08 mai 2017

1 an!!!

DSC_0012Notre petit bonhomme vient de fêter ses un an... bien entouré comme toujours...! Pour souffler la bougie il va falloir encore une bonne année d'entraînement, mais il a beaucoup apprécié son gâteau, confectionné avec amour par sa grande soeur!

Pour fêter ça, on avait décidé de ne pas investir dans de nouveaux jouets, puisqu'il a déjà tous ceux des 3 grands, et que comme la plupart des bébés il s'intéresse beaucoup plus aux objets de la vie courante qu'aux jouets d'éveil destinés à son âge... Mais il fallait bien quand même quelques paquets à ouvrir, et mon coeur de maman ne peut pas résister à offrir un cadeau mummade à chaque anniversaire...! J'avais rempli mon Pinterest de mille idées comme à chaque fois, mais finalement je n'ai eu le temps d'en réaliser qu'une seule, toute simple... : des bouteilles sensorielles.

(ah, cette question du temps dont on semble toujours manquer... j'y réfléchis pas mal en ce moment... et j'échangerai avec vous mes réfléxions dans un prochain article...)

DSC_0030

Petites bouteilles d'ice tea remplies avec ce que j'avais sous la main, d'après de multiples idées trouvées ici ou là sur des blogs... 

IMG_20170505_091252Et rangées dans un petit bac qui semblait taillé sur mesure, trouvé chez Centrakor.

IMG_20170505_090326

Pour l'instant, sa préférée est incontestablement celles qui contient des perles hama multicolores... : elle est toute légère, a plein de couleurs et elle fait du bruit quand on la secoue...!

IMG_20170505_090612Celle-là est remplie d'huile dans laquelle j'ai ajouté quelques gouttes de colorant rouge... Comme le colorant ne se mélange pas à l'huile quand on la secoue ça fait plein de petites gouttelettes rouges dans le liquide jaune, c'est rigolo...

IMG_20170504_144304

IMG_20170505_090809Dans celle-ci des petits objets sont cachés dans la semoule... On peut les faire apparaître en secouant la bouteille... Il est bien sûr trop petit pour y arriver tout seul, mais quand j'ai fait apparaître la brique lego il l'a tout de suite montrée du doigt, tout étonné de la voir!

IMG_20170505_090256Celle-ci est la plus jolie... elle scintille et son contenu tourbillonne quand on l'agite... J'ai suivi les explications données ici pour la réaliser... 

Dans les deux dernières enfin il y a des billes (mais j'en ai mis trop, elle est un peu trop lourde pour ses petites mains), et un mélange de légumes secs.

J'ai bien sûr soigneusement collé les bouchons avant de les lui offrir! On verra si ça l'occupe un peu... En tout cas sur le moment ça lui a beaucoup plu!

 

Mon bébé vient donc de fêter ses un an... La tentation est grande pour moi d'ajouter immédiatement après "Déjà un an!!! ça passe trop vite!" 

Mais je me retiens, car j'essaye d'apprendre à vivre pleinement chaque jour qui passe, sans aspirer sans cesse à demain ("vivement qu'il fasse ses nuits!", "vivement qu'il tienne assis!", "vivement qu'il marche!", "vivement qu'il soit propre!", mais aussi "vivement le we!" ou "vivement les vacances!"...) ni me laisser envahir par la nostalgie du passé, ou parfois les regrets..., ni non plus me faire du souci pour la suite...

Je sais que ces réflexions qui invitent à vivre le moment présent sans se focaliser sur le futur (qu'on l'attende avec impatience ou bien qu'on le redoute) ou le passé, sont tout à fait dans l'air du temps... Pour s'en convaincre il suffit de taper "vivre le moment présent" dans google et de parcourir les résultats : psychologie magazine, réussite personnelle, écoute ton corps, habitudes zen, techniques de méditations... Des centaines de sites proposent des recettes en 5 ou 10 étapes pour lutter contre cette tendance qui semble commune à la plupart des gens...

Pourtant, vous commencez à me connaître, ce n'est pas dans ce genre d'articles que je veux puiser les ressources nécessaires pour essayer de vivre pleinement chaque journée qui passe : ma référence, comme toujours, c'est la Bible, qui est pour moi le moyen par lequel Dieu nous parle... Son message est simple et résumé de manière extrêmement touchante dans ce poème, retrouvé sur une petite sœur du Sacré-Cœur, Odette Prevost, tuée en Algérie en 1995.

Vis le jour d'aujourd'hui, Dieu te le donne, il est à toi, vis-le en Lui.
Le jour de demain est à Dieu, il ne t'appartient pas,
Ne portes pas sur demain le souci d'aujourd'hui,
demain est à Dieu, remets-le Lui.
Le moment présent est une frêle passerelle,
si tu le charges des regrets d'hier, de l'inquiétude de demain,
la passerelle cède et tu perds pied.
Le passé ? Dieu le pardonne,
L'avenir ? Dieu le donne.
Vis le jour d'aujourd'hui en communion avec Lui.
Et s'il y a lieu de t'inquiéter pour un être bien-aimé,
Regarde-le dans
 la lumière du Christ Ressuscité.

 

Un beau programme, n'est-ce pas...?


29 mars 2016

Panier thaïlandais au crochet en ficelle, le retour

Je me fais vraiment rare par ici, mais rassurez-vous, tout va très bien...! (un grand merci à celles qui ont pris des nouvelles, s'inquiétant du temps passé depuis mon dernier message...) Je m'active pour préparer la venue de notre petit bonhomme, et en rajoutant le travail quotidien, les différents RDV de suivi et la vie familiale et sociale il me reste peu de temps pour venir vous montrer mes bricoles!

J'ai beaucoup de retard à rattraper et je commence par mon petit panier à linge que j'ai enfin terminé...

Il était en projet depuis bien longtemps et je vous en avais déjà parlé ici... Comme prévu, j'ai utilisé un crochet n°9 et crocheté 2 brin de ficelles à la fois. Du coup le panier a grandi beaucoup plus vite et j'ai pu atteindre assez facilement la taille que je voulais... J'ai un peu bidouillé pour le modèle et du coup la forme me plaît moins que le petit que j'avais fait, ça ressemble beaucoup moins à un panier thaïlandais... Mais je n'ai pas eu le courage de recommencer, alors je l'ai décoré avec des petits pompons et il me plait bien quand même...!

DSC_0001Il était un peu trop mou pour pouvoir le remplir facilement, du coup j'ai glissé un morceau de fil de fer dans le dernier rang tout autour, et comme ça c'est parfait!

DSC_0003Il a immédiatement trouvé sa place dans la petite salle de bain de notre chambre, en complément du grand panier à linge familial qui se trouve dans l'autre salle de bain!

DSC_0006

DSC_0007Bref, je suis bien contente d'avoir enfin pris le temps de mener à bien ce projet, au milieu d'autres en-cours, que je vais essayer de revenir vous montrer très bientôt! Mais surtout il faut que je me mette sérieusement à mes projets de couture pour notre petit bonhomme qui doit naître vers la mi-mai... Nous avons terminé de refaire la chambre et de repeindre les meubles de récup, et je vais m'attaquer à la fabrication des accessoires : tour de lit, matelas à langer, lingettes lavables, rideaux... J'ai les tissus, il n'y a plus qu'à!!!

DSC_0018

Je partage aussi avec vous un coup de coeur : un livre offert par ma grande fille de 11 ans pour mon anniversaire... choisi grâce aux conseils judicieux de sa grand-mère...!

DSC_0065Quelques pages encore vierges pour vous donner une idée du contenu...

DSC_0005

DSC_0007 (1)

DSC_0012

A remplir à deux, dans de délicieux moments mère-fille... pour apprendre à mieux se connaître et se comprendre mutuellement... Si vous avez une fille préado ou ado je vous le conseille vivement! Il y a d'autres titres dans la collection qui ont l'air très sympa aussi!

*******

Cela fait très longtemps que je n'ai pas poursuivi le récit de la vie de Jésus, le dernier épisode date du mois de novembre... On avait vu comment il avait guéri un homme aveugle de naissance. Ce n'est pas la seule guérison d'une personne aveugle dans les évangiles et on va lire un autre récit aujourd'hui...

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (4)

Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une grande foule, Bartimée l'aveugle, le fils de Timée, était assis au bord du chemin et mendiait. Ayant entendu dire que c'était Jésus le Nazarénien, il se mit à crier et à dire : Fils de David, Jésus, aie pitié de moi! 
Beaucoup le reprirent pour le faire taire ; mais il criait d'autant plus fort : Fils de David, aie pitié de moi!
Jésus s'arrêta et dit : Appelez-le.
Ils appellent l'aveugle, en lui disant : Bon courage, lève-toi, il t'appelle.
Alors, jetant loin son vêtement, il se leva d'un bond et vint à Jésus. Jésus lui répondit : Que veux-tu que je te fasse ?
L'aveugle lui dit : mon maître, que je recouvre la vue. Jésus lui dit : Va, ta foi t'a guéri. Aussitôt il recouvra la vue et le suivit dans le chemin. 
Marc 10, 46-50

Bartimée était aveugle, il ne pouvait donc pas travailler et était obligé de rester assis à la porte de la ville de Jéricho en mendiant pour pouvoir subsister... Ce jour-là, malgré sa cécité, il a du remarquer une agitation inhabituelle autour de lui et s'est informé de la raison de la présence de cette grande foule... Quelqu'un lui a sans doute expliqué que c'était Jésus le Nazarénien (c'est à dire de la ville de Nazareth) qui passait. Aussitôt, Bartimée a compris que c'était pour lui l'occasion inespérée de rencontrer Celui dont il avait certainement entendu souvent parler, car le récit des miracles de Jésus se propageait dans tout le pays... Mais malgré son handicap Bartimée se montre plus clairvoyant que les hommes qui l'entouraient... Au lieu d'appeler Jésus "le Nazarénien", il l'appelle "Fils de David", c'est à dire qu'il reconnaissait en lui le Messie promis par les textes anciens, le Sauveur. Il a compris qu'il est le seul à pouvoir répondre à ses besoins, à le guérir... Il se met donc à crier pour appeler Jésus avant qu'il ne soit trop tard... Mais aussitôt, des obstacles se dressent... Les gens autour de lui essaient de le faire taire, ne voulant pas que le Seigneur (qu'ils connaissaient bien mal) soit importuné par un mendiant. 

La même chose se produit souvent aujourd'hui encore pour ceux qui veulent rencontrer Jésus... Leur entourage essaie de les décourager, soit en rabaissant Jésus au rang d'un simple homme, personnage historique (Jésus de Nazareth), qui ne peut donc rien pour eux, soit en leur disant qu'ils ne sont pas assez "bien" pour que Jésus s'intéresse à eux, qu'ils doivent d'abord faire des progrès, devenir meilleurs, etc...

Mais Bartimée ne se laisse pas décourager, et il crie encore plus fort car il a confiance que sa situation de handicap et de mendicité ne rebutera pas Jésus, et qu'il est puissant pour le guérir... Comme lui, si vous voulez rencontrer Jésus et lui parler de vos besoins, ne vous laissez pas décourager par ce que vous pouvez entendre autour de vous... Jésus est toujours disponible pour ceux qui ont confiance en lui... Dès qu'il entend l'appel du pauvre aveugle il s'arrête dans son chemin et l'appelle. Bartimée n'attend pas une seconde, il se lève d'un bond et se débarrasse de ce qui le gêne pour aller plus vite. Il ne cherche pas à soigner son apparence, à se couvrir derrière un manteau, pour se présenter devant le maître, il vient tel qu'il est, car il sait que Jésus peut combler tous ses besoins. Parfois, nous serions tenter d'aller à Jésus en essayant de nous "couvrir", en lui présentant tout ce que nous pensons "bien" faire : "Tu vois Seigneur, j'essaie d'avoir une vie honnête, de ne pas mentir, de respecter les autres..." Mais ce n'est pas ça que Jésus attend. Ce qu'il veut c'est que nous soyons conscients au contraire de nos faiblesses, de nos besoins, de nos péchés... Du besoin que nous avons d'être guéris, purifiés par lui...

À la demande du Seigneur : « Que veux-tu que je te fasse ? » l’aveugle répond hardiment et simplement : « Mon maître, que je recouvre la vue ». Jésus ne peut que répondre à cette confiance, cette foi simple et le guérit. Il ne lui demande rien d'autre, ne lui impose pas de le suivre ou de le servir en retour. "Va", lui dit-il... Mais Bartimée décide immédiatement de suivre son maître, celui qui l'a guéri, celui dont le visage restera gravé dans sa mémoire car c'est le premier qu'il a vu quand ses yeux ont été ouverts. C'est très important pour nous de remarquer l'ordre dans lequel les choses de passent... Bartimée n’a pas essayé de suivre Jésus pour recouvrer la vue ; mais ayant reçu la guérison, il l’a suivi. Nous ne pouvons rien faire pour obtenir notre salut... Par contre, après l'avoir reçu, après avoir cru en Jésus et reçu le pardon de nos péchés, nous sommes tellement reconnaissants envers lui que nous désirons le suivre et le servir tout le reste de notre vie, comme Bartimée l'aveugle guéri.

 

07 décembre 2015

Encore un cadeau... et quel cadeau!

Aujourd'hui, pas d'accessoire...! Un message sans couture, tricot, crochet, marteau ou pinceau... mais qui pourtant aura une influence certaine sur l'orientation de mes divers travaux ces prochains mois...!

La suite en images... et en musique!

Stop Motion

Petit montage photo/video (inspiré par le générique de l'émission "Les Maternelles" de France 5) qu'on s'est régalés à réaliser pour annoncer la grande nouvelle à nos trois "grands", puis à nos proches, il y a quelques semaines...

C'est un merveilleux cadeau que Dieu nous fait et nous en sommes si reconnaissants... 

Et quand je vous disais que ce message n'a rien à voir avec les travaux d'aiguilles, ce n'est pas tout à fait vrai... Voilà en effet ce qu'écrivait le roi David, dans l'un de ses nombreux Psaumes: 

Tu m'as tissé dans le ventre de ma mère. Je te célébrerai de ce que j'ai été fait d'une étrange et admirable manière. Tes oeuvres sont merveilleuses, et mon âme le sait très-bien. Mes os ne t'ont point été cachés lorsque j'ai été fait dans le secret, façonné comme une broderie... Psaume 139, 13-15

Le Créateur est à  l'oeuvre... et son ouvrage nous émerveille encore une fois...

*******

Cette nouvelle bouleverse et remplit de joie notre famille... mais elle n'est rien en comparaison de celle que Dieu avait annoncée par l'un de ses serviteurs, Esaïe, plus de 700 ans avant sa réalisation...

C'est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe: Voici, la vierge sera enceinte et elle mettra au monde un fils, et appellera son nom Emmanuel (nom qui signifie "Dieu avec nous"). Esaïe 7,14

Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule; et on appellera son nom: Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. Esaïe 9,6

Dieu avait donc révélé longtemps à l'avance à son peuple que le Sauveur promis, le Messie, présence divine parmi les hommes, n'allait pas venir de manière triomphante et conquérante, mais sous la forme d'un petit bébé...

Comment alors reconnaître le petit enfant promis parmi tous ceux qui naissaient...? Dans les écrits de l'Ancien Testament, plusieurs signes permettant de l'identifier de façon certaine avaient été donnés par Dieu. Le premier était celui qui est cité ci-dessus : l'enfant naîtrait d'une jeune fille vierge... Miracle tellement extraordinaire qu'il ne pouvait être confondu avec aucun autre...! 

La suite, je pense que vous la connaissez tous... 700 ans plus tard, dans le village de Nazareth, une jeune fille prénommée Marie reçoit la visite d'un ange...:

"N'aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu seras enceinte. Tu mettras au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut..." Luc 1,30-31

Et c'est ainsi qu'a commencé la belle histoire que Noël rappelle...

Nous verrons la prochaine fois que Dieu avait donné d'autres signes pour reconnaître le petit enfant... Il avait par exemple annoncé à l'avance le lieu exact de sa naissance...

 

Posté par mowin à 14:30 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 septembre 2014

C'est la rentrée, on s'organise!!!

La rentrée semble déjà loin derrière nous mais j'ai toujours un petit train de retard par ici, et je suis encore en train de travailler à l'organisation de cette nouvelle année scolaire! Il y a pas mal de nouveautés dans notre vie de famille cette année et il devenait urgent que je m'organise un peu mieux, notamment au niveau des repas...

Avant, je me retrouvais très régulièrement à midi moins dix devant mon frigo à me demander ce que j'allais bien pouvoir faire à manger...! Mais ça c'était avant!

Maintenant, j'ouvre la porte de mon placard... et je n'ai qu'à lire!

DSC00771

J'ai planifié 3 semaines de menus différents... pour que ce soit varié, que les plats moins appréciés des enfants ne reviennent pas trop souvent et que je n'aie à faire de grosses courses qu'une fois toutes les 3 semaines! (je complète une fois par semaine pour les fruits et légumes)

DSC00767

Les goûters aussi sont programmés, parce que suite à une remarque de notre médecin généraliste, j'ai soudain réalisé que les enfants ne mangeaient presque que des biscuits ou gâteaux industriels, et que ce n'était pas bon pour leur santé!

Une colonne pour chaque jour, avec de la place pour les listes de courses nécessaires à chaque semaine, histoire de vérifier en début de semaine que rien ne manque...

DSC00772

En plus de ces 3 tableaux, parce qu'il n'y a pas que des jours de semaine, parce que notre table se rallonge très souvent le WE ou en soirée, bref, pour que les invitations ne riment pas avec casse-tête pour choisir le menu, une page d'idées à piocher pour les petites et les grandes occasions, à compléter au fur et à mesure avec les idées recettes vues sur internet ou chez des amis...

DSC00774Petit bilan après deux semaines d'utilisation... : la tâche "repas" de ma vie de maman s'est considérablement allégée pour moi... Plus de stress quand l'heure du dîner approche, plus d'agacement quand les enfants, à peine engoufrés dans la voiture demandent "Qu'est-ce qu'on mange?!!!" (d'ailleurs, ils ne le demandent même plus parce qu'ils sont ravis d'aller le découvrir eux-mêmes directement sur le tableau...!) Et quand le menu ne leur plait pas, leur mécontentement ne se déverse plus sur moi... mais sur le tableau! Qui reste zen et stoïque...! D'ailleurs, le fait de voir que le repas du soir ou du lendemain leur plaira davantage, les aide à accepter beaucoup plus facilement le brocolis du mardi midi de la semaine 2!

Ce tableau m'a permis aussi de mettre à nos menus des plats qui demandent parfois un peu plus de préparation, ou tout simplement qui ne prennent pas plus de temps à préparer mais cuisent par contre plus longtemps, ce que je ne pouvais pas faire avant en m'y prenant au dernier moment... Du coup, nos repas sont bien plus variés et équilibrés!

Bien sûr, ces listes me servent seulement de cadre, et rien ne m'empêchera par la suite de changer le légume du jour si je vois quelque chose qui me fait envie au marché, et puis les menus vont devoir évoluer au fil des saisons...

Mais en résumé, le bilan est super positif pour l'instant!

Pour les tableaux, j'en avais vu de supers jolis sur plusieurs blogs, comme sur vie de miettes, qui propose de magnifiques organisateurs à télécharger, mais ils ne correspondaient pas exactement à ce que je voulais alors je me suis mise au travail. Il faut dire que c'est le genre de choses que j'aime bien faire...! Mais comme ça m'a pris énormément de temps, autant que ça serve à d'autres!

Celui que vous voyez au milieu sur la photo, avec les pommes, je ne peux pas le proposer en téléchargement, parce que j'ai utilisé en arrière plan un joli motif offert ponctuellement il y a quelques années par fifi mandirac, et que je ne peux pas diffuser. Je sais, c'est dommage parce que c'est le plus joli!

DSC00769Et en plus, les pommes, c'est de saison!

DSC00780

DSC00790

DSC00793

Pour en revenir aux planches de menus, pour chaque repas, j'ai mis une parenthèse pour pouvoir indiquer combien de personnes seront à table, puisque en fonction des emplois du temps de chacun ça peut être variable, et ça facilite le choix des menus et des quantités.

Si vous préférez planifier vos menus chaque semaine, vous pouvez plastifier la feuille ou tout simplement la glisser dans une pochette plastique et écrire avec un feutre effaçable, pour éviter de gaspiller du papier. Maintenant il n'y a plus qu'à choisir votre motif préféré et à cliquer sur le titre au dessus de chaque image pour télécharger le fichier correspondant!

semainier_menus_gris

semainier menus gris

semainier_menus_rayures_torchon

semainier menus rayures torchon

semainier_menus_triangles

semainier menus triangles 

Et enfin, si ça vous dit aussi, voilà de quoi noter des idées de menus dans lesquelles piocher quand on est à court d'idées... 

idees_repas

idées repas

Un grand merci à Lulu du blog Lululesptitspois pour ce joli motif à pois utilisé en arrière plan! Et les petits morceaux de scotch façon masking tape viennent presque tous de ce site. Je viens de découvrir cette possibilité géniale pour embellir les créations numériques... Il suffit de taper "washi tape digital free" dans google pour en trouver tout plein! Après les avoir téléchargés, on les insère dans les documents comme des photos.

Voilà, n'hésitez pas à vous servir de tout ça et revenez me dire ce que vous en pensez, comment vous vous organisez de votre côté pour les repas, et quelles sont vos astuces d'organisation à la maison!

*******

Une page de pub à présent pour une petite boutique toute neuve sur A little market, créée à 4 mains par ma cousine et une amie : Eugène et Léontine, accompagnée de sa page FB. Une petite collection d'habits et accessoires pour bébé, à croquer! Mon coup de coeur : cette salopette pour bébé fille en liberty!

mode-bebe-salopette-bebe-fille-en-coton-lib-10185855-dsc06017-d5e6d_570x0

*******

Vous êtes maintenant pour la plupart habituées à (re)découvrir dans chacun de mes messages un épisode de la vie de Jésus. J'en ai déjà souvent parlé mais le temps passe et si vous suivez mon blog depuis peu, vous vous demandez peut-être pourquoi je partage ici le récit des évangiles...? Certes, connaître la vie de Jésus est intéressant d'un point de vue historique et culturel... On peut aussi chercher à mieux le connaître pour s'inspirer de ses paroles et de sa sagesse... Mais ma motivation n'est pas là... et c'est quelque-chose de bien plus grand que je désire partager avec vous! Car la Bible dit : 

Jésus-Christ est le même; hier, et aujourd'hui, et éternellement. Hébreux 13, 8

Jésus n'a pas changé, et bien qu'il soit maintenant dans le ciel et plus sur la terre, il est toujours le même que celui qui marchait il y a 2000 ans dans les rues de Jérusalem ou sur les rives d'un lac de Galilée... Quand on lit les évangiles on apprend donc à le connaître tel qu'il est encore aujourd'hui. On n'acquiert pas une connaissance du passé, qui peut accroître notre culture générale ou nous donner de meilleures valeurs morales, en lisant les évangiles... Mais on découvre au contraire quelque chose d'essentiel et de vital pour notre vie de tous les jours, parce que Jésus est vivant et qu'il nous aime. Il veut avoir une relation avec nous, répondre à nos besoins et apporter des réponses à nos questions, en particulier concernant la question essentielle que nous nous posons tous : qu'y a-t-il après la mort?

Jésus n'est pas pour moi un personnage du passé, ou le fondateur vénéré d'une religion... Il est une personne vivante, avec laquelle j'ai une réelle relation : il est mon Sauveur, mon Maître, mon Guide, mon Ami... Le connaître personnellement apporte une paix profonde concernant le présent et l'avenir. C'est un trésor à la portée de tous, mais que si peu de personnes connaissent... Voilà pourquoi c'est si important pour moi et pourquoi j'ai envie de partager cela avec vous sur mon blog!

Alors RDV dans le prochain billet pour continuer à découvrir ensemble, à travers sa relation avec ses disciples, en quoi Jésus était - et EST toujours! - un maître si différent des autres... 

Et je rappelle encore une fois que si vous souhaitez lire directement le récit des évangiles, dont je ne peux transcrire ici que des extraits, je vous enverrez très volontiers gratuitement un Nouveau Testament.