toile enduite assortie (déjà utilisée largement ici) pour coudre un matelas à langer nomade... J'ai donc calculé ses dimensions pile poil pour qu'il puisse rentrer dans le sac...

DSC_0453Pour le modèle, j'ai vu pas mal de tutos sur le net, mais aucun ne correspondait vraiment à ce que je voulais... Je me suis quand même grandement inspiré du super tuto de l'atelier du grenier, mais en beaucoup plus simple parce que le sien, c'est la Rolls Royce du matelas à langer de voyage, mais du coup c'est un peu trop encombrant à mon goût...

DSC_0455La pochette pour ranger les couches et les lingettes est en bas comme ça on y a accès facilement pendant le change...

DSC_0456J'ai cousu deux serviettes imperméables amovibles, maintenues par des pressions résines étoiles or (Mondial Tissus) pour pouvoir les changer sans laver tout le matelas...

DSC_0457Le tissus de la poche est en liberty adelajda... il s'assortit super bien avec la toile enduite aux petites étoiles dorées!

DSC_0459Une fois replié, le matelas ressemble à un petit cartable, qui sera suffisant je pense pour les petites sorties...

DSC_0460Et la super astuce reprise sur le tuto de l'atelier du grenier, et à laquelle je n'aurais pas pensé, c'est de coudre une deuxième fermeture éclair sur l'extérieur pour que la pochette soit accessible aussi quand le matelas est fermé... Comme ça on peut rajouter des couches ou autre avant de partir en balade sans tout déplier! Je pense que ça va se révéler très pratique!

DSC_0461

A bientôt pour le reste du trousseau... et/ou pour une bonne nouvelle!

*******

J'ai du mal à me concentrer ces jours-ci pour rédiger un long article et continuer le récit de la vie de Jésus, mais je voulais témoigner encore une fois auprès de vous combien Son amour et Sa grâce m'accompagnent à chaque instant et combien je suis heureuse de pouvoir lui faire confiance pour tout ce qui concerne la naissance du bébé... Parce que ça a beau être la quatrième fois que je vais accoucher, c'est loin d'être de la routine...! Dans les petits moments d'appréhension, je suis heureuse de pouvoir compter sur les nombreuses promesses de Dieu contenues dans la Bible... En voici deux parmi tant d'autres :

Ne vous inquiétez de rien, mais, en toutes choses, exposez vos requêtes à Dieu par la prière et la supplication avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées dans le Christ Jésus. Lettre de Paul aux Philippiens 4, 6-7

Ne crains point, car je suis avec toi ; ne sois pas inquiet, car moi je suis ton Dieu. Je te fortifierai ; oui, je t'aiderai. Esaïe 41, 10

03 avril 2016

Joindre l'utile à l'agréable...

Je continue de rattraper mon retard pour vous montrer mes derniers ouvrages... Avant d'entamer la couture pour le bébé j'avais des points incontournables sur ma to do liste que je me suis obligée à finir ... Et en particulier quelques accessoires pour notre nouvelle voiture... 

Il y a quelque temps, j'avais cousu des petits coussins pour que les enfants puissent dormir dans la voiture, mais ils traînaient tout le temps par terre et on finissait par marcher dessus, ça m'agaçait. Quand on a changé de voiture au mois de décembre, j'ai décidé de faire des coussins assortis, pour que ce soit plus joli, mais aussi et surtout de leur ajouter une bride pour pouvoir les accrocher aux appui-têtes...! Ils sont détachables grâce à une pression résine, pour pouvoir s'installer confortablement pour dormir, et du coup ils ne trainent plus par terre et décorent joliment la voiture!

DSC_0018

DSC_0012Deuxième projet pour la voiture : un étui à mouchoirsà suspendre afin d'éviter là aussi la boîte de mouchoirs qui traîne dans les pieds et qu'on ne trouve jamais quand on en a besoin! Il peut contenir l'équivalent d'une grosse boîte de mouchoirs et s'ouvre grâce à des pressions en forme d'étoile (Mondial Tissus) pour être rechargé. Trop pratique!

DSC_0015Patron maison, le tissu est une toile enduite grise à mini étoiles dorées de chez Papa pique et Maman coud que vous reverrez très bientôt...  

Et enfin, une poubelle de voiture qui s'accroche à l'accoudoir central, toujours dans le même tissu. (oups, j'ai réalisé une corbeille en forme de tube toute bête, à laquelle j'ai rajouté une fermeture élastiquée pour éviter tout renversement intempestif!

DSC_0020Il manque encore 2 ou 3 petites choses mais ça sera pour plus tard!

Ayant biffé les cases "accessoires voiture" de ma liste, j'ai enfin pu attaquer mes projets couture bébé... Enfin, ma première couture c'était pas vraiment pour le bébé : je me suis fait des coussinets d'allaitement lavables...! Pour les 3 aînés, j'avais utilisé des jetables, mais depuis j'ai pris davantage conscience de l'impact écologique de nos déchets et j'essaie de les réduire dans la mesure du possible...

Je me suis basée sur l'un des nombreux tutos disponibles sur le net... et pour que ce soit utile mais aussi joli, j'ai utilisé des chutes de tissus fleuris que je garde précieusement pour ce genre de petis projets!

C'est assez long à faire quand même, car il y a 4 épaisseurs : un joli tissu pour l'extérieur, une couche de tissu imperméable pour éviter les fuites, une couche de tissu absorbant et une couche de tissu tout doux (micro polaire ou velours ras) pour la face en contact avec la peau... 

DSC_0016Pour gagner du temps, et éviter de devoir tracer puis découper les cercles, je vous partage une petite astuce qui peut être réutilisée pour tous les projets similaires : j'ai découpé 2 cercles identiques en carton épais, puis je plaçais le tissu entre les 2 cercles et coupais autour...

DSC_0009

DSC_0010Et voilà ma petite collection...! J'ai hâte de m'en servir... : même si ça reste un accessoire pas très glamour ça sera plus joli que ceux que j'utilisais avant! J'espère qu'ils seront confortables et efficaces...

DSC_0015 (1)

Pour continuer dans la voie écolo j'ai confectionné aussi des lingettes lavables que je vous montrerai bientôt... Je me demande un peu comment ça va se passer en terme d'utilisation et de lavage... mais je vois que de plus en plus de mamans s'en servent alors je me dis que c'est possible...! Si vous avez des conseils et astuces je suis preneuse! J'avoue que pour les couches lavables je ne me sens pas trop pour l'instant de passer le cap... ça viendra peut-être un peu plus tard!

*******

Et alors que notre bébé entame ses dernières semaines dans son cocon, j'ai envie de partager avec vous cette petite fable que vous avez peut-être déjà reçue ou lue ici ou là sur le net (je précise que ce n'est pas moi qui l'ai écrite mais je n'arrive pas à trouver le nom de l'auteur), et qui aborde la question de la foi, dont je vous parle ici bien souvent... A méditer, si vous pensez qu'après la mort tout est fini...

Deux jumeaux discutent dans le ventre de leur mère. 

- Bébé 1 : Et toi, tu crois à la vie après l’accouchement ?

- Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous attend après.

- Bébé 1: Pffff... tout ça, c’est insensé. Il n’y a rien après l’accouchement ! A quoi ressemblerait une vie hors du ventre ?

- Bébé 2 : Eh bien, il y a beaucoup d'histoires à propos de "l'autre côté"... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas on va manger avec notre bouche.

- Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons notre cordon ombilical et c’est ça qui nous nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et, bien sûr, il n’y a jamais eu de revenant de cette autre vie... donc, tout ça, ce sont des histoires de personnes naïves. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.

- Bébé 2 : Et bien, permet moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne pourrais rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.

Bébé 1 : "Maman" ? Tu veux dire que tu crois en "maman" ??? Ah ! Et où se trouve-t-elle ?

Bébé 2 : Mais partout, tu vois bien ! Elle est partout, autour de nous ! Nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.

Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman donc c’est évident qu’elle n’existe pas.

Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord, ça c'est ton point de vue. Car, parfois lorsque tout devient calme, on peut entendre quand elle chante. On peut sentir quand elle caresse notre monde. Je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement...

Comme ce petit bébé qui croit à la vie après l'accouchement je crois à la vie après la mort, et je suis persuadée que notre vie sur terre n'est qu'un passage, où Dieu s'occupe de nous même si nous ne le voyons pas... 

Cette petite fable fait réfléchir... et c'est très important d'y penser maintenant, parce que dans le cas des deux bébés, qu'ils croient ou pas à la vie après l'accouchement, la suite de l'histoire sera la même, l'un s'apercevra simplement qu'il s'était trompé et vivra heureux comme l'autre avec sa maman. Pour ce qui concerne la vie après la mort en revanche, ce que nous croyons avant de mourir aura un impact irréversible sur la vie d'après. 

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique (Jésus), afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.

Qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. Evangile selon Jean chapitre 3 versets 16 et 36  

Bonne semaine à toutes!

29 mars 2016

Panier thaïlandais au crochet en ficelle, le retour

Je me fais vraiment rare par ici, mais rassurez-vous, tout va très bien...! (un grand merci à celles qui ont pris des nouvelles, s'inquiétant du temps passé depuis mon dernier message...) Je m'active pour préparer la venue de notre petit bonhomme, et en rajoutant le travail quotidien, les différents RDV de suivi et la vie familiale et sociale il me reste peu de temps pour venir vous montrer mes bricoles!

J'ai beaucoup de retard à rattraper et je commence par mon petit panier à linge que j'ai enfin terminé...

Il était en projet depuis bien longtemps et je vous en avais déjà parlé ici... Comme prévu, j'ai utilisé un crochet n°9 et crocheté 2 brin de ficelles à la fois. Du coup le panier a grandi beaucoup plus vite et j'ai pu atteindre assez facilement la taille que je voulais... J'ai un peu bidouillé pour le modèle et du coup la forme me plaît moins que le petit que j'avais fait, ça ressemble beaucoup moins à un panier thaïlandais... Mais je n'ai pas eu le courage de recommencer, alors je l'ai décoré avec des petits pompons et il me plait bien quand même...!

DSC_0001Il était un peu trop mou pour pouvoir le remplir facilement, du coup j'ai glissé un morceau de fil de fer dans le dernier rang tout autour, et comme ça c'est parfait!

DSC_0003Il a immédiatement trouvé sa place dans la petite salle de bain de notre chambre, en complément du grand panier à linge familial qui se trouve dans l'autre salle de bain!

DSC_0006

DSC_0007Bref, je suis bien contente d'avoir enfin pris le temps de mener à bien ce projet, au milieu d'autres en-cours, que je vais essayer de revenir vous montrer très bientôt! Mais surtout il faut que je me mette sérieusement à mes projets de couture pour notre petit bonhomme qui doit naître vers la mi-mai... Nous avons terminé de refaire la chambre et de repeindre les meubles de récup, et je vais m'attaquer à la fabrication des accessoires : tour de lit, matelas à langer, lingettes lavables, rideaux... J'ai les tissus, il n'y a plus qu'à!!!

DSC_0018

Je partage aussi avec vous un coup de coeur : un livre offert par ma grande fille de 11 ans pour mon anniversaire... choisi grâce aux conseils judicieux de sa grand-mère...!

DSC_0065Quelques pages encore vierges pour vous donner une idée du contenu...

DSC_0005

DSC_0007 (1)

DSC_0012

A remplir à deux, dans de délicieux moments mère-fille... pour apprendre à mieux se connaître et se comprendre mutuellement... Si vous avez une fille préado ou ado je vous le conseille vivement! Il y a d'autres titres dans la collection qui ont l'air très sympa aussi!

*******

Cela fait très longtemps que je n'ai pas poursuivi le récit de la vie de Jésus, le dernier épisode date du mois de novembre... On avait vu comment il avait guéri un homme aveugle de naissance. Ce n'est pas la seule guérison d'une personne aveugle dans les évangiles et on va lire un autre récit aujourd'hui...

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (4)

Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une grande foule, Bartimée l'aveugle, le fils de Timée, était assis au bord du chemin et mendiait. Ayant entendu dire que c'était Jésus le Nazarénien, il se mit à crier et à dire : Fils de David, Jésus, aie pitié de moi! 
Beaucoup le reprirent pour le faire taire ; mais il criait d'autant plus fort : Fils de David, aie pitié de moi!
Jésus s'arrêta et dit : Appelez-le.
Ils appellent l'aveugle, en lui disant : Bon courage, lève-toi, il t'appelle.
Alors, jetant loin son vêtement, il se leva d'un bond et vint à Jésus. Jésus lui répondit : Que veux-tu que je te fasse ?
L'aveugle lui dit : mon maître, que je recouvre la vue. Jésus lui dit : Va, ta foi t'a guéri. Aussitôt il recouvra la vue et le suivit dans le chemin. 
Marc 10, 46-50

Bartimée était aveugle, il ne pouvait donc pas travailler et était obligé de rester assis à la porte de la ville de Jéricho en mendiant pour pouvoir subsister... Ce jour-là, malgré sa cécité, il a du remarquer une agitation inhabituelle autour de lui et s'est informé de la raison de la présence de cette grande foule... Quelqu'un lui a sans doute expliqué que c'était Jésus le Nazarénien (c'est à dire de la ville de Nazareth) qui passait. Aussitôt, Bartimée a compris que c'était pour lui l'occasion inespérée de rencontrer Celui dont il avait certainement entendu souvent parler, car le récit des miracles de Jésus se propageait dans tout le pays... Mais malgré son handicap Bartimée se montre plus clairvoyant que les hommes qui l'entouraient... Au lieu d'appeler Jésus "le Nazarénien", il l'appelle "Fils de David", c'est à dire qu'il reconnaissait en lui le Messie promis par les textes anciens, le Sauveur. Il a compris qu'il est le seul à pouvoir répondre à ses besoins, à le guérir... Il se met donc à crier pour appeler Jésus avant qu'il ne soit trop tard... Mais aussitôt, des obstacles se dressent... Les gens autour de lui essaient de le faire taire, ne voulant pas que le Seigneur (qu'ils connaissaient bien mal) soit importuné par un mendiant. 

La même chose se produit souvent aujourd'hui encore pour ceux qui veulent rencontrer Jésus... Leur entourage essaie de les décourager, soit en rabaissant Jésus au rang d'un simple homme, personnage historique (Jésus de Nazareth), qui ne peut donc rien pour eux, soit en leur disant qu'ils ne sont pas assez "bien" pour que Jésus s'intéresse à eux, qu'ils doivent d'abord faire des progrès, devenir meilleurs, etc...

Mais Bartimée ne se laisse pas décourager, et il crie encore plus fort car il a confiance que sa situation de handicap et de mendicité ne rebutera pas Jésus, et qu'il est puissant pour le guérir... Comme lui, si vous voulez rencontrer Jésus et lui parler de vos besoins, ne vous laissez pas décourager par ce que vous pouvez entendre autour de vous... Jésus est toujours disponible pour ceux qui ont confiance en lui... Dès qu'il entend l'appel du pauvre aveugle il s'arrête dans son chemin et l'appelle. Bartimée n'attend pas une seconde, il se lève d'un bond et se débarrasse de ce qui le gêne pour aller plus vite. Il ne cherche pas à soigner son apparence, à se couvrir derrière un manteau, pour se présenter devant le maître, il vient tel qu'il est, car il sait que Jésus peut combler tous ses besoins. Parfois, nous serions tenter d'aller à Jésus en essayant de nous "couvrir", en lui présentant tout ce que nous pensons "bien" faire : "Tu vois Seigneur, j'essaie d'avoir une vie honnête, de ne pas mentir, de respecter les autres..." Mais ce n'est pas ça que Jésus attend. Ce qu'il veut c'est que nous soyons conscients au contraire de nos faiblesses, de nos besoins, de nos péchés... Du besoin que nous avons d'être guéris, purifiés par lui...

À la demande du Seigneur : « Que veux-tu que je te fasse ? » l’aveugle répond hardiment et simplement : « Mon maître, que je recouvre la vue ». Jésus ne peut que répondre à cette confiance, cette foi simple et le guérit. Il ne lui demande rien d'autre, ne lui impose pas de le suivre ou de le servir en retour. "Va", lui dit-il... Mais Bartimée décide immédiatement de suivre son maître, celui qui l'a guéri, celui dont le visage restera gravé dans sa mémoire car c'est le premier qu'il a vu quand ses yeux ont été ouverts. C'est très important pour nous de remarquer l'ordre dans lequel les choses de passent... Bartimée n’a pas essayé de suivre Jésus pour recouvrer la vue ; mais ayant reçu la guérison, il l’a suivi. Nous ne pouvons rien faire pour obtenir notre salut... Par contre, après l'avoir reçu, après avoir cru en Jésus et reçu le pardon de nos péchés, nous sommes tellement reconnaissants envers lui que nous désirons le suivre et le servir tout le reste de notre vie, comme Bartimée l'aveugle guéri.

 

28 janvier 2016

Une ribambelle d'oiseaux pour un tuto : réaliser des appliqués sans thermocollant

Ma grande fille va fêter ses 11 ans dans quelques jours... J'essaie toujours de joindre un petit quelque-chose mum'made aux cadeaux d'anniversaire des enfants et cette année ça sera une serviette de bain... customisée!

J'étais tombée en arrêt sur celle-ci (je vous mets mon épingle pinterest parce qu'apparemment elle n'est plus disponible sur le site de la Redoute), mais le prix, même en soldes, m'avait quelque peu refroidi...! J'ai donc acheté une serviette unie, pioché avec délice dans mes précieuses petites chutes de liberty, et appliqué une ribambelle de petits oiseaux fleuris sur leur fil!

DSC05108La marche à suivre est toute simple et se passerait de tuto, mais je vais en profiter pour vous montrer la technique que j'utilise pour faire des appliqués sans utiliser de toile thermocollante. Elle m'a été transmise par ma belle-maman il y a déjà plusieurs années , et je la trouve vraiment plus pratique et facile que celle que je vois habituellement sur les tutos disponibles ici ou là sur les blogs... A vous de vous faire votre propre opinion, mais ça vaut toujours le coup de tester de nouvelles techniques!

J'ai d'abord imprimé et découpé des silhouettes d'oiseaux dont les gabarits viennent d'ici, puis je les ai tracés au stylo frixion (qui s'efface d'un coup de fer) sur mes jolies chutes de tissus...

DSC04981Puis j'ai découpé chaque forme grossièrement en laissant de la place autour, et non pas sur le trait.

DSC04984Après avoir matérialisé le fil électrique au point bourdon assez fin noir, j'ai épinglé la ribambelle d'oiseaux... 

DSC04985L'étape suivante consiste à coudre sur le trait tout autour de la forme, avec un point réglé très court, pour suivre parfaitement le contour. L'astuce pour y arriver, même avec un motif un peu compliqué, est de toujours laisser l'aiguille plantée de le tissus avant de lever le pied de biche pour tourner dans un arrondi ou un angle. 

DSC04989J'ai ensuite découpé le surplus de tissu autour des oiseaux avec des ciseaux fins, au plus près du bord.

DSC04990

DSC04991Les formes choisies pour l'appliqué sont alors prêtes à être piquées tout autour au point zig zag ou bourdon, sans risque de glisser ou de se gondoler, sans thermocollant et sans être gêné par des épingles. C'est particulièrement utile quand les motifs ont des formes un peu compliquées ou sont en tissus fin comme le liberty...

DSC04994On coupe tous les fils qui dépassent, on donne un petit coup de fer pour effacer les dernières traces de stylo... et le tour est joué! 

DSC05103J'ai maintenant hâte de voir cette serviette pleine de peps égayer la salle de bain!

*******

Je partage aussi avec vous une belle vidéo découverte grâce à Anne du blog Choisis la Vie. Je vous laisser deviner de qui elle parle...

 

Posté par mowin à 21:52 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 novembre 2015

Panier thaïlandais crocheté

Il y a bien longtemps que je ne suis pas revenue par ici...! Je prends enfin le temps de mettre un petit message et de continuer le récit entamé la dernière fois...

Mais juste avant de parler "accessoire", très touchée comme vous tous par les attentats de vendredi dernier, j'ai envie de partager à nouveau avec vous les pensées écrites suite aux attentats de Charlie Hebdo.(cliquez sur le lien si vous voulez les lire ou les relire) 

*******

Il y a quelque temps, au rayon bazar de mon supermarché, j'ai trouvé des grosses pelotes de ficelle pour presque rien, et j'ai eu envie de voir ce qu'elle ça donnait en la crochetant...
DSC04140J'imaginais un petit panier ou une corbeille, alors vite un petit tour sur pinterest pour trouver de l'inspiration et j'ai trouvé le super tuto du panier thailandais de Mamoizelle K. Le sien est réalisé avec du fil zpaghetti et un crochet n°10, j'ai donc du faire quelques adaptations pour obtenir un joli rendu avec ma ficelle et mon crochet n°4, mais je suis ravie de mon petit panier!

DSC04133J'ai découvert à cette occasion que les paniers thaïlandais, dont j'aimais beaucoup la forme, avaient la particularité de pouvoir se transformer en corbeille...! Un panier 2 en 1, quelle trouvaille...!

DSC04131J'ai un peu hésité avant de choisir à quoi j'allais employer mon nouveau panier... Au tout début je voulais en faire une corbeille à linge pour ma chambre mais j'ai vite renoncé devant l'ampleur de la tâche pour faire un modèle assez grand! 

Ensuite j'ai pensé à m'en servir comme cache pot pour mon basilic dans la cuisine...

DSC04138

Mais malheureusement il est un peu trop petit... Du coup, il me sert actuellement à ranger mon encours de tricot qui auparavant traînait invariablement sur la table basse du salon.

DSC04119

Depuis j'ai racheté de la ficelle et j'aimerais bien me lancer pour ma corbeille à linge en crochetant à double avec un crochet plus gros... A voir si je trouverai le courage et le temps!

*******

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (2)

C'est le moment de lire la suite du récit à peine entamé la dernière fois... : la rencontre de Jésus avec un homme aveugle. Jésus avait étonné ses disciples en révélant que la cécité de cette homme n'était pas une punition pour quelque faute de ses parents ou de lui-même, mais une occasion donnée à Dieu de montrer ses oeuvres, sa puissance et son amour... Nous allons voir aujourd'hui comment Jésus a guéri cet homme aveugle...

Ayant dit cela, il cracha par terre, fit de la boue avec sa salive et appliqua la boue sur les yeux de l'aveugle, puis il lui dit : Va, lave-toi au réservoir de Siloé (ce qui se traduit par : Envoyé). Il y alla, se lava, et il revint, voyant. 

Evangile selon Jean chapitre 9 versets 6

La méthode employée par Jésus pour guérir cet homme aveugle peut surprendre... et quand j'étais enfant, bien qu'on m'ait toujours appris à avoir un profond respect pour le Fils de Dieu, je trouvais quand même ça un peu dégoûtant... Mais en grandissant et en lisant ce que des lecteurs de la Bible plus éclairés que moi avaient compris, j'ai appris qu'il faut chercher le sens symbolique ou caché des choses qui à première vue paraissent bizarres.

L'onguent appliqué sur les yeux de l'aveugle, formé d'un mélange de salive et de terre, ne pouvait dans un premier temps qu'accentuer sa cécité... Cette boue représente l'humanité de Jésus-Christ. Cette humanité, sous sa forme la plus humble (on se rappelle que Jésus était considéré comme le fils d'un charpentier, né dans une étable, venant de la région la plus méprisée du pays, la Galilée) masquait aux yeux de ses contemporains, comme de la boue, sa personne véritable. En effet, la plupart d'entre eux attendaient la venue du Messie comme un Sauveur victorieux et conquérant, manifestant sa gloire et sa puissance de manière ostentatoire... Ils se croyaient intelligents et connaissant les pensées de Dieu, mais en réalité Jésus révèle qu'ils étaient "aveugles" (on le verra à la fin de l'histoire)... Et l'humanité et l'humilité de Jésus, au lieu de leur éclaircir la vue, les aveuglait encore davantage...

En contraste, l'homme né aveugle va avoir les yeux ouverts... Les yeux de son corps autant que ceux de son coeur... Qu'est-ce qui fait la différence entre cet homme et ceux qui l'entouraient? C'est la foi. Il écoute simplement ce que Jésus lui dit. Jésus lui dit d'aller se laver à un endroit précis et il ne discute pas, il y va. Il n'avait pas vu Jésus mais il avait su bien mieux que la plupart de ses contemporains discerner l'autorité de celui qui s'était penché vers lui.

Le nom du réservoir où l'homme devait se laver est lui aussi symbolique : Siloé veut dire "envoyé". Pour que l'aveugle soit guéri, il fallait à la fois la boue mise sur ses yeux, qui montre l'humanité et l'humilité de Jésus, mais aussi l'eau de ce réservoir dont le nom montre que le Christ était l'envoyé de Dieu. La boue seule ne pouvait ouvrir les yeux de l'aveugle, de même que les yeux de nos coeurs ne peuvent pas s'ouvrir si nous ne voyons en Jésus qu'un homme et pas l'envoyé de Dieu.  

Cet homme né aveugle est une image de notre vie. Le péché nous rend incapables de percevoir la lumière de Dieu. Notre vision morale et spirituelle est obscurcie depuis notre naissance. Dieu doit nous ouvrir les yeux, sur notre état, sur les exigences de sa sainteté, sur le monde. En lisant les évangiles, si nous ne voyons en Jésus qu'un simple homme, cela ne fait que nous aveugler davantage... Comment, ce Jésus de la crèche de Bethléhem, ce Jésus pauvre qui s’est laissé clouer sur la croix, sans puissance, sans force, c’est Dieu !? Pour avoir les yeux ouverts il faut croire : croire que Jésus est l'envoyé de Dieu, qu'il est Dieu, croire que nous avons besoin d'être lavés, de nos péchés et qu'il est mort sur la croix pour être puni à notre place et que nous soyons pardonnés de nos fautes, d'avoir laissé jusqu'ici notre Créateur de côté.

A nous maintenant de nous poser la question... Sommes nous encore aveugles ou bien voyants?

Le récit de la rencontre de Jésus avec cet homme aveugle pourrait s'arrêter là... Bien souvent dans les évangiles des guérisons sont rapportées sans que la suite de l'histoire nous soit révélée... Mais ici nous avons le privilège de savoir ce qui s'est passé ensuite, de connaître les réactions de l'entourage de l'homme guéri... Et vous verrez, c'est passionnant et très instructif...! La suite au prochain épisode...

Posté par mowin à 16:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mars 2015

Frigo en fête 2, le tuto!

ça y est, de nouvelles ribambelles de fanions ont rejoint mon frigo... (j'avais offert la première série) 

Du coup j'en ai profité pour faire un petit tuto...! 

image

Bon, je pense que la plupart d'entre vous, rien qu'en voyant les photos, avez facilement imaginé la façon de procéder et que le tuto n'est pas indispensable... Mais vous serez certainement contentes de zapper la fastidieuse étape de la mise en page des motifs...!

Voici la marche à suivre : 

Télécharger et imprimer sur un papier un peu épais (enviro 160g) et avec une bonne qualité d'impression la page de motifs. (en cliquant sur l'image ci-dessous, une boîte de dialogue s'ouvre vous demandant de choisir où vous voulez enregistrer le fichier sur votre ordinateur. Le fichier est assez gros, 64 Mo, du coup j'ai utilisé le serveur free pour l'héberger... Vous pouvez l'enregistrer sans crainte, le serveur free l'a passé à l'antivirus! Par contre, s'il n'est pas téléchargé pendant 30 jours ils suppriment le fichier, donc si vous lisez ce message longtemps après la parution et que le lien ne fonctionne pas n'hésitez pas à me contacter pour me le redemander!)

fanions pour aimants

Bien sûr vous pouvez aussi utiliser vos propres papiers et motifs...! Il suffit de tracer dessus des triangles de 2 cm de base et 2 cm de hauteur... 

Ensuite plastifier la page en utilisant une plastifieuse, ou plus simplement du papier transparent autocollant pour couvrir les livres (j'ai bien peur d'avoir créé un soudain besoin urgent d'une plastifieuse chez plusieurs d'entre vous... et ça m'embêterait de vous pousser à la consommation! :-))

Après yapluka découper tous les petits triangles... 

DSC02344J'ai trouvé dans mon magasin de loisirs créatifs des bandes magnétiques autocollantes de 30 cm sur 2, idéales pour ce projet... Elles sont sur le site de creavea ici pour vous donner une idée. (On peut aussi bien sûr coller de petits aimants derrière, ou recycler de vieux aimants moches dont on ne veut plus!!!)

DSC02421Tracer sur la bande des triangles de 1,5 cm de base et 2 cm de haut (les fanions font 2 cm de base, je découpe les aimants un peu plus étroits pour être sûre qu'ils ne dépassent pas) 

DSC02425Puis découper les triangles-aimants et les coller délicatement sous les fanions. En général au découpage le papier autocollant s'enlève donc on est obligé de les faire un par un. La bande aimantée se découpe très facilement au ciseau, et l'aimant est assez puissant puisqu'un seul fanion pourrait suffir à faire tenir une carte postale sur la porte du frigo.

DSC02427Un peu de patience et... ça y est, vos fanions sont prêts!

DSC02428Il ne reste plus qu'à former de petites ribambelles pour maintenir sur votre frigo ou tout autre support métallique vos cartes et photos préférées...!

DSC02451

Carte téléchargée depuis ce blog... J'aime ce verset biblique qui me rappelle la grandeur de Dieu... Celui qui peut compter les étoiles... et qui pourtant s'intéresse à moi...

Il compte le nombre des étoiles et à elles toutes il donne des noms. Psaume 147, 4

DSC02452

Celle là je l'ai trouvée ici... Et il y en a plein d'autres!

DSC02454

La planche à télécharger permet de faire 4 fanions avec chaque motif... ça fait beaucoup trop pour un seul frigo, mais ça tombe bien, la fête des mères approche, et l'une d'entre vous m'a suggéré que cela fait aussi une bonne idée de cadeau pour les maîtresses à la fin de l'année!

Allez! au boulot! Et montrez-moi vos frigos tout beaux! 

*******

Petite séance de pub maintenant pour répondre à l'appel de mon amie Edwige : son mari Pierre a une super boutique d'appliqués thermocollants, la bien nommée Je m'applique... Il réalise même sur mesure sur son tout nouveau site les demandes de découpes particulières de ses clients et fournit des coupons de tissus (liberty, france duval stalla...) déja thermocollés pour être utilisés dans les machines à découper domestiques style caméo, etc...

Il a bien besoin d'un petit coup de pub face à la concurrence des productions industrielles...! Donc si vous avez besoin de jolis appliqués pour personnaliser vos créations, ou pour customiser un vêtement un peu trop simple, cacher un trou ou une tache... ou pour tout autre projet... n'hésitez pas, allez faire un tour chez lui...! Bon accueil et sérieux garantis!!!

Exemples de réalisations, nouveautés... Tout est sur sa page FB!

Moi je craque pour ces jolis cubes en tissus réalisés par Edwige grâce aux appliqués de Pierre...

10750418_634579753317695_6425047122544158514_o

A bientôt!

25 décembre 2014

DIY : un carnet à couverture liberty (ou autre...)

Si vous voulez vous aussi vous faire un joli bullet journal, ou un joli carnet parce que c'est toujours utile, voilà un petit tuto puisque plusieurs m'ont demandé comment faire...

DSC01734Choisir un carnet à spirale tout bête. (pour le bullet journal, c'est mieux à mon avis de prendre 180 pages, sinon ça se remplit trop vite, et un format 11 fois 17 cm minimum)

DSC00004

Imprimer sur une feuille un peu épaisse le motif de son choix, au format légèrement supérieur à la couverture du carnet. Ici j'ai imprimé la photo d'un tissu liberty enregistrée sur un site de vente de tissu. Si on veut faire aussi un ou deux marque page, prévoir d'imprimer le motif sur toute la page A4.

* Ici je rajoute une astuce géniale proposée par Charlotte du blog Et puis la neige... pour être sûre de trouver des images de liberty (ou autre) en résolution suffisante pour que ça fasse joli une fois imprimé. Allez vite voir ici (à moins que vous ne veniez de chez elle, dans ce cas, vous le savez déjà!!!)*

DSC00005

Enlever les 2 couvertures d'origine du carnet par la partie ouverte de la spirale.

DSC00006

S'en servir pour tracer le gabarit de la couverture sur le motif choisi, et faire un petit point au centre de chaque trou pour le passage des spirales

DSC01696

DSC01694

DSC01697Si on veut faire un marque page, tracer aussi le gabarit (environ 3 cm de large et 8 cm de haut) en s'aidant aussi de la couverture pour marquer l'emplacement des trous.

DSC01698Passer la feuille dans la plastifieuse.

DSC01699Puis les formes tracées précédemment...

DSC01701Faire ensuite un trou avec une perforatrice à chaque petit point.

DSC01702

DSC01704

DSC01705Pour le marque page, découper avec des ciseaux une encoche de 1 ou 2 mm de large devant chaque trou, pour pouvoir le déplacer facilement dans le carnet.

DSC01707

DSC01710

DSC01708J'ai essayé aussi de plastifier directement un petit coupon de tissu au lieu d'imprimer le motif sur une feuille : ça rend très bien mais au moment de faire les trous avec la perforatrice ça se coupe moins facilement et le tissu s'effiloche un peu... Mais une fois les petits fils coupés avec un ciseau fin ça tient très bien, et c'est cette couverture que j'ai finalement gardée pour mon bullet journal!

DSC01774Dernière étape (facultative) avant de replacer les couvertures : installer l'élastique qui servira à maintenir le carnet fermé. Pour cela, couper un morceau d'élastique assorti ou contrastant, de la hauteur du carnet + 3 cm. Faire 2 trous sur la couverture du dessous du carnet, placés comme sur la photo ci-dessous.

DSC01778Ensuite, introduire l'extrémité de l'élastique dans un des trous, le faire dépasser légèrement, mettre en place l'oeillet (les oeillets de 4mm de diamètre sont parfaits) et le sertir à l'aide d'un marteau, en suivant le mode d'emploi.

DSC01780

 

DSC01784L'élastique doit être placé comme sur les photos ci-dessous...

DSC01781

DSC01783Remettre enfin en place les deux couverture en ouvrant un peu les spirales.

 

photoEt voilà, votre carnet est tout beau et prêt à être utilisé!

DSC01790A vous de choisir le motif...

 

photo (3)Et le style adapté au propriétaire du carnet!

DSC01786

18 juillet 2014

DIY de dernière minute : maillot de bain et liberty

Tout en faisant les valises, je partage avec vous une petite astuce pour avoir un maillot de bain unique, qui vous va bien, joli, et pas trop cher...! Vu la date vous avez déjà certainement toutes résolu le problème épineux du choix du maillot de bain avant de partir en vacances, mais on ne sait jamais, ça intéressera peut-être quelqu'un!

maillot liberty

Vous connaissez les maillots de bain Decathlon Nahia? Pas de pub par ici, mais le concept m'a bien plu... Ils sont séparables, existent en plusieurs couleurs, donnent le choix entre plusieurs formes de hauts et de bas, et surtout peuvent être personnalisés avec des liens de couleurs. Ils offrent plusieurs choix mais aucun ne me plaisait vraiment et du coup j'ai eu l'idée de recouvrir les liens noirs basics fournis, avec du liberty (fitzgerald gris).

DSC00490Si ça vous tente il faut :

- découper des bandes de liberty de 3,5 cm de large, de longueur un peu supérieure à celle des liens du maillot (2 pour le haut, 2 pour le bas)

- replier ces bandes en deux endroit contre endroit et coudre à 0,5 cm du bord

- retourner les tubes ainsi obtenus, puis à l'aide d'une épingle à nourrice glisser les liens du maillot dans les tubes, et arrêter à chaque bout par une couture. Les liens du haut du maillot, qui servent de bretelles, forment une petite boucle à un bout. Il suffit de découdre la boucle existante, et de la reformer une fois le liberty installé sur le lien.

- et voilà, il ne reste plus qu'à faire les petits noeuds et à essayer votre nouveau maillot!

DSC00487

DSC00420

DSC00421

Encore un petit mot avant de vous souhaiter de très bonnes vacances, et un très bel été, pour vous signaler que l'adresse mail avec laquelle je communiquais avec vous sur ce blog a été supprimée sans préavis par mon fournisseur d'accès internet en résiliant mon contrat. Du coup, pour celles qui ont la gentillesse de m'envoyer de temps en temps des ptits messages sans passer par le blog, l'adresse que vous avez n'est plus valable! J'espère n'avoir manqué aucun message, mais si vous attendez une réponse de ma part n'hésitez pas à m'écrire à nouveau en cliquant sur "contacter l'auteur" en haut à droite sous la photo!

*******

Le temps me manque pour parler longuement de la relation de Jésus avec ses disciples, comme annoncé la dernière fois, mais un épisode relaté dans l'évangile selon Marc me paraît tout à fait approprié à la saison...

Jésus appelle les douze disciples et il se met à les envoyer deux par deux. Il leur donne pouvoir sur les esprits mauvais (les démons). ... Les disciples partent et ils prêchent aux gens de se repentir, de changer de vie. Ils chassent beaucoup d'esprits mauvais, et ils guérissent beaucoup de malades, en versant de l'huile sur eux.

(...)

Les disciples revinrent auprès de Jésus et lui racontèrent tout ce qu'ils avaient fait et enseigné. Cependant, les gens qui allaient et venaient étaient si nombreux que Jésus et ses disciples n'avaient même pas le temps de manger. C'est pourquoi il leur dit : « Venez avec moi dans un endroit isolé pour vous reposer un moment. Marc 6:7;12-13;30-31

On voit que Jésus avait chargé ses disciples d'une mission, celle de proclamer son message et de délivrer du mal et guérir les hommes comme lui le faisait.

Les disciples sont sans doute revenus de cette mission très enthousiastes et brûlants du désir de tout raconter à leur Maître! Aujourd'hui encore, Jésus aime que nous prenions le temps de lui raconter ce qui nous occupe ou nous préoccupe. Il est toujours disponible et attentif et nous pouvons lui parler aussi simplement qu'alors.

Et ce qui me touche beaucoup dans ce qui est dit plus haut, c'est que lui, le Maître, était constamment attentif aux besoins des siens. Il voit que ses disciples sont fatigués et ont besoin de repos et les attire à l'écart. Aujourd'hui aussi le Seigneur connaît nos besoins... Les vacances d'été sont sûrement le moment idéal pour s'éloigner de la foule, du stress, de tout ce qui va vite dans nos vies quotidiennes... Et de prendre le temps de parler à Jésus, de se confier à lui, et d'apprendre à le connaître et à l'aimer davantage...

Alors maintenant, je vous souhaite à toutes et à tous de très très bonnes vacances, reposantes et bienfaisantes à tous points de vue!

Posté par mowin à 23:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 avril 2014

Joyeux JO (avec tuto)

Hier aprèm j'avais organisé dans le jardin des mini Jeux Olympiques pour les 7 ans de notre petit sportif! 

Alors bien sûr qui dit JO dit anneaux olypiques...

DSC09679

podium...

DSC09691

Et médailles...!

DSC09680

C'était tout simple... mais les ptits athlètes étaient ravis!

podium

 

Au cas où vous seriez tentés par la réalisation des médailles, je pense que les photos parlent d'elles mêmes, mais si besoin voilà un mini tuto express.

DSC09682 

Matériel : fil métallisé (ici phildar), crochet n°4

Dans un cercle magique réaliser 6 ms et fermer le cercle par une mc.

2e tour : Faire 2 ms dans chaque maille = 12 m

3e tour : 1 ms dans chaque maille = 12 m

4e tour : 2 ms dans chaque maille = 24 m

5e tour : 1 ms dans chaque maille et arrêter le fil.

Réaliser ainsi 2 disques semblables, les placer envers contre envers et les réunir par un rang de ms. Pour finir crocheter 6 ml et finir par une mc sur le cercle pour former une petite boucle.

Après, le mieux c'est d'avoir un ruban bleu blanc rouge pour passer dedans, mais j'ai pris ce que j'avais sous la main! Quand on s'y prend la veille, pas le temps d'aller courir les merceries!

*******

Maintenant je continue à parler avec vous de Jésus et de sa vie. Pour ceux qui découvrent ce blog maintenant ou ne sont pas venus depuis longtemps, j'ai commencé depuis quelque temps à partager ici le récit de la vie de Jésus telle qu'on le trouve dans la Bible... 

On a déjà vu au cours des articles précédents sa naissance, son enfance, le moment où il a commencé à accomplir la mission pour laquelle il est venu sur la terre...

Pour la suite, c'est plus difficile de continuer le récit de manière chronologique, alors ça me semble intéressant de choisir un autre angle de lecture, celui des relations de Jésus avec les différents types de personnes qu'il a rencontrées sur son chemin... En effet, c'est quelque chose qui me touche beaucoup dans la vie de mon Sauveur : tout au long de sa vie, Jésus a parcouru son pays et les régions avoisinantes, et au cours de ses voyages il s'adressait à tous ceux qu'il rencontrait, ne dédaignant et ne rejetant personne... Les foules, les riches, les pauvres, les religieux, les femmes, les enfants, les occupants romains et leurs collaborateurs, les étrangers, les prostituées, les malades atteint des maladies les plus contagieuses, les possédés... Il s'approchait de tous, parlait à tous, les aimait et étaient prêts à les aider tous, tout en leur disant clairement la vérité sur leur vie...

On peut tous se reconnaître dans une ou plusieurs catégories de personnes citées plus haut...  En lisant ces récits, personne ne peut donc se dire : Jésus ne m'aime pas, il n'est pas venu pour moi, je ne l'intéresse pas... 

Pour les prochains articles, j'ai donc envie de choisir des extraits des évangiles où l'on peut lire les rencontres de Jésus avec ces différentes catégories de personnes. Voir comment il leur a parlé, quelles relations il a eues avec elles et ce qu'il a fait pour elles... Et aussi comment elles ont réagi face à ses paroles et à ses actes...

Je souhaite de tout mon coeur que ces messages soient l'occasion pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas encore de découvrir l'amour de Jésus pour vous... Car les sentiments qui habitaient son coeur autrefois pour ceux qu'il rencontrait sont toujours les mêmes aujourd'hui.

Jésus-Christ est le même hier, et aujourd'hui, et éternellement. Hébreux 13,8

Je souhaite aussi qu'en lisant les diverses réactions de ses contemporains nous puissions tous nous demander : et moi, comment je réagis face au message et à l'amour de Jésus aujourd'hui?

Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre cœur. Hébreux 3,15

Enfin, j'espère que ces récits pourront aussi m'encourager et encourager ceux qui connaissent déjà Jésus, ceux dont il est le Sauveur, le Seigneur et le modèle, à suivre son exemple en aimant de manière concrète tous ceux qui nous entourent, sans aucune discrimination... 

Il n'a pas pour les chefs d'égards particuliers, il ne fait pas passer le riche avant le pauvre, car il les a créés aussi bien l'un que l'autre. Job 34,19

Alors à bientôt pour la suite...!