19 novembre 2015

Panier thaïlandais crocheté

Il y a bien longtemps que je ne suis pas revenue par ici...! Je prends enfin le temps de mettre un petit message et de continuer le récit entamé la dernière fois...

Mais juste avant de parler "accessoire", très touchée comme vous tous par les attentats de vendredi dernier, j'ai envie de partager à nouveau avec vous les pensées écrites suite aux attentats de Charlie Hebdo.(cliquez sur le lien si vous voulez les lire ou les relire) 

*******

Il y a quelque temps, au rayon bazar de mon supermarché, j'ai trouvé des grosses pelotes de ficelle pour presque rien, et j'ai eu envie de voir ce qu'elle ça donnait en la crochetant...
DSC04140J'imaginais un petit panier ou une corbeille, alors vite un petit tour sur pinterest pour trouver de l'inspiration et j'ai trouvé le super tuto du panier thailandais de Mamoizelle K. Le sien est réalisé avec du fil zpaghetti et un crochet n°10, j'ai donc du faire quelques adaptations pour obtenir un joli rendu avec ma ficelle et mon crochet n°4, mais je suis ravie de mon petit panier!

DSC04133J'ai découvert à cette occasion que les paniers thaïlandais, dont j'aimais beaucoup la forme, avaient la particularité de pouvoir se transformer en corbeille...! Un panier 2 en 1, quelle trouvaille...!

DSC04131J'ai un peu hésité avant de choisir à quoi j'allais employer mon nouveau panier... Au tout début je voulais en faire une corbeille à linge pour ma chambre mais j'ai vite renoncé devant l'ampleur de la tâche pour faire un modèle assez grand! 

Ensuite j'ai pensé à m'en servir comme cache pot pour mon basilic dans la cuisine...

DSC04138

Mais malheureusement il est un peu trop petit... Du coup, il me sert actuellement à ranger mon encours de tricot qui auparavant traînait invariablement sur la table basse du salon.

DSC04119

Depuis j'ai racheté de la ficelle et j'aimerais bien me lancer pour ma corbeille à linge en crochetant à double avec un crochet plus gros... A voir si je trouverai le courage et le temps!

*******

Jésus et les personnes malades ou handicapées : les aveugles (2)

C'est le moment de lire la suite du récit à peine entamé la dernière fois... : la rencontre de Jésus avec un homme aveugle. Jésus avait étonné ses disciples en révélant que la cécité de cette homme n'était pas une punition pour quelque faute de ses parents ou de lui-même, mais une occasion donnée à Dieu de montrer ses oeuvres, sa puissance et son amour... Nous allons voir aujourd'hui comment Jésus a guéri cet homme aveugle...

Ayant dit cela, il cracha par terre, fit de la boue avec sa salive et appliqua la boue sur les yeux de l'aveugle, puis il lui dit : Va, lave-toi au réservoir de Siloé (ce qui se traduit par : Envoyé). Il y alla, se lava, et il revint, voyant. 

Evangile selon Jean chapitre 9 versets 6

La méthode employée par Jésus pour guérir cet homme aveugle peut surprendre... et quand j'étais enfant, bien qu'on m'ait toujours appris à avoir un profond respect pour le Fils de Dieu, je trouvais quand même ça un peu dégoûtant... Mais en grandissant et en lisant ce que des lecteurs de la Bible plus éclairés que moi avaient compris, j'ai appris qu'il faut chercher le sens symbolique ou caché des choses qui à première vue paraissent bizarres.

L'onguent appliqué sur les yeux de l'aveugle, formé d'un mélange de salive et de terre, ne pouvait dans un premier temps qu'accentuer sa cécité... Cette boue représente l'humanité de Jésus-Christ. Cette humanité, sous sa forme la plus humble (on se rappelle que Jésus était considéré comme le fils d'un charpentier, né dans une étable, venant de la région la plus méprisée du pays, la Galilée) masquait aux yeux de ses contemporains, comme de la boue, sa personne véritable. En effet, la plupart d'entre eux attendaient la venue du Messie comme un Sauveur victorieux et conquérant, manifestant sa gloire et sa puissance de manière ostentatoire... Ils se croyaient intelligents et connaissant les pensées de Dieu, mais en réalité Jésus révèle qu'ils étaient "aveugles" (on le verra à la fin de l'histoire)... Et l'humanité et l'humilité de Jésus, au lieu de leur éclaircir la vue, les aveuglait encore davantage...

En contraste, l'homme né aveugle va avoir les yeux ouverts... Les yeux de son corps autant que ceux de son coeur... Qu'est-ce qui fait la différence entre cet homme et ceux qui l'entouraient? C'est la foi. Il écoute simplement ce que Jésus lui dit. Jésus lui dit d'aller se laver à un endroit précis et il ne discute pas, il y va. Il n'avait pas vu Jésus mais il avait su bien mieux que la plupart de ses contemporains discerner l'autorité de celui qui s'était penché vers lui.

Le nom du réservoir où l'homme devait se laver est lui aussi symbolique : Siloé veut dire "envoyé". Pour que l'aveugle soit guéri, il fallait à la fois la boue mise sur ses yeux, qui montre l'humanité et l'humilité de Jésus, mais aussi l'eau de ce réservoir dont le nom montre que le Christ était l'envoyé de Dieu. La boue seule ne pouvait ouvrir les yeux de l'aveugle, de même que les yeux de nos coeurs ne peuvent pas s'ouvrir si nous ne voyons en Jésus qu'un homme et pas l'envoyé de Dieu.  

Cet homme né aveugle est une image de notre vie. Le péché nous rend incapables de percevoir la lumière de Dieu. Notre vision morale et spirituelle est obscurcie depuis notre naissance. Dieu doit nous ouvrir les yeux, sur notre état, sur les exigences de sa sainteté, sur le monde. En lisant les évangiles, si nous ne voyons en Jésus qu'un simple homme, cela ne fait que nous aveugler davantage... Comment, ce Jésus de la crèche de Bethléhem, ce Jésus pauvre qui s’est laissé clouer sur la croix, sans puissance, sans force, c’est Dieu !? Pour avoir les yeux ouverts il faut croire : croire que Jésus est l'envoyé de Dieu, qu'il est Dieu, croire que nous avons besoin d'être lavés, de nos péchés et qu'il est mort sur la croix pour être puni à notre place et que nous soyons pardonnés de nos fautes, d'avoir laissé jusqu'ici notre Créateur de côté.

A nous maintenant de nous poser la question... Sommes nous encore aveugles ou bien voyants?

Le récit de la rencontre de Jésus avec cet homme aveugle pourrait s'arrêter là... Bien souvent dans les évangiles des guérisons sont rapportées sans que la suite de l'histoire nous soit révélée... Mais ici nous avons le privilège de savoir ce qui s'est passé ensuite, de connaître les réactions de l'entourage de l'homme guéri... Et vous verrez, c'est passionnant et très instructif...! La suite au prochain épisode...

Posté par mowin à 16:11 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 septembre 2015

Dinette ou hochet?

Depuis le temps que j'avais envie de réaliser des gourmandises au crochet, j'ai enfin pris le temps de le faire...!

Avant de les offrir, ma petite photographe s'est amusée à préparer une petite mise en scène...

DSC02866Glace modèle drops ici : très bien expliqué, et j'ai bien aimé la manière de crocheter le cornet, en prenant seulement le brin arrière de chaque maille, qui donne un aspect un peu gaufré, comme sur un cornet de glace! (ça se voit peut-être pas très bien sur la photo...)

DSC02871La religieuse est copiée sur le modèle de Comtesse création, que l'on retrouve sur plusieurs blogs mais malheureusement le tuto n'est plus disponible... Mais en observant bien et en regardant plusieurs tutos par ci par là pour la chantilly, pour le glaçage... je suis arrivée au bout!

DSC02875

Le modèle du Donut vient également du site Drops ici

DSC02872Mais ces petites pâtisseries ne sont pas forcément destinées à jouer à la dinette, du moins pas pour l'instant...! Car elles ont été réalisées pour une toute petite fille, en cadeau de naissance, pour servir de hochet... Pourquoi faudrait-il que les hochets ne ressemblent à rien, ou bien forcément à des nounours ou autres petits animaux...?

DSC02897Au départ j'avais commencé à les rembourrer comme d'habitude avec de la bourre pour coussins, mais j'ai eu peur que ça ressorte par les petits trous et que ça soit dangereux pour le bébé... Du coup j'ai trouvé sur un forum l'astuce de rembourrer les hochets avec des collants clairs usagés : c'est léger, ça permet de rembourrer les petits objets bien fermement et surtout aucun risque que ça ressorte! Et en plus c'est une bonne manière de réutiliser les collants, bas ou chaussettes en voile abîmés au lieu de les jeter! Je récupère maintenant tous ceux de mon entourage...! 

DSC04115Pour que ça soit vraiment des hochets, il faut que ça fasse du bruit quand on les secoue...! J'ai utilisé pour la glace un oeuf kinder en plastique en mettant des grains de blé dedans. Mais pour les autres hochets l'oeuf kinder était beaucoup trop gros donc j'ai fabriqué des petits grelots avec des bouchons en plastique.

DSC04116Deux bouchons identiques, quelques pois cassés (j'ai varié les graines dans chaque pour que les bruits soient différent), du scotch, et le tour est joué!

DSC04117Peut-être que finalement les parents ont préféré mettre ces hochets gourmands à l'abri des petites dents en attendant l'âge de jouer à la dinette... mais en tout cas, je me suis vraiment régalée à les faire...!

*******

Et aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous une vidéo qui m'a beaucoup touchée, le témoignage d'une petite fille Iraquienne de 10 ans, chassée par les islamistes de DAESH de sa maison et de sa ville au début de l'année 2015, et qui vit depuis dans un camp pour réfugiés... Elle est chrétienne et sa confiance en Dieu et en Jésus rayonne malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée... Un bel exemple... 

IraqilittlegirlteachesISISthepowerofforgiveness FR

01 septembre 2014

Manchette estivale pour égayer la rentrée!

Petit travail de vacances, qui m'a suivi un peu partout, d'abord dans mon ptit sac à ouvrage, puis à mon poignet! C'est loin de ressembler à un Ipanema, mais c'est quand même sympa de le faire soi-même en utilisant ce qu'on a sous la main!

DSC00517

DSC00530

DSC00533

De haut en bas : 

- une cordelette japonaise : c'est une cousine qui nous a appris à les faire, c'est très facile et rapide, beaucoup plus facile pour les enfants que les bracelets brésiliens! Même mon petit neveu de 5 ans y arrive sans problème... Et presque tous les enfants que j'ai croisés cet été ont réalisé leur petit bracelet! Un petit lien ici vers une vidéo pour apprendre à les faire...

- un bracelet brésilien d'après ce modèle

- une guirlande de pompons au crochet, toujour d'après ce tuto

- des perles tissées façon shamballa

- et enfin une tresse en liberty, avec des breloques plumes réalisées en plastique fou. (J'ai refait les plumes par la suite parce que je les trouvais un peu trop grandes, mais je n'ai pas pris de nouvelles photos...)

Le fermoir magnétique vient du magasin de loisirs créatifs de ma ville... Pas évident de tout coller dedans, mais après c'est très pratique à utiliser!

Bref, ça ne fait pas très rentrée tout ça, mais l'été n'est pas encore tout à fait fini, ne l'oublions pas! 

*******

Je reprends maintenant le fil de l'histoire de Jésus et de ses relations avec ses contemporains. On a vu les dernières fois comment il avait choisi ses disciples, comment il était attentif à leurs besoins, et aujourd'hui j'aimerais m'intéresser plus particulièrement à la relation de Jésus avec ses disciples en tant que maître.

Jésus et ses disciples : un maître qui enseigne.

Tout au long des évangiles, on voit que Jésus passait beaucoup de temps à enseigner ceux qui étaient autour de lui au sujet de Dieu et de ses pensées. Souvent de grandes foules se rassemblaient autour de lui pour l'écouter... Mais son enseignement était plus particulièrement destiné à ses 12 disciples, et à ceux qui recherchaient la proximité avec lui, et le reconnaissaient comme maître, comme on le lit dans l'extrait ci-dessous.

"Il se mit encore à enseigner près de la mer. Une très grande foule se rassembla autour de lui, si bien qu'il monta dans une barque sur la mer et s'assit. Toute la foule était à terre sur le bord de la mer. Il leur enseignait beaucoup de choses par des paraboles."(petites histoires ou comparaisons empruntant des détails à la vie courante pour illustrer son enseignement)"Il leur disait dans son enseignement : Écoutez. Voici, le semeur sortit pour semer. Comme il semait, il arriva que quelques grains tombèrent le long du chemin ; les oiseaux vinrent et mangèrent tout. D'autres tombèrent sur le terrain rocailleux où ils n'avaient pas beaucoup de terre ; et aussitôt ils levèrent, parce qu'ils n'avaient pas une terre profonde ; quand le soleil se leva, ils furent brûlés, et, parce qu'ils n'avaient pas de racine, ils séchèrent. D'autres tombèrent parmi les épines ; les épines montèrent, les étouffèrent, et ils ne donnèrent pas de fruit. D'autres tombèrent dans la bonne terre et, montant et croissant, ils donnèrent du fruit et rapportèrent, l'un trente, un autre soixante et un autre cent. Puis il dit : Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende.

Quand il fut à l'écart, ceux qui étaient autour de lui, avec les douze, l'interrogèrent au sujet de la parabole. Il leur dit : À vous il est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ;(...) Puis il leur dit : Ne saisissez-vous pas le sens de cette parabole ? Comment comprendrez-vous, alors, toutes les paraboles ? Le semeur sème la Parole. Voici ceux qui sont le long du chemin, là où la Parole est semée : quand ils ont entendu, Satan vient aussitôt et ôte la Parole semée en eux. De même, ceux qui sont semés sur les terrains rocailleux sont ceux qui, après avoir entendu la Parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; ils n'ont pas de racine en eux-mêmes, mais ne tiennent qu'un temps ; puis, quand la tribulation ou la persécution survient à cause de la Parole, ils sont aussitôt scandalisés. D'autres, qui sont semés parmi les épines, sont ceux qui ont entendu la Parole ; mais les soucis du monde, la tromperie des richesses et les autres convoitises, entrant en eux, étouffent la Parole, et elle est sans fruit. Ceux qui sont semés sur la bonne terre sont ceux qui entendent la Parole, la reçoivent et portent du fruit : l'un trente, un autre soixante et un autre cent.
(...)Par beaucoup de paraboles semblables, il annonçait la Parole aux foules selon qu'ils pouvaient l'entendre ; mais il ne leur parlait pas sans parabole ; et en privé, il expliquait tout à ses disciples."   Marc 4, 1-33

En lisant ce récit, on se rend compte que c'était un réel privilège pour les 12 disciples d'être "à l'école" de ce maître qui révélait les "mystères du Royaume de Dieu". Seuls ceux qui désiraient vraiment être près de lui recevaient les explications des grandes choses qu'il annonçait... 

Comme tous les maîtres, Jésus était souvent obligé de répéter les mêmes choses, et, on le lit dans d'autres récits des évangiles, bien souvent ses disciples ne comprenaient pas bien, ou semblaient très vite oublier son enseignement... Parfois, leur lenteur à comprendre les choses qu'il enseignait mettait sa patience à rude épreuve, mais il ne se lassait pas... : Il continuait sans relâche à leur révéler les choses merveilleuses qui venaient directement de Dieu, sachant que par la suite, à leur tour, ils les enseigneraient autour d'eux...

La plupart du temps, les disciples buvaient les paroles de leur maître... Ils cherchaient réellement à comprendre ce qu'il leur disait. Parfois, comme dans ce qu'on a lu plus haut, ils n'hésitaient pas à réclamer directement auprès de lui une explication supplémentaire. Ils avaient soif d'en apprendre toujours davantage.

"Et comme Jésus était en prière en un certain lieu, il arriva, après qu'il eut cessé, qu'un de ses disciples lui dit : Seigneur, enseigne-nous à prier." Luc 11,1

Comme les 12 disciples autrefois, nous pouvons nous aussi parler directement à Jésus pour lui demander de nous aider à comprendre certains enseignements de la Bible dont le sens nous échappe, ou pour savoir comment prier. Depuis le ciel, il nous écoute et répond toujours à nos demandes, si comme les disciples nous sommes sincères dans notre désir de mieux connaître les pensées de Dieu. 

Il y aurait beaucoup de choses encore à dire sur ce sujet, et encore une fois je vous invite à lire directement les évangiles pour découvrir et apprendre à aimer ce maître si différent des autres... La prochaine fois, nous essaierons justement de voir en quoi Jésus était un maître fondamentalement différent...

 *******

Sans vouloir parler des choses qui fâchent, quoique certaine(s) s'en réjouisse(nt) et organise(nt) même un jeu pour la fêter (merci Edwige, j'espère bien gagner cette fois-ci, et continue à nous faire rire et régaler nos pupilles par ta prose et tes réalisations!!!), la rentrée est là...! Ici les cartables faits-maison ne sont plus d'actualité, mais si chez vous ça le fait encore, je vous rappelle un ptit tuto posté il y a déjà 4 ans...! (un clic sur l'image et vous y êtes!)

56362236_p

Alors bonne rentrée et à bientôt !

04 avril 2014

Joyeux JO (avec tuto)

Hier aprèm j'avais organisé dans le jardin des mini Jeux Olympiques pour les 7 ans de notre petit sportif! 

Alors bien sûr qui dit JO dit anneaux olypiques...

DSC09679

podium...

DSC09691

Et médailles...!

DSC09680

C'était tout simple... mais les ptits athlètes étaient ravis!

podium

 

Au cas où vous seriez tentés par la réalisation des médailles, je pense que les photos parlent d'elles mêmes, mais si besoin voilà un mini tuto express.

DSC09682 

Matériel : fil métallisé (ici phildar), crochet n°4

Dans un cercle magique réaliser 6 ms et fermer le cercle par une mc.

2e tour : Faire 2 ms dans chaque maille = 12 m

3e tour : 1 ms dans chaque maille = 12 m

4e tour : 2 ms dans chaque maille = 24 m

5e tour : 1 ms dans chaque maille et arrêter le fil.

Réaliser ainsi 2 disques semblables, les placer envers contre envers et les réunir par un rang de ms. Pour finir crocheter 6 ml et finir par une mc sur le cercle pour former une petite boucle.

Après, le mieux c'est d'avoir un ruban bleu blanc rouge pour passer dedans, mais j'ai pris ce que j'avais sous la main! Quand on s'y prend la veille, pas le temps d'aller courir les merceries!

*******

Maintenant je continue à parler avec vous de Jésus et de sa vie. Pour ceux qui découvrent ce blog maintenant ou ne sont pas venus depuis longtemps, j'ai commencé depuis quelque temps à partager ici le récit de la vie de Jésus telle qu'on le trouve dans la Bible... 

On a déjà vu au cours des articles précédents sa naissance, son enfance, le moment où il a commencé à accomplir la mission pour laquelle il est venu sur la terre...

Pour la suite, c'est plus difficile de continuer le récit de manière chronologique, alors ça me semble intéressant de choisir un autre angle de lecture, celui des relations de Jésus avec les différents types de personnes qu'il a rencontrées sur son chemin... En effet, c'est quelque chose qui me touche beaucoup dans la vie de mon Sauveur : tout au long de sa vie, Jésus a parcouru son pays et les régions avoisinantes, et au cours de ses voyages il s'adressait à tous ceux qu'il rencontrait, ne dédaignant et ne rejetant personne... Les foules, les riches, les pauvres, les religieux, les femmes, les enfants, les occupants romains et leurs collaborateurs, les étrangers, les prostituées, les malades atteint des maladies les plus contagieuses, les possédés... Il s'approchait de tous, parlait à tous, les aimait et étaient prêts à les aider tous, tout en leur disant clairement la vérité sur leur vie...

On peut tous se reconnaître dans une ou plusieurs catégories de personnes citées plus haut...  En lisant ces récits, personne ne peut donc se dire : Jésus ne m'aime pas, il n'est pas venu pour moi, je ne l'intéresse pas... 

Pour les prochains articles, j'ai donc envie de choisir des extraits des évangiles où l'on peut lire les rencontres de Jésus avec ces différentes catégories de personnes. Voir comment il leur a parlé, quelles relations il a eues avec elles et ce qu'il a fait pour elles... Et aussi comment elles ont réagi face à ses paroles et à ses actes...

Je souhaite de tout mon coeur que ces messages soient l'occasion pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas encore de découvrir l'amour de Jésus pour vous... Car les sentiments qui habitaient son coeur autrefois pour ceux qu'il rencontrait sont toujours les mêmes aujourd'hui.

Jésus-Christ est le même hier, et aujourd'hui, et éternellement. Hébreux 13,8

Je souhaite aussi qu'en lisant les diverses réactions de ses contemporains nous puissions tous nous demander : et moi, comment je réagis face au message et à l'amour de Jésus aujourd'hui?

Aujourd'hui, si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre cœur. Hébreux 3,15

Enfin, j'espère que ces récits pourront aussi m'encourager et encourager ceux qui connaissent déjà Jésus, ceux dont il est le Sauveur, le Seigneur et le modèle, à suivre son exemple en aimant de manière concrète tous ceux qui nous entourent, sans aucune discrimination... 

Il n'a pas pour les chefs d'égards particuliers, il ne fait pas passer le riche avant le pauvre, car il les a créés aussi bien l'un que l'autre. Job 34,19

Alors à bientôt pour la suite...!

27 février 2014

Notre chambre #2 : lampes baladeuses au crochet, diy

J'essaie encore de combler mon retard, ces photos datent de juin dernier...!

Après la première partie de la déco de notre chambre, voilà la suite!

DSC06518

Vous avez longtemps vu par ici les volets transformés en paravent... puisqu'il me servait à présenter en photo mes petites cousettes (on les voit d'ailleurs sur la bannière du blog)... Mais depuis notre dernier déménagement il est devenu tête de lit!

Les chevets viennent de chez Maison du Monde, ni récup' ni patine maison cette fois-ci, mais ce qui est nouveau ce sont les lampes baladeuses en guise de lampes de chevet... 

DSC06517Cette fois-ci encore, j'avais fait du repérage dans des boutiques en ligne... (un petit clic sur les photos pour connaître leur provenance)

Cette lampe Chehoma au look industriel...

lampe-chehoma-54585910

Et surtout celle du site lespetitsbohèmes si jolie avec son fil multicolore...

image 

De très jolies lampes mais décidément hors budget! Heureusement, lors d'une de mes nombreuses errances (pendant nos travaux) dans les allées de Brico Dépôt j'ai avisé des lampes baladeuses de chantier au look assez sympa avec leurs cages en métal et leurs globes en verre, pour moins de 10 euros! Ni une ni deux, je les ai embarquées, ainsi que deux interrupteurs à monter dessus, c'est quand même plus pratique pour des lampes de chevet...

Petite séance d'électricité pour installer les interrupteurs... un jeu d'enfant...! Si, si! Voyez vous-mêmes...! 

DSC05018

Génial, ça marche!!!

DSC05022

Il ne me restait plus qu'à les habiller de laine... Comme je n'ai pas de tricotin mécanique, je n'ai pas pu faire comme dans ce super tuto, alors j'ai tout simplement crocheté en mailles coulées autour du fil... (les mailles coulées ça rend mieux que les mailles serrées parce que la bordure est plus discrète) Alors c'est sûr, j'avoue, c'est quand même assez long à faire... Mais si j'ai bien compris, quand on utilise un tricotin mécanique le long tube en laine est très rapide à faire, mais après pour enfiler le cable dedans c'est une autre paire de manche et cela prend aussi beaucoup de temps!

Alors voilà le résultat vu d'un peu plus près... J'ai varié les couleurs de manière aléatoire, en utilisant les restes de fil de la petite couverture au crochet... Je n'ai pas réussi à crocheter autour de la poignée noire, mais en revoyant la photo de la lampe du site Les petites bohèmes, je me dis que je pourrais la bomber avec de la peinture argentée, ça serait plus joli...

DSC06516

Voilà ce que ça donne une fois éclairées...

DSC06521

Pour compléter la déco, j'ai crocheté un petit panier en intégrant tout le long de l'ouvrage un fil de corde à linge pour le rendre bien rigide...

DSC08313 

Maintenant, il faut que je m'attaque à la déco de la chambre du ptit dernier qui, sur ce plan là, je le reconnais, est largement défavorisé pour le moment par rapport à ses parents, à son frère et à sa soeur...! 

*******

En attendant, c'est le moment de continuer à dérouler avec vous le fil de la vie de Jésus, telle qu'on peut la lire dans les évangiles... 

La dernière fois, on avait interrompu le récit au moment où, après son baptême, à l'âge de 30 ans, Jésus allait commencer à accomplir la mission que Dieu son Père lui avait confiée... Mais avant de parcourir les villes et les villages pour annoncer la bonne nouvelle et guérir les malades, il fallait qu'il passe par une mise à l'épreuve :  

Ensuite l'Esprit de Dieu conduisit Jésus dans le désert pour qu'il y soit tenté par le diable. Après avoir passé quarante jours et quarante nuits sans manger, Jésus eut faim. 

Le diable, le tentateur, s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à ces pierres de se changer en pains. » Jésus répondit : « L'Écriture déclare : “L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole que Dieu prononce.”  » 

Alors le diable l'emmena jusqu'à Jérusalem, la ville sainte, le plaça au sommet du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car l'Écriture déclare : “Dieu donnera pour toi des ordres à ses anges et ils te porteront sur leurs mains pour éviter que ton pied ne heurte une pierre.”  » Jésus lui répondit : « L'Écriture déclare aussi : “Ne mets pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu.”  » 

Le diable l'emmena encore sur une très haute montagne, lui fit voir tous les royaumes du monde et leur splendeur, et lui dit : « Je te donnerai tout cela, si tu te mets à genoux devant moi pour m'adorer. » Alors Jésus lui dit : « Va-t'en, Satan ! Car l'Écriture déclare : “Adore le Seigneur ton Dieu et ne rends de culte qu'à lui seul.”  » 

Cette fois le diable le laissa. Des anges vinrent alors auprès de Jésus et se mirent à le servir. Matthieu 4,1-11

Avant d'aller parcourir le pays pour annoncer la Parole de Dieu, Jésus est amené dans le désert par l’Esprit.

C'est une sorte de mise à l'épreuve pour montrer sa perfection : Adam et Eve, le premier homme et la première femme créés par Dieu vivaient dans un jardin merveilleux répondant à tous leurs besoins. Ils ont pourtant succombé à la tentation du diable et désobéi à Dieu, entraînant tous les hommes à leur suite (on peut lire cette histoire au tout début de la bible, dans la partie appelée la Genèse). Ici, c'est comme si l'histoire de l'humanité recommençait... Jésus, l'homme parfait, sera-t-il capable de résister à la tentation du mal, du péché, alors qu'il est depuis 40 jours dans un désert, au milieu d'animaux sauvages et affaibli par la faim?

D'autre part, le diable, appelé aussi Satan,  l'esprit du mal, l'ennemi de Dieu et des hommes, sait que Jésus est venu sur la terre pour libérer les hommes de son emprise. Depuis qu'Adam et Eve, nos premiers parents, ont choisi de l'écouter lui, plutôt que de faire confiance à Dieu, il règne en maître sur le monde, et va tout faire pour essayer de faire échouer le plan de Dieu. Il a déjà essayé d'éliminer Jésus en faisant tuer tous les bébés nés à Bethléem au moment de sa naissance, et maintenant il va tout faire pour le pousser à pécher, à faire du mal, pour le rendre impropre à accomplir sa mission.

Tout d'abord, Satan, sachant que Jésus avait très faim, lui propose de transformer les pierres du désert en pain. Satan sait très bien que Jésus est le Fils de Dieu, et qu'il a la puissance de faire ce miracle. Mais Jésus, à ce moment là comme à chaque instant de sa vie sur terre refuse d'utiliser sa puissance pour lui-même... Il veut partager entièrement la condition humaine. D'autre part, il est entièrement soumis à Dieu son Père et se confie en lui pour répondre à ses besoins matériels... il ne veut donc pas agir sans son ordre. Alors Jésus répond à Satan avec une parole biblique qui signifie : c'est l’obéissance à Dieu qui fait vivre. Satan ne peut rien répliquer quand on utilise contre lui des paroles de la Bible, parce qu’il la connaît et sait qu’elle vient de Dieu.

Jésus a montré que son obéissance à Dieu passait avant les besoins de son corps… Satan va maintenant chercher à utiliser son amour propre… Il lui propose de se jeter du haut du temple pour forcer Dieu à le secourir devant tous. Il lui tend un piège subtil en utilisant une promesse écrite dans la Bible. Mais Jésus n’avait pas besoin de mettre Dieu à l’épreuve pour voir s’il était fidèle à ses promesses car il le connaissait et ressentait son amour chaque jour. Il répond donc au diable en utilisant encore une fois une parole de la Bible.

Alors, Satan tente une dernière fois de le séduire en essayent de réveiller en lui le désir de gloire et de possession présent dans chaque homme… Il lui propose de lui donner tous les royaumes de la terre… si seulement Jésus se prosterne devant lui en signe d'adoration… mais Jésus répond encore une fois en citant un commandement de Dieu. Dieu seul mérite qu'on l'adore et qu'on se prosterne devant lui... Et la seule pensée de se prosterner devant un autre fait horreur à Jésus qui chasse Satan loin de lui. La proposition du diable de lui donner tous les royaumes de la terre n'a pas eu de prise sur lui parce qu'il savait que tout appartient à Dieu, et qu'un jour, c'est Dieu qui lui donnerait l’honneur, la gloire et la domination sur toutes choses... Mais en attendant, il avait renoncé à tout ; il venait pour être sur la terre un homme humble et obéissant, pour servir et s’abaisser même jusqu’à mourir sur une croix.

De plus, Jésus sait que depuis la chute d’Adam et Eve le monde entier est sous la puissance de Satan, mais pour que le monde soit à nouveau soumis à Dieu, il doit vaincre Satan et non se prosterner devant lui. Satan voulait pousser Jésus à pécher et ainsi priver le monde du salut… mais Jésus reste entièrement soumis à son Père.

C’est ainsi qu’il montra qu’il était plus fort que Satan. Il triompha de lui par son obéissance parfaite à Dieu et par sa soumission entière à la parole de Dieu.

Quand le diable vit qu’il n’avait pas de prises sur Jésus et ne pouvait pas le vaincre, il s’en alla, contraint désormais de chercher un autre moyen pour tenter de faire échouer le plan d’amour de Dieu envers les hommes.

L'évangile dit ensuite que Dieu envoya des anges pour servir Jésus. On peut imaginer à quel point son coeur était rempli de joie en voyant son Fils bien-aimé rester droit, intègre et obéissant face au tentateur.

Maintenant, Jésus allait vraiment pouvoir commencer à accomplir son service auprès des hommes de la part de Dieu… A suivre, au prochain message!

*******

Tout le monde ici attend les vacances avec impatience, vivement demain soir! Qui dit vacances scolaires dit blog en mode pause... alors je vous donne RDV mi-mars! Bon courage à ceux qui vont reprendre, et bonnes vacances à ceux qui vont les commencer!


20 janvier 2014

Cocooning pour bougies... avec tuto!

La neige n'est pas encore revenue... (ça ne va pas tarder d'après la météo), mais j'ai toujours des envies d'ambiances douillettes et chaleureuses pour la maison... Je ne sais pas si vous vous rappelez des petits bougeoirs qui avaient risqué de mettre le feu à ma maison... Suite à ce message, deux d'entre vous m'avaient parlé de bougeoirs en verre adaptés à ces bougies... Du coup, après un petit tour à Ikea, j'ai pu recommencer à cocooner mes bougies, sans risque cette fois...! (et un grand merci à Gadoura et Miss Marple!)

DSC09100

 

bande_pour article_blog-10

Du coup comme ça avait bien plu la dernière fois, j'ai préparé un petit tuto...(même si les crocheteuses chevronnées n'en ont pas besoin!) C'est un projet spécial débutante, très facile et rapide, tout pour plaire!

Ce tuto peut se réaliser avec toute taille de fil et de crochet, car on adapte la réalisation au fur et à mesure du travail.

De mon côté j'ai choisi un fil et un crochet n°3,5.

On crochète en mailles serrées en rond, en fermant chaque tour par une maille coulée.

Tour 1 : Crocheter 6 ms dans un cercle magique.

Tour 2 : Crocheter 2 ms dans chaque ms du tour précédent = 12 ms

Tour 3 : Crocheter 2 ms dans la première maille, puis 1 ms dans la suivante, et ainsi de suite jusqu'à la fin = 18 ms

Tour 4 : Crocheter 2 ms dans la première maille, puis 1 ms dans les 2 suivantes et ainsi de suite = 24 ms

A partir de là, vérifiez à chaque rang si le diamètre du fond est suffisant. Il faut poser le bougeoir en verre dessus et que le rond au crochet ne dépasse quasiment pas. Si le rond est trop petit, on rajoute un tour avec des augmentations, s'il est trop grand, on défait un tour.

 DSC09056

Il faut que ça donne ça à peu près (il vaut mieux que le cercle soit un peu petit que trop grand, parce qu'après l'ouvrage au crochet s'étire toujours un peu alors que si c'est trop large ça ne colle pas au bougeoir et c'est pas joli)

DSC09058

Une fois qu'on a obtenu le diamètre voulu, on continue les tours en crochetant tout en mailles serrées, sans augmentations. Et là, une petite corbeille se forme...

DSC09061

Après 3 tours sans augmentations, vérifier si la hauteur suffit ou s'il faut continuer. Attention, le bougeoir au crochet ne doit surtout pas dépasser du verre!

Quand la hauteur souhaitée est atteinte, terminée le tour par une maille coulée et arrêter le fil...

DSC09066

Bien sûr, on peut varier les couleurs, les types de fil, essayer avec d'autres points, d'autres motifs... J'ai testé les rayures, le point d'étoiles et le point de noisette... Mais finalement c'est comme ça, tout simples, que je les préfère...

Et c'est parti pour une ambiance cosy et chaleureuse qui réchauffe rien qu'à la regarder!

DSC09081

Oh, mais j'en vois un qui a bien envie d'aller voir ça de plus près...

DSC09095

Il n'hésite pas à escalader...!

DSC09096

Fais attention quand même à ne pas te brûler les papattes!!!

DSC09086

Je sens que celui-là, il a trouvé son coin pour hiberner!

DSC09098

Ce petit ours est mon premier essai en matière de peluche au crochet, autrement appelé amigurumi... Je cherchais un petit nounours rapide à faire... et je suis tombée sur ce tuto très bien fait. J'ai juste modifié les pates pour les faire plus courtes et plus rondes... Je me suis vraiment régalée à le faire et tout le monde ici le trouve trop chou!

DSC09091

*******

Et voilà, le côté accessoire de ce post est fini... et maintenant, comme à mon habitude, pour celles qui découvrent mon blog aujourd'hui, je continue sur l'essentiel, parce que j'aime partager avec vous l'un et l'autre... sachant que l'accessoire est ce qu'il est... agréable mais éphémère..., ni vital ni indispensable..., alors que l'essentiel (l'essenciel, m'avait une fois soufflé une lectrice) est vital, indispensable et... éternel!

Je continue donc à vous raconter la vie de Jésus, telle qu'on la lit dans la Bible, et aujourd'hui on aborde son enfance...

Très peu de choses nous sont rapportées dans les évangiles à propos de l'enfance de Jésus. En effet, ils parlent presque essentiellement des années où Jésus-Christ a rempli la mission pour laquelle il avait été envoyé par Dieu, de 30 à 33 ans environ. Mais on peut quand même lire ceci :

L’enfant croissait et se fortifiait, étant rempli de sagesse ; et la faveur de Dieu était sur lui. Luc 2:40

Le Fils de Dieu né dans l'humilité, acceptant de devenir faible et dépendant comme un petit bébé, a donc grandi et s'est développé comme n'importe quel autre enfant... mais une chose le différenciait : il était "rempli de sagesse", c'est à dire parfait dans tous ses actes et toutes ses paroles... Parfait vis à vis de ceux qui l'entouraient, mais aussi parfait vis à vis de Dieu, qui pouvait depuis le ciel le regarder constamment avec approbation et amour. De quel autre enfant que le Fils de Dieu pourrait-on décrire l'enfance en ces termes?

Un épisode survenu à l'âge de 12 ans est rapporté ensuite... A découvrir ensemble la prochaine fois... A très bientôt, donc, et grosses bises à toutes! 

28 novembre 2013

Déco hivernale... : coton, laine et plume

Une rencontre avec Christine, prévue de longue date... et une surprise ! Un portrait-cadre au crochet, pile poil dans les couleurs de la chambre de mon grand...! (Vous vous souvenez peut-être de la housse pour boîte à mouchoirs que je lui avais crochetée) 

DSC08362

Elle était l'une des testeuse des trop jolis modèles d'Agathe-Rose... et on a eu le grand privilège de recevoir son test en cadeau...!

DSC08364

Et puis avec le froid et la neige, j'ai eu des envies de cocooning, jusque pour mes petites bougies...

DSC08342

Je leur ai donc crocheté des petits pulls...

DSC08345Et j'étais toute contente du résultat... Je me disais que j'allais faire un mini tuto, pour celles qui en auraient besoin... MAIS, car il y a un MAIS... après avoir profité toute une soirée de ces jolies petites lumières, posées sur le piano, alors que les mèches arrivaient au bout, j'ai eu une grosse frayeur...: le bougeoir crocheté a pris feu sur l'une d'entre elles, et une grosse flamme a jailli!!! Je peux vous dire que j'ai remercié le Seigneur d'avoir été dans la pièce à ce moment là...!

Peut-être que sur celle qui a pris feu le tour au crochet dépassait un peu au dessus de l'emballage métallique... Mais bon, du coup je ne reprendrai pas le risque de les utiliser, et de vous inciter à en faire! Comme quoi, l'artisanat et le fait-main, c'est très sympa, mais toutes les procédures de contrôles et de vérification de l'industrie, ça a quand même du bon...!

Pour terminer sur quelque chose de moins dangereux, grâce à pinterest et à notre fidèle masking tape, avec ma puce, on a enfin trouvé un moyen d'exploiter sa jolie collection de plumes...! 

DSC08352(le masking tape ne suffit pas pour faire tenir les plumes... je les ai collées au pistolet à colle avant...)

DSC08356

Patiemment collectées pendant plusieurs années... 

DSC08357

... celles-ci sont les dernières qui nous restent de nos deux perruches, laissées derrière nous à Fréjus lors de notre avant dernier déménagement...!

Et en situation dans sa chambre... Les photos ne sont pas très lumineuses, puisque pendant plusieurs jours, la neige a obstrué les velux des chambres, obligeant à vivre lumière allumée toute la journée! (Je reviens très vite avec d'autres photos de la chambre et des meubles relookés, comme promis depuis longtemps...)

DSC08351

Ces plumes, toutes naturelles, nous ont encore permis d'admirer la merveilleuse diversité des couleurs, formes et matières imaginées par notre Créateur... Mais elles rappellent aussi plusieurs textes de la Bible qui parlent des plumes et des ailes...pour parler à nos coeurs de son amour...

Comme l’aigle éveille son nid, plane au-dessus de ses petits, étend ses ailes, les prend, les porte sur ses plumes, L’Éternel seul te conduit.

Deutéronome 32:11-12

Il te couvrira de ses plumes, et sous ses ailes tu auras un refuge.

Psaume 91:4

Tu as été mon secours, et à l'ombre de tes ailes je chanterai de joie.

Psaume 63:7

 

Enfin je vous rappelle que vous pouvez jusqu'à dimanche jouer pour mon 4e anniblog ici, que la vente solidaire pour l'association Bik-nok débutera aussi le 1er décembre (vous pourrez y retrouver mes petites pochettes à mouchoirs), et je relaie une autre info importante : une association propose de réaliser des snoods pour les sans-abris, tout est expliqué ici.

Un grand merci à toutes pour vos messages pour l'anniversaire de mon blog, ça me touche beaucoup...! Je n'ai pas encore eu le temps de répondre à toutes car nous avons eu une coupure d'Internet mais ça y est, c'est revenu et je reprends le fil...!

 

27 mai 2013

Baby box version baby girl

C'est toujours un bonheur de réaliser des petites choses pour souhaiter la bienvenue aux bébés de notre entourage... mais parfois il faut un peu de motivation supplémentaire pour prendre le temps de s'y mettre au milieu du quotidien qui file à toute allure!

C'est le petit plus que Flo a su nous communiquer grâce à son défi naissance...! Et c'est aujourd'hui qu'on peut dévoiler nos baby box, confectionnées pour gâter les bébés du printemps!

De mon côté il était plus que temps, car plusieurs bébés, nés bien avant le printemps, n'avaient pas encore reçu leurs petits présents! Je m'y suis donc mise avec plaisir!

Alors voici les baby box version baby girl, car la version baby boy n'a pas encore été offerte, alors je ne peux pas encore la dévoiler...!

Pour une petite Anaïs... un protège carnet de santé et une guirlande papillon comme celles-là...

DSC06367

(je ne comprends pas pourquoi le texte brodé sur le carnet de santé est flou, alors que sur la photo sur mon ordinateur, il est net... mystère!)

DSC06308

(pareil sur cette photo!)

DSC06297

Toile enduite rose fushia et turquoise, chutes de liberty fitzgerald et biais petit pan

*******

Et pour une autre petite Anaïs, arrivée presque en même temps chez Christine, que j'espère très bientôt rencontrer "en vrai", encore une guirlande papillon...

DSC05841

DSC05845

et des petits chaussons au crochet... d'après le tuto trop chou de Miss coquillages...

DSC06125

Coton phildar et fermeture en pression résine recouverte de liberty mitsi rose

DSC06144

A croquer, non? Un grand grand merci à Miss coquillages pour ce tuto!

Pour voir les autres baby box, c'est par là... et ça donne plein d'idées...!

*******

Si vous aimez les guirlandes papillon, il reste encore quelques jours pour tenter d'en gagner une au tirage au sort sur ce message...

Et puis à l'occasion de ce jeu j'offre aussi à toutes celles qui le veulent un Nouveau Testament... Je partage avec vous des extraits qui m'ont beaucoup touchée hier...

Quand Jésus, le Fils de Dieu, vivait comme un homme sur la terre, il était profondément touché, ému, devant les souffrances liées à la condition humaine...

Et étant sorti, Jésus vit une grande foule ; et il fut ému de compassion envers eux, et il guérit leurs infirmes.

Matthieu 14,14

Il arriva ensuite que Jésus se rendit à une ville appelée Naïn. Comme il approchait de la porte de la ville, voici, on portait dehors un mort, fils unique de sa mère, et elle était veuve ; une foule considérable de la ville était avec elle. Le Seigneur, en la voyant, fut ému de compassion envers elle et lui dit : Ne pleure pas. Il s'approcha et toucha la civière ; ceux qui la portaient s'arrêtèrent ; il dit alors : Jeune homme, je te dis, lève-toi ! Le mort se souleva et s'assit, puis il commença à parler ; et Jésus le donna à sa mère.

Luc 7, 11-15

Jésus ne faisait pas que soulager la misère, les peines et les souffrances en guérissant les malades et en ressuscitant les morts par sa puissance divine... En tant qu'homme, il sympathisait pleinement aux souffrances des personnes qu'ils croisaient, car être ému de compassion veut dire "souffrir avec", partager les souffrances...

Aujourd'hui, Jésus n'est plus présent physiquement parmi les hommes sur la terre, mais il est ressuscité, vivant dans le ciel et compatis toujours autant à nos souffrances... Ce n'est pas un Dieu lointain, insensible... Il sait ce que représente la condition humaine, car il l'a partagée, et ses consolations et son amour nous font du bien, car nous savons qu'il sait ce que c'est de souffrir, que ce soit physiquement ou moralement...

Je pense que nous avons tous fait l'expérience que les paroles qui nous consolent vraiment et nous encouragent quand nous sommes tristes, malades ou dans le deuil, viennent de personnes qui savent ce que c'est que de passer par des moments difficiles... 

Encore aujourd'hui, Jésus est puissant pour répondre à tous nos besoins... 

06 mai 2013

Boîte à mouchoirs all stars

Il y a plus d'un an, j'avais flashé sur une magnifique couverture en grannys étoilés...

Ces grannys étoiles me tentaient beaucoup pour mon grand, (pour une fois qu'on peut crocheter pour un garçon!) mais pas vraiment besoin d'une couverture... et encore moins le temps de la faire! Alors j'ai pensé à faire une housse pour boîte à mouchoirs! Tout à fait dans le style de sa chambre... 

DSC06034

DSC06038

DSC06041

Modèle improvisé avec des restes de coton aux couleurs de sa housse de couette... Il est ravi!

DSC06035

De quoi compléter la déco commencée ici... Et pour se mettre encore un peu plus dans l'ambiance...

DSC06045

*******

Sinon, un grand merci pour l'accueil réservé aux guirlandes papillon...! Par contre, pour toutes celles qui ont gentiment relayé l'info sur FB, pour que je puisse le prendre en compte pour le tirage au sort, il faudrait soit laisser un autre commentaire le mentionnant sous le message annonçant le jeu, soit l'écrire dans un commentaire sur ma page facebook ici. Sinon je ne peux pas savoir qui c'est...! De même, précisez dans un commentaire si vous en avez parlé sur votre blog!

Pour celles qui arrivent, vous pouvez encore jouer pour gagner une guirlande papillon origami en tissu... Toutes les explications en cliquant sur la photo ci-dessous...

 DSC05889

Pour plusieurs raisons, le tirage au sort des guirlandes est reporté au 1er juin. Et encore une petite précision, les Nouveaux Testaments sont offerts, même si vous ne gagnez pas la guirlande! 

Pour faire patienter celles qui ont eu envie de le recevoir, et, j'espère, donner envie aux autres de le demander, un petit extrait du début de l'évangile selon Matthieu, premier livre du Nouveau Testament.

Or voici comment arriva la naissance de Jésus Christ : Marie, sa mère, était fiancée à Joseph ; avant qu'ils soient ensemble, elle se trouva enceinte par l'Esprit Saint. Joseph, son mari, qui était juste et ne voulait pas l'exposer à la réprobation publique, se proposa de la répudier en secret. Mais comme il y réfléchissait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en rêve et lui dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre auprès de toi Marie ta femme, car ce qui a été conçu en elle est de l'Esprit Saint ; elle enfantera un fils et tu l'appelleras du nom de Jésus, car c'est lui qui sauvera son peuple de leurs péchés.
Or tout cela arriva afin que soit accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète : Voici, la vierge sera enceinte et enfantera un fils, et on l'appellera du nom d'Emmanuel, qui se traduit : Dieu avec nous.

Matthieu 1, 18-22

18 juillet 2012

Mini tenue estivale

Une petite journée tranquille et sans enfants grâce à mes parents m'a permis de terminer un cadeau de naissance pour une toute petite fille... 

Habituellement, pour offrir en cadeau de naissance, je couds des choses utiles, et qui servent longtemps, comme des protèges carnet de santé, ou des guirlandes au prénom du bébé...

Mais cette fois-ci, les doigts me démangeaient de tricoter un tout petit quelque chose pour bébé, qui avait germé au fil de mes pérégrinations sur le net... J'avais en tête un petit cardigan court, presque boléro, top down (c'est à dire, pour les non-initiées, tricoté d'une seule pièce, sans coutures), volanté en bas et aux manches, et avec une étoile dans le dos...

J'ai d'abord passé un grand nombre d'heures sur un premier jet, qui s'est révélé bien trop grand, et trop évasé, sans compter le nombres de fois où j'ai du détricoter plusieurs rangs à cause d'une erreur dans le dessin de l'étoile... J'ai finalement tout recommencé, pour enfin arriver au résultat recherché...!

DSC02023

Et voilà un petit modèle en taille 3 mois, qui se tricote en quelques soirées, sans coutures et, cerise sur le gâteau, avec une seule pelote de 50G! 

J'ai bien pris des notes au fur et à mesure pour pouvoir le refaire, et je les mettrai en ligne prochainement!

DSC01992

Mais au cas où la petite miss n'aie pas dans sa garde-robe quelque chose à assortir à ce petit cardigan, j'ai complété la tenue...

DSC02003

... par une petite barboteuse inspirée du Marie-Claire Idées de juin 2009...

DSC01985

... en remplaçant l'encolure par une encolure au crochet, d'après le tuto de Mamoizelle K, que la monomaniaquerie de Mu m'avait donné fort envie d'essayer...!

DSC01981

Quand je dis "inspirée" par la barboteuse MCI, c'est parce d'une part j'ai modifié l'encolure, mais aussi parce que je n'ai pas eu le courage d'agrandir à l'échelle le minuscule patron proposé sur le magazine... Alors je vous donne mon truc : j'ai utilisé pour les mensurations le patron de la robe d'été Lisa de Petit citron, dessinée en taille 3 mois en largeur, en coupant les côtés droit au lieu de partir en trapèze, et en prenant la taille 1 an en longueur. Ensuite j'ai découpé pour l'entrejambe un demi-cercle de 5 cm de rayon.

DSC02021

Pour les détails, j'ai utilisé du fil Zénith de chez Phildar coloris argent, du coton blanc aspect crépon du marché, et du biais étoilé fait maison à partir d'un tissu acheté à Noël chez Mondial Tissus

Je craque complètement pour cette petite barboteuse...! C'est si mignon sur les bébés je trouve et tellement plus pratique que les robes à cet âge là...! J'espère qu'elle lui ira bien!

 

La suite de l'été risque d'être moins productive... mais j'essaierai de revenir pour le tuto du petit cardigan...!

Et même en vacances, je souhaite continuer à penser dans mes prières à celles d'entre vous qui ont des peines ou des épreuves...

Tout le monde peut prier, il n'est pas nécessaire d'avoir appris, de "savoir faire", de réciter des prières par coeur... On peut parler à Dieu directement, comme on parlerait à un père, à haute voix ou même dans sa tête... Et cela n'a rien à voir avec une "formule magique", quelque chose qui serait un peu surnaturel, ou relèverait de la superstition... La prière c'est une communication réelle avec Dieu, et cette relation m'apporte chaque jour la paix et la joie...

"Quoi que vous demandiez en priant, si vous croyez, vous le recevrez."

Matthieu 21, 22

"Dieu prête attention à la prière du désolé, et il ne méprise pas leur prière."

Psaumes 102,17