Il y a quelque temps dans un magasin de déco je suis tombée en arrêt sur ces jolis magnets... ça m'a donné très envie d'essayer d'en faire moi-même et j'ai profité d'une petite journée tranquille pour m'y mettre...

Le plus long a été de sélectionner, copier, puis mettre en forme une page de motifs à imprimer... Liberty, pois, motifs géométriques... tout y est passé! Ensuite, passage dans la plastifieuse, découpage du papier et de la bande aimantée autocollante... Et voilà le résultat...!

DSC02393

DSC02397

DSC02386

Terminés un soir tard, et offerts le lendemain... (du coup j'ai pris les photos à la lumière du flash et la qualité n'est pas terrible...)

DSC02407

DSC02400

Mais pour rentabiliser le travail j'ai imprimé 4 triangles avec chaque motifs... Du coup je vais vite racheter des bandes aimantées autocollantes et pour pouvoir faire 3 autres séries! 

ça vous dit un petit tuto?

******* 

Jésus et les foules (2)

On a vu la dernière fois que les foules se pressaient sans relache autour de Jésus... Dès qu'il arrivait dans un village les habitants accouraient de toute part... Une fois même un homme de petite taille a du grimper sur un arbre pour avoir une chance de l'apercevoir...

Et voici, un homme, appelé du nom de Zachée (...) et il cherchait à voir Jésus, qui il était ; et il ne pouvait, à cause de la foule, car il était de petite taille. Et, courant en avant, il monta sur un sycomore pour le voir ; car il allait passer là. Luc 19, 2-4

Souvent, quand Jésus changeait de lieu avec ses disciples, traversant par exemple le lac de Galilée pour visiter d'autres régions, les gens se passaient le mot et se précipitaient pour arriver avant lui au lieu où il se rendait... 

Mais pourquoi ses contemporains étaient-ils à ce point attirés par cet homme d'origine apparemment humble et venant d'une région méprisée...? (En effet, on disait à cette époque de la ville où Jésus avait grandi "Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth?" Jean 1, 47)

Les gens accouraient vers lui parce qu'ils entendaient dire que Jésus avait la puissance de guérir les maladies et les handicaps... Et en effet, il guérissait tous ceux qui avaient besoin de lui...

Et une grande foule le suivit, parce qu'ils voyaient les miracles qu'il faisait sur ceux qui étaient malades. Jean 6, 2

Jésus se retira de là ; et de grandes foules le suivirent, et il les guérit tous. Matthieu 12, 5

Et de grandes foules vinrent à lui, ayant avec elles des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d'autres ; et elles les jetèrent à ses pieds, et il les guérit. Matthieu 15, 30

Et toute la foule cherchait à le toucher, car il sortait de lui de la puissance, et elle les guérissait tous. Luc 6, 19

Il a aussi plusieurs fois donné à manger à des foules de plusieurs milliers de personnes... et cela se savait... Mais ce n'était pas seulement ces miracles qui attiraient les foules... Beaucoup venaient aussi pour l'écouter parler, et profiter de son enseignement... 

Et il sortit encore et longea la mer ; et toute la foule venait à lui, et il les enseignait. Marc 2, 13

Et de là, se levant, il vient vers les confins de la Judée, et au delà du Jourdain ; et des foules se rassemblent encore auprès de lui ; et il les enseignait encore, comme il avait accoutumé. Marc 10, 1

Ses miracles, sa compassion, sa puissance et sa sagesse attiraient tous ceux qu'il rencontrait... Et les foules s'étonnaient, se posaient des questions... Qui était cet homme? Un prophète? Plus qu'un prophète? Etait-il le Messie, le Sauveur, annoncé par les textes anciens? La plupart des gens s'accordaient pour dire que sa puissance ne pouvait venir que de Dieu... et louaient Dieu pour cela...

Et les foules, ayant vu cela, furent saisies de crainte, et elles glorifièrent Dieu qui donnait un tel pouvoir aux hommes. Matthieu 9, 8

Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Et les foules s'en étonnèrent, disant : Il ne s'est jamais rien vu de pareil en Israël. Matthieu 9, 33

Frappées de stupeur, toutes les foules disaient : Celui-ci serait-il le fils de David ? Matthieu 12, 23

Les foules s'étonnèrent en voyant les muets parler, les estropiés guérir, les boiteux marcher, et les aveugles voir ; et elles glorifièrent le Dieu d'Israël. Matthieu 15, 31

Et les foules, ayant entendu cela, furent frappées de son enseignement. Matthieu 22, 33

Sa notoriété se répandait de plus en plus, et même une fois la foule, enthouasiasmée par l'un de ses miracles, aurait voulut faire de lui leur roi...

Les hommes, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète qui vient dans le monde. Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir et l’enlever afin de le faire roi, se retira encore sur la montagne, lui tout seul. Jean 6, 14-15

Pourquoi Jésus ne s'est-il pas laissé faire? La gloire et les honneurs étaient à portée de main... N'était-ce pas un juste retour des choses pour lui qui avait fait tant de bien...? N'aurait-il pas pu aider encore davantage son peuple en devenant leur roi?

On cherchera dans les évangiles la prochaine fois la réponse à ces questions... En attendant, j'aimerais que vous sachiez que Jésus est toujours vivant dans le ciel, et qu'il a toujours la même puissance et la même sagesse qu'autrefois lorsque les gens se pressaient autour de lui pour l'entendre et être guéris... Il vous voit et vous aime, vous qui vous sentez peut-être parfois anonyme dans la foule, et veut répondre à vos besoins... Il ne veut pas s'imposer à vous et ne va pas forcer votre porte... mais vous pouvez venir à lui avec vos blessures et vos questions comme les foules autrefois...

Vous pouvez apprendre à le connaître et l'entendre en lisant les évangiles... Et vous pouvez lui parler tout simplement et lui présenter tous vos besoins... Il vous entend et vous répondra...

Et moi, comme ceux qui à l'époque rentraient chez eux en racontant ce que Jésus avait fait pour eux, je ne peux que témoigner auprès de vous de ce que Jésus a fait pour moi, espérant vous donner envie d'aller à lui et de le connaître : Je suis heureuse parce que je sais que Jésus m'aime. J'avais des questions sans réponse et il m'a éclairée, j'étais malade et il m'a guérie...

Ma maladie? C'était la plus grave qui soit... la maladie que nous contractons tous à notre naissance, la maladie du péché, qui me condamnait comme tous mes semblables à la mort et au jugement de Dieu. Malgré toutes mes tentatives de me soigner par moi-même, je n'arrivais pas à guérir... J'essayais de faire le bien, de m'améliorer... mais tous mes efforts ne pouvaient me rendre parfaite et digne d'entrer au ciel. Jésus ne m'a pas rejetée, il ne m'a pas condamnée... Mais il m'a dit : j'ai souffert sur la croix et je suis mort pour subir à ta place la punition que tu mérites à cause de tes péchés.  

Certainement il a porté nos maladies, c'est de notre souffrance qu'il s'est chargé. Et nous, nous pensions : c'est Dieu qui le punit de cette façon, c'est Dieu qui le frappe et l'abaisse. Mais il était blessé à cause de nos fautes, il était écrasé à cause de nos péchés. La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et c'est par ses blessures que nous sommes guéris.

Nous étions tous comme des moutons perdus, chacun suivait son propre chemin. Et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. On l'a fait souffrir, mais lui, il a accepté cela, il a gardé le silence. Esaïe 53, 4-7

Voilà à quel point il m'a aimée, voilà comment il m'a guérie... et je vis désormais heureuse et en paix parce que je sais qu'après ma mort Dieu ne me jugera pas mais m'accueillera dans le ciel avec tous ceux qui comme moi ont reconnu qu'ils avaient besoin d'être sauvés, guéris, par la mort de Jésus. Avec, je l'espère, chacun d'entre vous...?