20 mai 2010

Réactions face aux miracles de Jésus...

"Beaucoup parmi les Juifs qui étaient venus auprès de Marie, et qui avaient vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais certains d’entre eux allèrent trouver les pharisiens et leur dirent ce que Jésus avait fait.

Les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent un sanhédrin (tribunal religieux), et dirent : Que faisons-nous? car cet homme fait beaucoup de miracles. Si nous le laissons continuer ainsi, tous croiront en lui, et les Romains viendront, et ils détruiront et notre lieu et notre nation.

Mais l’un d’entre eux, appelé Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit : Vous ne comprenez rien! Vous ne réfléchissez même pas qu’il nous est avantageux qu’un seul homme meure pour le peuple et que la nation tout entière ne périsse pas.

Or il ne dit pas cela de lui-même ; mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et non pas seulement pour la nation, mais aussi pour rassembler en un les enfants de Dieu dispersés.

Depuis ce jour-là, donc, ils résolurent de le faire mourir."

 

Evangile selon Jean chapitre 11, versets 45 à 53

 

Posté par mowin à 15:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 mai 2010

Jésus ressuscite un mort...

 "Les Juifs donc dirent : Voyez comme il l’aimait. Mais certains d’entre eux dirent : Celui-ci, qui a ouvert les yeux de l’aveugle, n’aurait-il pas pu faire aussi que cet homme ne meure pas ?

Jésus donc, frémissant encore en lui-même, vient au tombeau (c’était une grotte, et une pierre était placée à l'entrée).

Jésus dit : Enlevez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il est là depuis quatre jours.

Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

Ils enlevèrent donc la pierre. Et Jésus leva les yeux en haut et dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m’as entendu. Or moi je savais que tu m’entends toujours ; mais je l’ai dit à cause de la foule qui est autour de moi, afin qu’ils croient c'est toi qui m’as envoyé.

Et ayant dit ces choses, il cria d'une voix forte : Lazare, viens ici, dehors !

Et le mort sortit, ayant les pieds et les mains liés de bandelettes ; et son visage était enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller."

 

Evangile selon Jean chapitre 11, versets 36 à 44

Posté par mowin à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 février 2010

Jésus nourrit une foule...

"Après cela, Jésus s’en alla de l’autre côté de la mer de Galilée. Et une grande foule le suivait, parce qu’on voyait les miracles qu’il faisait sur les malades. Et Jésus monta sur la montagne, et s’assit là avec ses disciples. Et il leva les yeux, et vit qu’une grande foule venait à lui. Et il dit à Philippe : D’où achèterons-nous des pains, afin qu'ils mangent ? Mais il disait cela pour le mettre à l'épreuve, car lui-même savait ce qu’il allait faire. Philippe lui répondit : Des pains pour deux-cents deniers ne leur suffirait pas, pour que chacun en reçoive un peu. L’un de ses disciples, André, le frère de Simon Pierre, lui dit : Il y a ici un petit garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ?

 

Et Jésus dit : Faites asseoir les gens (or il y avait beaucoup d’herbe en cet endroit). Les hommes donc s’assirent, au nombre d’environ cinq mille. Et Jésus prit les pains ; puis, après avoir rendu grâces, il les distribua à ceux qui étaient assis ; de même aussi des poissons, autant qu’ils en voulaient. Et après qu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples : Amassez les morceaux qui sont de reste, afin que rien ne soit perdu.Ils les amassèrent donc et remplirent douze paniers des morceaux qui étaient de reste des cinq pains d’orge, lorsqu’ils eurent mangé.

 

Les hommes donc, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète qui vient dans le monde."

Evangile selon Jean chapitre 6 versets 1à 14

Posté par mowin à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 janvier 2010

Jésus guérit une femme infirme...

"Jésus enseignait dans l’une des synagogues le jour du sabbat. Et voici, il y avait là une femme possédée depuis dix-huit ans d'un esprit qui la rendait infirme : et elle était courbée et absolument incapable de se redresser. 

Quand il la vit, Jésus l’appela et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité. Puis il posa les mains sur elle : et à l’instant elle se redressa et glorifiait Dieu.

Et le chef de synagogue, indigné de ce que Jésus avait guéri, un jour de sabbat, s'adressant à la foule dit : Il y a six jours où il faut travailler ; venez donc ces jours-là, pour être guéris, et non pas le jour du sabbat.

Mais le Seigneur lui répondit : Hypocrites ! chacun de vous ne détache-t-il pas de la crèche son bœuf ou son âne un jour de sabbat, pour le mener boire? Et celle-ci qui est fille d’Abraham, laquelle Satan avait liée il y a dix-huit ans, ne fallait-il pas la délier de ce lien le jour du sabbat ?

Comme il disait cela, tous ses adversaires furent couverts de honte ; et toute la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qui étaient faites par lui."

Evangile selon Luc chapitre 13, versets 10 à 17

Posté par mowin à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 janvier 2010

Jésus ressuscite une jeune-fille

(...) "Survient alors un des chefs de synagogue, nommé Jaïrus ; et voyant Jésus, il se jette à ses pieds ;et il le suppliait instamment, disant : Ma fille est à sa fin ; viens lui imposer les mains, pour qu'elle soit guérie , et qu’elle vive. Et il s’en alla avec lui ; (...)et il vient des gens de chez le chef de synagogue, disant : Ta fille est morte ; pourquoi importuner encore le maître? Mais aussitôt, Jésus, ayant entendu ces paroles, qui avait été dite, dit au chef de synagogue : Ne crains pas, crois seulement. Et il ne permit à personne de le suivre, sinon à Pierre et à Jacques et à Jean le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue ; et Jésus voit l'agitation, et ceux qui pleuraient et jetaient de grands cris. Et étant entré, il leur dit : Pourquoi cette agitation et ces pleurs? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. Mais les ayant tous mis dehors, il prend le pèr e de l’enfant et la mère, et ceux qui étaient avec lui, et entre là où l’enfant était couchée. Et ayant pris la main de l’enfant, il lui dit : Talitha coumi ; ce qui veut dire : Jeune fille, je te dis, lève-toi.

Et aussitôt la jeune fille se leva et marcha, car elle avait douze ans ; et ils furent saisis d’une grande admiration."

Evangile selon Marc, chapitre 5 versets 22 à 42

Posté par mowin à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2010

Jésus calme une tempête

"Et il arriva, l’un de ces jours là, qu’il monta dans une barque, ainsi que ses disciples. Et il leur dit : Passons à l’autre rive du lac. Et ils prirent le large. Et comme ils voguaient, il s’endormit ; et un vent impétueux fondit sur le lac, et la barque se remplissait, et ils étaient en péril. Et ils s'approchèrent et le réveillèrent, en disant : Maître, maître, nous périssons ! Et lui, s’étant levé, reprit le vent et les flots agités ; et ils s’apaisèrent, et le calme se fit. >

Et il leur dit : Où est votre foi ? Mais eux, saisis de crainte, furent dans l’étonnement, et dirent entre eux : Qui donc est celui-ci, qui commande même aux vents et à l’eau, et ils lui obéissent ?"

Evangile selon Luc chapitre 8, versets 22-25

 

Posté par mowin à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2010

Jésus guérit un homme paralysé

"Et il entra de nouveau dans Capernaüm, quelques jours après, et on ouït dire qu’il était à la maison.Et aussitôt beaucoup de gens s’y assemblèrent, de sorte qu’il ne se trouva plus de place, même auprès de la porte ; et il leur annonçait la parole.

Et des gens viennent à lui, amenant un paralysé porté par quatre personnes. Et ne pouvant s’approcher de lui, à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l'endroit où il était  ; et l’ayant percé, ils descendirent le brancard sur lequel le paralysé était couché.

Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralysé : Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

Et il y avait là quelques-uns des scribes, assis et raisonnant dans leurs cœurs : Pourquoi celui-ci parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, sinon un seul, Dieu ?

Et aussitôt Jésus, connaissant dans son esprit qu’ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : Pourquoi tenez-vous ces raisonnements dans vos cœurs ? Lequel est le plus facile, de dire au paralysé : Tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire : Lève-toi, prends ton brancard, et marche ? Or, afin que vous sachiez que le fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés (il dit au paralysé) : Je te dis, lève-toi, prends ton brancard, et va dans ta maison.

Et il se leva aussitôt, pris son brancard et sortit devant tous, si bien qu’ils en furent tous étonnés et qu’ils glorifiaient Dieu, disant : Nous n'avons jamais rien vu de pareil."

Evangile selon Marc chapitre 2 versets 1 à 12

 

Posté par mowin à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2010

Extraits de la Bible # 31

"Jésus allait dans toute la Galilée, il enseignait dans les synagogues de la région, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait les gens de toutes leurs maladies et de toutes leurs infirmités. L'on entendit parler de lui dans tout le pays de Syrie et on lui amena tous ceux qui souffraient de diverses maladies et étaient tourmentés par divers maux : ceux qui avaient des esprits mauvais, ainsi que les épileptiques et les paralysés. Et Jésus les guérit."

Évangile selon Matthieu chapitre 4 versets 23-24

Posté par mowin à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,