12 octobre 2014

Où il est encore question de cuisine...

Merci pour tous les gentils petits messages qui ont accueilli les tableaux de menus...! ça me fait vraiment plaisir de savoir que plusieurs sont déjà affichés chez vous... en espérant que vous y voyez autant d'avantages que moi !? Vous reviendrez me donner des nouvelles dans quelques temps?

Plusieurs d'entre vous m'ont demandé si je pouvais communiquer sur le blog ma liste de menus pour leur donner des idées... Je ne préfère pas mettre directement mes menus en ligne ici, mais par contre je l'envoie volontiers par mail à toutes celles qui me les demandent...

Pour rester dans le chapitre "cuisine", quelques images de notre nouvelle cuisine, achevée il y a quelque mois pour partager une idée de déco vraiment pas chère et facile à mettre en place : l'utilisation de planches de palettes comme crédence...

DSC00770

Le projet de départ était de fabriquer toutes les portes des placards et façades de tiroirs en bois de palette... Mais devant l'ampleur de la tâche, on s'est rabattus sur projet moins ambitieux, et on ne regrette pas du tout!

Mon mari a poncé les planches puis passé plusieurs couches de vernis incolore mat spécial cuisine, avant de coller directement les planches sur le mur avec de la colle type "sans clou ni vis"

DSC08629

Le fond de hotte a été réalisé de la même manière...

DSC08624

et les étagères sont également en palettes recyclées!

DSC09296

Cette nouvelle cuisine m'a donné envie de nouveaux torchons... et je m'en suis fait une petite collection dans des draps anciens...

Avec quelques motifs en piqué libre, histoire d'intégrer dans ma cuisine de jolis objets qui ne rentraient pas dans le budget!

DSC09301

DSC09303

 Pour le torchon aux triangles, j'ai utilisé la technique du tampon-patate... ça marche super bien!

DSC09285

Et pour finir, faite à la suite de ma petite collection de Noël, une housse pour boîte à mouchoirs assortie!

DSC09310

*******

Et comme promis, voilà maintenant la suite du récit de la vie de Jésus. N'hésitez pas à (re)lire les derniers messages si vous avez perdu le fil...! On avait commencé à s'intéresser à la relation qu'il entretenait avec ceux qui étaient le plus proche de lui, qui le suivaient chaque jour : ses disciples. On avait vu qu'il agissait avec eux comme un maître qui enseigne, et aujourd'hui on va entrevoir à quel point ce maître était différent des autres...

Jésus et ses disciples : un maître différent (1)

Un maître, c'est quelqu'un qui enseigne, comme on l'a vu, mais ce mot fait aussi penser à quelqu'un qui commande, qui dirige, et même qui se fait servir... Mais Jésus n'était pas de ceux-là...

Certes, il avait de l'autorité dans ses paroles, et ses contemporains ne s'y trompaient pas...

Quand Jésus eut achevé ces discours, les foules restèrent frappées de son enseignement, car il les enseignait comme quelqu'un qui a de l'autorité et non pas comme leurs scribes. Matthieu 7, 28-29

Mais, alors qu'il aurait eu, en tant que Fils de Dieu, Créateur de l'univers, l'autorité de commander et même de régner sur la terre, il s'est abaissé et a pris l'humble position de celui qui sert. Voilà ce qu'il disait à ses disciples : 

Alors Jésus appela tous ses disciples et leur dit : « Vous savez que les chefs des peuples les commandent en maîtres et que les grands personnages leur font sentir leur pouvoir. Mais cela ne doit pas se passer ainsi parmi vous. Au contraire, si l'un de vous veut être grand, il doit être votre serviteur, et si l'un de vous veut être le premier, il doit être votre esclave. C'est ainsi que le Fils de l'homme (Jésus se nommait lui-même très souvent ainsi) n'est pas venu pour se faire servir, mais il est venu pour servir, et donner sa vie comme rançon pour libérer une multitude de gens." Matthieu 20,26-28

Toute sa vie, Jésus a enseigné que la vraie grandeur est de servir. Mais il ne s'est pas contenté de l'enseigner... Il l'a montré dans ses actes... Un des exemples les plus marquants raconté dans les évangiles est le moment où il a lavé les pieds de ses disciples : 

Avant la fête de Pâques, Jésus, sachant que son heure était venue pour passer de ce monde au Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'à la fin. Pendant qu'ils étaient en train de souper (...), Jésus, sachant que le Père lui a tout remis entre les mains, qu'il est venu de Dieu et s'en va à Dieu, se lève du souper et met de côté ses vêtements ; puis ayant pris un linge, il le serra autour de sa taille. Ensuite il verse de l'eau dans le bassin, et commence à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

Il vient à Simon Pierre ; celui-ci lui dit : Seigneur, tu me laves les pieds, toi ? Jésus lui répondit :Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le comprendras par la suite. Pierre lui dit : Non, tu ne me laveras jamais les pieds ! Jésus lui répondit : Si je ne te lave pas, tu n'as pas de part avec moi. Simon Pierre lui dit : Seigneur, non pas mes pieds seulement, mais aussi mes mains et ma tête. Jésus lui dit : Celui qui a tout le corps lavé n'a besoin que de se laver les pieds : il est pur tout entier (...).

Jn 13, 1-15 Lavement des pieds 5

Peinture Bernadette Lopez, http://www.evangile-et-peinture.org/

Quand donc il leur eut lavé les pieds, il reprit ses vêtements, se remit à table et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? Vous m'appelez maître et seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Si donc moi, le seigneur et le maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres ; c'est un exemple que je vous ai donné : comme je vous ai fait, moi, vous aussi faites de même. En vérité, en vérité, je vous dis : L'esclave n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'envoyé plus grand que celui qui l'a envoyé. Si vous savez ces choses, vous êtes bienheureux si vous les faites. Jean 13, 1-17

Pour comprendre cette scène, il faut se rappeler qu'à cette époque, tout le monde marchait sur des sentiers poussiéreux dans des sandales ouvertes. C'était donc l'usage que celui qui accueillait des invités dans sa maison leur fournisse de l'eau pour se rafraîchir les pieds. Ce travail de laver les pieds était réservé aux serviteurs et aux esclaves, et on voit dans la réaction du disciple Pierre à quel point il est choqué de voir son maître bien-aimé, celui qu'il a vu accomplir tant de miracles et qu'il sait destiné à régner, se mettre à genoux et laver lui-même les pieds de ses disciples... Quel maître, quel puissant, quel monarque auparavant et depuis lors s'est abaissé ainsi, se mettant aux pieds de ses sujets ? Pour nos logiques humaines, un tel acte fait perdre toute autorité, et le fait de servir est reservé à ceux qui sont le plus bas dans l'échelle sociale, tandis que les "grands" commandent et dirigent... Mais Jésus enseigne le contraire : le plus grand est celui qui sert. L'acte de Jésus avait aussi une portée symbolique, que les disciples ne pouvaient pas encore comprendre "tu le comprendras par la suite", mais ce que je voulais faire ressortir aujourd'hui c'est l'extraordinaire humilité de Jésus, le Fils de Dieu, et comment il a montré à ses disciples la voie de la vraie grandeur.

Jésus est toujours le même aujourd'hui, et si vous ne le connaissez pas encore, il veut devenir pour vous ce maître merveilleux, toujours prêt à servir, qu'il a été autrefois pour ses disciples... Ne le cherchez pas loin de vous, ne l'imaginez pas sur un trône lointain, dans le ciel... Un jour il jugera ceux qui n'ont pas voulu croire en lui... mais aujourd'hui, il est encore tout près, à vos pieds... prêt à vous écouter et à vous décharger de vos fardeaux...

Et pour ceux qui ont déjà rencontré Jésus, qui font partie de ses disciples, il nous invite à suivre son exemple en servant ceux qui nous entourent pour répandre l'amour de Dieu autour de nous !


08 janvier 2014

Cadeau de Noël en série

Me voilà de retour après une bonne petite pause... et je peux maintenant dévoiler mes cadeaux de Noël fait maison...! Et non, le plastique fou n'a pas fini par me rendre complètement dingue, j'aime encore la couture!

Alors pour commencer, voilà la série des boîtes à mouchoirs... un projet très sympa je trouve qu'on peut vraiment adapter à TOUS les destinataires, de 0 à 99 ans! Je me suis régalée à les personnaliser...

L'idée vient de mon amie Anne, qui m'avait donné son patron et tuto pour une boîte à mouchoirs rectangulaire, et je l'ai adapté pour une boîte carrée, plus propice à la déco je trouve... (Entre parenthèse, suivant les marques, les boîtes n'ont pas le même format, je trouve celles de la marque des magasins Dia très bien car c'est un vrai cube, contrairement aux autres marques que j'ai observée...)

Alors attention, c'est un vrai défilé, tout le monde y a eu droit (ou presque!)

* La première, je l'ai faite pour mon papa, grand amateur (et champion pour les dénicher!) de champignons... 

DSC08588

Le tissu utilisé est un lin un peu brillant, et j'ai dessiné puis brodé en piqué libre à la machine différents champignons...

DSC08585

Je ne vous montre pas les 4 faces parce que ce post risque de mesurer 3 km, mais elles sont toutes différentes...

* La 2e était pour ma maman... grande spécialiste familiale des confitures...

DSC08577 

bande_pour article_blog-10

Ici aussi, tous les dessins sont brodés en piqué libre à la machine à coudre

DSC08583

DSC08580

 Pour l'anecdote, et pour les copines couturières, j'ai eu énormément de problèmes avec ma machine à ce moment là, les points ne se faisaient pas bien, je modifiais la tension sans arrêt mais rien n'y faisait... J'ai fini par abandonner le remplissage des petits carrés rouges... Et le lendemain, tout à coup, j'ai pensé à mettre une goutte d'huile (ce que je n'avais jamais pensé à faire!!!)... et tout est rentré dans l'ordre!

* pour ma belle-maman, je suis restée dans le même thème que la guirlande papillon que je lui avais offerte il y a quelque temps...

DSC08603 

C'est toujours le même modèle de boîte à mouchoirs, avec des papillons origami en liberty amidonnés comme ici et cousus sur les 4 faces...

* Ensuite 2 modèles pour enfants...

DSC08573

 

DSC08576

Celle-ci est réversible... et sans déco supplémentaires, car les jolis imprimés, trouvés chez Mondial Tissus, se suffisent à eux-mêmes (vous les reverrai très bientôt par ici car je les avais achetés pour un plus gros projet...)

Pour la deuxième, j'ai cédé à la mode des moustaches...! 

DSC08566

4 moustaches différentes, dessinées à la main puis appliquées sur un joli tissu étoilé... 

Et puis à force de réaliser ces petites housses pour boîte à mouchoirs, d'autres idées ont germé pour innover un peu... Du coup celle-là est équipée d'une attache (en biais liberty) qui permet de l'accrocher à un clou... Super pratique dans un petit espace ou une salle de bain, pour avoir toujours des mouchoirs sous la main!

DSC08570

*Enfin, la dernière pour mon cher et tendre, histoire de nous avoir toujours avec lui au bureau... Mais heu... en fait au départ je pensais à son travail et puis... je lui ai suggéré que ça allait vraiment bien dans notre bureau, à nous, à la maison... alors elle est restée là! 

DSC08556

DSC08560

A force, je trouvais ça un peu longuet les broderies en piqué libre pour personnaliser mes petites housses... Du coup j'ai eu l'idée de coudre des carrés de plastique transparent (j'ai utilisé des feuilles pour rétroprojecteur parce qu'il nous en reste énormément et que ça ne sert plus, mais avec du plastique de pochettes plastiques ça marche aussi), et d'y glisser des photos... Comme ça c'est personnalisable à l'infini! C'est la dernière que j'ai faite, mais j'y penserai pour mes prochains cadeaux...! ;-)

Bon, je m'arrête là pour ce soir, la suite des cadeaux au prochain épisode... J'espère que ce défilé ne vous aura pas paru trop long... Laquelle vous préférez?

*******

En ce début d'année, je prends le temps de regarder un peu en arrière...

"Et tu te souviendras de tout le chemin par lequel l'Éternel ton Dieu t'a fait marcher..." Deutéronome 8,2

... et je réalise une fois de plus que malgré mes erreurs et mes faux pas, mon Dieu m'a aidée, protégée, pardonnée, enseignée, fait progresser...

"L'Eternel nous a secouru jusqu'ici." 1 Samuel 7,12

Je lui fait donc une entière confiance pour cette nouvelle année... Je ne sais pas encore de quoi elle sera faite, mais je sais que cette année encore mon Dieu sera avec moi, et cela me rend paisible et confiante.

"Éternel, mon Dieu ! en toi j'ai mis ma confiance." Psaumes 7,1

Alors bien sûr, je ne veux pas terminer ce premier message de janvier sans vous souhaiter très sincèrement à toutes une année 2014 très heureuse... Ce que je désire le plus pour chacune d'entre vous ce n'est pas l'argent, la prospérité ou la santé... car même si cela est important, ce n'est pas ça qui détermine le bonheur... Ce qui me rend parfaitement heureuse, c'est de savoir que Dieu m'aime et que quoiqu'il arrive, il prend soin de moi et fait tout pour mon bien... Et c'est ce que je vous souhaite...

17 juin 2013

Bonne fête papa...!

Les 3 loulous à l'école primaire, cela signifie la fin des pots à crayons en boîte de conserves, des mains en pâte à sel ou des porte-clés en plastique fou... Et même dans cette école, la fin des jolies cartes et des poèmes à réciter le jour J...

Alors pour qu'ils ne soient pas trop déçus de n'avoir rien à offrir à leur papa chéri, on a concocté ensemble, d'après la très bonne idée d'Anch@ l'année dernière, un numéro très spécial de Papa Magazine...

DSC06578

Interviews et reportages en images... Les enfants étaient ravis de se voir interviewés comme des stars, je me suis régalée à faire la journaliste et... on a même réussi à attendrir notre Superpapa!!!

A l'intérieur, des interviews exclusifs de chacun des enfants, avec des photos d'eux tout seuls avec leur papa...

Si vous voulez retenir l'idée pour l'année prochaine, voilà quelques exemples des questions que je leur ai posées... :

- Peux-tu me décrire ton papa? Quel est son métier? (chez nous c'est marrant de leur poser la question parce que c'est un métier difficile à expliquer...) Qu'est-ce qu'il aime faire? Qu'est-ce qu'il n'aime pas?

- Si tu peux passer 1h tout seul avec ton papa, qu'as-tu envie de faire avec lui?

- Est-ce que tu te souviens de choses que faisais ton papa avec toi quand tu étais tout(e) petit(e)?

- Est-ce que ton papa emploie un petit surnom pour t'appeler? Et toi, comment aimes-tu l'appeler?

- Qu'as-tu envie de lui dire aujourd'hui?

- ton papa est-il le meilleur papa du monde? pourquoi?

On peut bien entendu trouver plein d'autres questions, adaptées à sa famille et à l'âge de ses enfants... Ce qui est rigolo c'est de bien préparer les questions à l'avance et de noter leurs réponses avec leurs mots exacts au fur et à mesure, comme dans une vraie interview... Je me suis amusée à rajouter des choses entre parenthèse, pour faire plus vrai... (rire..., NDLR, ...)

Petite remarque en passant, j'ai soudain compris dimanche matin pourquoi Anch@ avait précisé "chacun la sienne", en parlant de la Gazette des papas réalisée par ses enfants... Nous, on avait fait comme un vrai journal... en UN seul exemplaire...! Drame au moment du ptit dèj : qui va l'apporter à papa...??? Et ben finalement on a refait la scène 3 fois, et ce n'est qu'après le troisième "voilà vot' journal mon bon M'sieur!" que le bon monsieur en question a pu prendre connaissance du contenu du magazine...!

Mais j'avais aussi préparé de mon côté une petite surprise, pour le bureau de Superpapa, qui n'avait pas encore de rideau à sa fenêtre... (ce qui explique l'arrivée tardive de ce message... il a fallu attendre d'acheter et installer une tringle à rideau...)

Je suis restée dans le thème de la pièce...

DSC06593 

 

Les lectrices qui connaissent ma famille comprendront pourquoi nous sommes particulièrement contents d'avoir cette carte à la maison... (Chinée sur le bon coin et ramenée de Paris par une soeur, un beau-frère et des neveux très dévoués...!)

DSC06591

 

Je vous montre au passage le meuble TV réalisé par notre Superpapa bricoleur avec des palettes de récup' !

DSC06597

 

Pour réaliser ce rideau planisphère, j'ai réutilisé un ancien rideau que j'ai recoupé aux dimensions de la fenêtre. Puisque le tissu était clair, je pensais pouvoir décalquer directement par transparence sur une carte du monde affichée dans la chambre de César. Malheureusement, le contour des terres était trop fin, et le tissu pas assez transparent, j'ai donc du d'abord décalquer la carte sur une nappe en papier, puis repasser tous les traits au marqueur épais sur le papier, pour qu'ils se voient à travers le tissu.

J'ai ensuite piqué sur les traits à la machine avec la technique du piqué libre, en repassant deux fois pour que les traits se voient mieux! Ce n'est pas difficile mais ça demande juste pas mal de patience...!

DSC06585

J'aime beaucoup le résultat, sobre et masculin... 

 

DSC06609

C'est difficile à prendre en photo, un rideau... De jour on ne voit pas bien le motif à cause de la transparence, et la nuit les couleurs ne sont pas fidèles...!

Dieu voit jusqu'aux bouts de la terre : sa vue s'étend sous tous les cieux.

Job 28,24

Ne sais-tu pas, n'as-tu pas entendu, que le Dieu d'éternité, l'Éternel, créateur des bouts de la terre, ne se lasse pas et ne se fatigue pas ? On ne sonde pas son intelligence. 
Esaïe 40,28

Il faut maintenant que je m'arme de courage (et d'un tissu adéquat, que je n'ai pas encore trouvé!) pour recouvrir le canapé-lit du bureau... parce que là, au niveau des couleurs, ça ne va plus du tout... et en plus il est tout taché...!

 

DSC06595

 Bon WE à toutes! 

13 mai 2013

Mini papillon pour maxi trousse

Il faut se rendre à l'évidence, les trousses du commerce ne sont pas assez grandes pour contenir le matériel INDISPENSABLE d'une écolière de 8 ans... et ce qui devait arriver arriva !

DSC05925

Impossible d'ouvrir la fermeture éclair qui avait trop forcé, on a du se résoudre à ouvrir la trousse au ciseau pour pouvoir faire les devoirs pendant les vacances, la rendant ainsi inutilisable...

Pas grave, maman, tu peux m'en faire une, hein? 

Je me suis donc acquittée de mon devoir de vacances à moi!

DSC06057

Voilà donc ma maxi trousse d'écolière, d'après la célèbre "trousse à tout" de linna morata. 

DSC06050

Toile enduite à l'extérieur, doublure ikea, et biais liberty fitzgerald multicolore

DSC06056

DSC06047

Et un mini papillon, semblable à ceux de mes guirlandes, mais réalisé avec un carré de 3,5cm de côté, s'est posé sur la tirette de la fermeture éclair...

La petite écolière est ravie, que demander de plus...?

*******

Et puis je relaie l'info de la vente qui aura lieu ce samedi 18 mai au profit de l'association l'Etoile de Martin, association qui lutte contre les cancers pédiatriques et aide au bien-être des petits malades...

85422136_p

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous arrivez sur le blog de la vente, ou tout est expliqué...!

Vous pourrez y retrouver une de mes guirlande papillon en liberty, mise en vente au prix fixé par les organisatrices de 15 euros.

453

Si lors de la vente vous arrivez trop tard, je vous rappelle que 3 autres guirlandes sont encore à gagner ici... On peut jouer jusqu'au 31 mai minuit! Merci à toutes celles qui ont déjà tenté leur chance et aux nouvelles abonnées!

*******

Après le début de l'évangile selon Matthieu, voilà le début de l'évangile selon Marc, deuxième livre du Nouveau Testament... Si vous souhaitez lire la suite, n'hésitez pas à me demander de vous envoyer un exemplaire...! 

Commencement de l'évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu. Comme il est écrit dans Ésaïe le prophète : Voici, moi j'envoie devant ta face mon messager, qui préparera ton chemin.(...) Jean vint, baptisant dans le désert et prêchant le baptême de repentance pour le pardon des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem sortaient vers lui ; ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain, confessant leurs péchés. (...) Il arriva, en ces jours-là, que Jésus vint de Nazareth de Galilée et fut baptisé par Jean au Jourdain. Aussitôt, comme il remontait hors de l'eau, il vit les cieux s'ouvrir et l'Esprit, comme une colombe, descendre sur lui. Et il y eut une voix venant des cieux : Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j'ai trouvé mon plaisir.

Evangile selon Marc 1, 1-11

 

*******

Retrouvez aussi de l'accessoire à l'essentiel sur Facebook.

06 juillet 2012

La robe chemise papillon

J'aime beaucoup les robes en jean de la marque Desigual, si originales avec leurs rajouts de tissus différents, de broderies, etc... Le seul hic, c'est leur prix!

Alors j'ai cherché une petite robette en jean toute simple, et me suis lancée dans la customisation... Par contre, je n'ai pas du tout pensé à la prendre en photo avant pour faire un avant/après! (parce qu'il a quand même fallu enlever un à un les sequins brodés aux épaules et aux poches... et me rendre compte qu'ils avaient été cousus avant le délavage du tissu donc malheureusement on voit encore les traces car c'est resté plus foncé en dessous!)

Tout d'abord, je voulais la rallonger un peu : j'ai cousu et boutonnés entre eux façon jupon 8 pans de chemises à carreaux dans les tons de bleu... J'en avais toute une collection et j'ai été heureusement surprise en constatant que l'écartement entre les boutons est quasiment standard puisque presque toutes les chemises s'accordaient entre elles... 

DSC01867

Le résultat irrégulier me plaisait bien, j'ai presque failli m'en faire une jupe au lieu de coudre le jupon sur la robe...!

DSC01879

DSC01884

Deuxième étape... changer et dépareiller les boutons

DSC01865

... puis coudre une sorte de patchwork sur le devant en rappel des tissus employés pour le jupon...

Ensuite, enhardie par ma première tentative d'utilisation des transferts, j'ai éparpillé quelques papillons au gré de mon inspiration...

DSC01866

Agrémenté de quelques broderies en piqué libre : c'est la première fois que j'essayais, il suffit d'"escamoter les griffes d'entraînement" comme ils disent, c'est à dire les petits trucs sous le pied de biche qui permettent au tissu d'avancer tout seul, et comme je n'ai pas de pied de biche spécial piqué libre, j'ai tout simplement cousu sans pied, et ça s'est très bien passé...! Il suffit d'appuyer régulièrement sur la pédale et de bien diriger le tissu. J'ai fait 3 coutures sur le même tracé pour que ça se voie bien et pour donner un petit effet irrégulier. Au final, c'est beaucoup plus rapide à faire que la technique que j'utilisais avant pour broder des prénoms et je pense que j'en ferai souvent.

(Entre parenthèse, petite astuce découverte récemment, j'ai tracé le texte avec le super stylo frixion ball piqué à mes enfants... Si vous ne connaissez pas, essayez, c'est vraiment idéal pour la couture : ça s'efface d'un coup de fer à repasser, et on peut recommencer autant de fois qu'on veut! je ne me sers plus que de ça!)

DSC01860

Et sur l'arrière, deux poches en jean récupérées sur des jeans irrécupérables des enfants...

DSC01873

Et voilà le résultat final !

DSC01877

Enfin... est-ce bien vraiment le résultat final...? C'est le problème avec la customisation, c'est très difficile de savoir où s'arrêter... J'en ai peut-être déjà fait trop... et pourtant j'avais encore quelques petites idées...! ;-)

DSC01888

Sur ce, je crois que c'est les vacances et que mes enfants m'attendent pour aller à la bibliothèque, donc je vous dit à bientôt, et souhaite de très bonnes vacances à celles qui sont en vacances, bon courage pour patienter pour les autres...!

DSC01588

"Ne sais-tu pas, n’as-tu pas entendu, que le Dieu d’éternité, l’Éternel, créateur des bouts de la terre, ne se lasse pas et ne se fatigue pas ? On ne sonde pas son intelligence. Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente l’énergie à celui qui n’a pas de vigueur. (...)Ceux qui s’attendent à l’Éternel renouvelleront leur force ; ils s’élèveront avec des ailes, comme des aigles ; ils courront et ne se fatigueront pas, ils marcheront et ne se lasseront pas."

Esaïe 40, 28-31